Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Politique
Accueil > Actualités > Politique > Allemagne : polémique après l’attribution d’un prix à Poutine



Allemagne : polémique après l’attribution d’un prix à Poutine

L’attribution à Vladimir Poutine d’un important prix politique en Allemagne suscite dimanche la polémique en raison des critiques concernant le bilan du Premier ministre russe en matière de droits de l’homme.

Le prix Quadriga est décerné chaque année le 3 octobre, à la date anniversaire de l’unification allemande, par l’organisation privée Werkstatt Deutschland.

Destiné à récompenser "des modèles exemplaires d’esprits éclairés et d’efforts pour le bien public", le prix a été attribué pour cette année à Vladimir Poutine au terme d’un "débat enflammé" au sein du jury de 20 personnalités, a indiqué dimanche le porte-parole de l’organisation Stephan Clausen. Le Premier ministre devrait recevoir son prix à Berlin, a-t-il ajouté.

Le jury, composé de responsables politiques, de journalistes et d’hommes d’affaires, a distingué ces dernières années le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso, l’ancien président tchèque Vaclav Havel et le président serbe Boris Tadic.

"Le sérieux, allié à un pouvoir stable, la fiabilité alliée à l’habileté dans la communication constituent le personnage et la personnalité de Vladimir Poutine", a souligné le jury dans les motivations de son choix, citées par le quotidien Süddeutsche Zeitung.

"Il a stabilisé et continue de stabiliser son pays, en interaction avec la prospérité, les affaires et l’identité nationale", a encore considéré le jury.

Mais, juge le journal en Une, "les militants des droits de l’homme en Russie et les intellectuels vont reconnaître difficilement l’homme fort de Moscou" dans cette description.

De son côté, le journal Tagesspiegel note dans un éditorial que l’ancien agent du KGB en Allemagne de l’est n’a jamais renié son passé dans les services secrets soviétiques et a mis sur pied un système autoritaire grâce auquel il "a consolidé constamment son pouvoir au cours des 11 dernières années".

"La prétendue stabilité (de la Russie) a un prix élevé : moins de liberté, moins de démocratie... Ce prix est une gifle, et pas seulement pour les militants russes des droits de l’homme", conclut le journal.

Le chef de file des parlementaires écologistes, Volker Beck, a qualifié de "cynique" l’attribution du prix Quadriga à Poutine, jugeant que cela discrédite les lauréats précédents et tourne en ridicule les militants des droits de l’homme.



Ajouter un commentaire :






  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280

  A la une !


Les touristes chinois boudent la France pour se rendre en Russie...

"Tour de la Russie en 20 jours"...
Du 25 janvier au 12 février 2017 à Cosmopolis

Pietouchok, conte musical russe à partir de 3 ans...
Janvier et Février 2017, Paris

"Le rêve d’un homme ridicule" de Dostoïevski...
Du 08 janvier au 27 février 2017, Paris

Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie. 1950-2000...
14 septembre 2016 - 27 mars 2017

1917, regards sur la révolution...
Du 14 janvier au 17 mars 2017 (les bibliothèques de Montreuil)



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !