Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






2003
Accueil > Archives > 2003 > DES MONSTRES ET DES HOMMES



DES MONSTRES ET DES HOMMES

Film de Alexei Balabanov




Dans ce film, Alexeï Balabanov porte un regard curieux sur la monde de la photographie et la naissance du cinéma dans la Russie du début du vingtième siècle. On ne peut être que subjugué par cette histoire de passions profondément humaines, et tourné dans le style des photos du début du siècle. Car l’essentiel de ce film est dans le contenu, non dans la forme. La forme non traditionnelle de cette oeuvre nous rappelle toutefois, et dans une certaine mesure, les oeuvres de Shakespeare.

Réalisation : Alexeï Balabanov
Acteurs : Serguei Makovetsky, Dinara Drukarova, Lika

Au début du 20e siècle, deux familles aisées vivent à Saint-Pétersbourg. La première est celle du docteur Stasov et de sa femme, la séduisante Ekaterina Kirillovna, qui est aveugle. 17 ans auparavant, ils ont adopté deux frères siamois, originaires de Mongolie. La deuxième famille est plus modeste : c’est celle de Radlov, un ingénieur des chemins de fer, et de sa fille Lisa, innocente rêveuse d’une vingtaine d’années. Celle-ci ne déteste qu’un seul être au monde : leur bonne, Grunya, qui, à la mort de sa mère, est devenue la maîtresse de son père. Lisa la suspecte également d’avoir une liaison secrète avec un certain Johann, propriétaire d’un studio photo. Johann va progressivement s’introduire insidieusement au sein des deux familles. Dans son studio, avec l’aide de deux assistants, il fabrique et distribue des photos sadomasochistes...

Il s’agit d’un mélodrame obsédant de passions secrètes et de pulsions sadomasochistes. Un récit étrange où manipulation et vengeance font la loi au coeur d’un charme, d’une innocence et d’une perversion aujourd’hui révolues (?). D’autre part, la jeune Dinara Drukarova fait preuve d’un réel talent de composition. Comme elle l’a dit, elle était choquée à la première lecture du scénario, mais comme elle n’avait jamais interprétée ce genre de rôles, elle a fini par accepter. Et elle a eu raison. Sa présence, sa sensibilité, son charme rendent ce film magnifiquement surréaliste.
Dernier détail. Le réalisateur adore les trains à vapeur : on en voit beaucoup. Mais attention : un train peut en cacher un autre...

DVD est disponible ici





Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

  A la une !


Poltava - Le cavalier de bronze (Alexandre Pouchkine)...
En librairie le 7 juin 2018 - Prix : 7,00 €

En escarpins dans les neiges de Sibérie (Sandra Kalniete)...
En librairie le 7 juin 2018 - Prix : 10,00 €

Le Baron Ungern. Khan des steppes (Léonid Youzefovitch)...
En librairie le 7 juin 2018 - Prix : 9,00 €



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !