Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Infos > Politique > Allemagne : polémique après l’attribution d’un prix à Poutine

Allemagne : polémique après l’attribution d’un prix à Poutine

L’attribution à Vladimir Poutine d’un important prix politique en Allemagne suscite dimanche la polémique en raison des critiques concernant le bilan du Premier ministre russe en matière de droits de l’homme.

Le prix Quadriga est décerné chaque année le 3 octobre, à la date anniversaire de l’unification allemande, par l’organisation privée Werkstatt Deutschland.

Destiné à récompenser "des modèles exemplaires d’esprits éclairés et d’efforts pour le bien public", le prix a été attribué pour cette année à Vladimir Poutine au terme d’un "débat enflammé" au sein du jury de 20 personnalités, a indiqué dimanche le porte-parole de l’organisation Stephan Clausen. Le Premier ministre devrait recevoir son prix à Berlin, a-t-il ajouté.

Le jury, composé de responsables politiques, de journalistes et d’hommes d’affaires, a distingué ces dernières années le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso, l’ancien président tchèque Vaclav Havel et le président serbe Boris Tadic.

"Le sérieux, allié à un pouvoir stable, la fiabilité alliée à l’habileté dans la communication constituent le personnage et la personnalité de Vladimir Poutine", a souligné le jury dans les motivations de son choix, citées par le quotidien Süddeutsche Zeitung.

"Il a stabilisé et continue de stabiliser son pays, en interaction avec la prospérité, les affaires et l’identité nationale", a encore considéré le jury.

Mais, juge le journal en Une, "les militants des droits de l’homme en Russie et les intellectuels vont reconnaître difficilement l’homme fort de Moscou" dans cette description.

De son côté, le journal Tagesspiegel note dans un éditorial que l’ancien agent du KGB en Allemagne de l’est n’a jamais renié son passé dans les services secrets soviétiques et a mis sur pied un système autoritaire grâce auquel il "a consolidé constamment son pouvoir au cours des 11 dernières années".

"La prétendue stabilité (de la Russie) a un prix élevé : moins de liberté, moins de démocratie... Ce prix est une gifle, et pas seulement pour les militants russes des droits de l’homme", conclut le journal.

Le chef de file des parlementaires écologistes, Volker Beck, a qualifié de "cynique" l’attribution du prix Quadriga à Poutine, jugeant que cela discrédite les lauréats précédents et tourne en ridicule les militants des droits de l’homme.

© mercredi 13 juillet 2011, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document