Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Infos > International > Dimanche à Cracovie : un rapprochement entre Russes et Polonais

Dimanche à Cracovie : un rapprochement entre Russes et Polonais

Le président russe Dmitri Medvedev a assisté dimanche à Cracovie, dans le sud de la Pologne, aux obsèques de son homologue polonais, Lech Kaczynski. Deux avions de la délégation russe ont atterri à l’aéroport de Cracovie-Balice malgré la fermeture de l’espace aérien.

En raison de la fermeture des espaces aériens de nombreux pays européens à cause du passage d’un nuage de cendres volcaniques venu d’Islande, le président américain Barack Obama avait annoncé samedi qu’il n’assisterait pas aux obsèques.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy avaient ensuite fait de même. D’autres dirigeants et têtes couronnées se sont désistés, tandis que plusieurs dirigeants d’Europe centrale sont venus en voiture ou par le train.

Le président Kaczynski et son épouse Maria, morts avec 94 autres personnes dans l’accident de l’avion présidentiel le 10 avril près de Smolensk en Russie, ont été inhumés dimanche dans une crypte de la cathédrale du Wawel à Cracovie, un panthéon des héros nationaux polonais.

Un rapprochement entre Polonais et Russes est "nécessaire", a déclaré dimanche à Cracovie le président russe Dmitri Medvedev après avoir assisté aux obsèques de son homologue Lech Kaczynski.

"Les tragédies peuvent susciter des émotions difficiles, mais très souvent elles rapprochent, et je pense justement que cela est nécessaire aux habitants de notre pays et aux Polonais", a-t-il dit à la presse dans une déclaration télévisée.
M. Medvedev faisait allusion à l’accident d’avion qui a coûté la vie le 10 avril à Smolensk en Russie au président polonais Lech Kaczynski, à son épouse et à 94 autres personnes, dont de hauts responsables polonais.
Le président russe a également évoqué le massacre de 22.000 officiers polonais par la police de Staline en 1940, qui a empoisonné les relations polono-russe.

"La tragédie de Katyn est un crime de Staline et de ses nombreux acolytes", a-t-il déclaré, réitérant la position de Moscou à ce sujet.
"Des recherches supplémentaires sont nécessaires", a-t-il ajouté, "néanmoins la position de l’Etat russe sur cette question est depuis longtemps formulée et reste inchangée".

Le président polonais par intérim Bronislaw Komorowski a émis dimanche l’espoir que la Russie permettrait de faire connaître toute la vérité sur le massacre.

"Les paroles et les gestes de la société russe, les paroles et les gestes du président ici présent à Cracovie et du Premier ministre russe (...) nous donnent l’espoir que nous allons connaître toute la vérité sur le crime de Katyn", a déclaré M. Komorowski au cours d’une messe funèbre à laquelle assistait M. Medvedev.

Les restes de plus de 7.000 des 22.000 officiers tués en application d’un ordre de Staline du 5 mars 1940 n’ont pas encore été retrouvés et enterrés.

La justice russe a classé toute l’affaire du massacre, interdisant la publication du jugement et la majeure partie des actes de procédure.
Le 5 mars, l’ONG russe Memorial a appelé le président Medvedev à rouvrir l’enquête sur ce qu’elle a appelé "un crime de guerre et un crime contre l’humanité".

Ce massacre des élites polonaises, propriétaires terriens, professeurs, avocats ou médecins mobilisés, a été commis dans plusieurs endroits, notamment à Kharkiv (Ukraine) et Miednoïe (Russie), mais Katyn en est devenu le symbole.

La propagande soviétique en a rejeté pendant 50 ans la responsabilité sur l’Allemagne nazie.

© dimanche 18 avril 2010, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document