Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2001 > Exposition ’L’histoire des relations russo-françaises’

Exposition ’L’histoire des relations russo-françaises’

13/09/2001

image 200 x 149L’exposition « L’histoire des relations russo-françaises » a été préparée par le Musée de l’histoire de la ville de Moscou avec le concours du Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie, de l’Ambassade de la Fédération de Russie en France et de l’Ambassade de la République Française en Russie.

La diversité et l’ampleur de ce thème permettront aux visiteurs Internet de prendre connaissance seulement de quelques événements politiques et culturels dans la vie de nos deux pays.

Chronologiquement, l’exposition embrasse une période allant de Pierre le Grand - l’établissement des relations régulières russo-françaises en 1717 - jusqu’à nos jours.

image 200 x 162Sont exposées ici les premières chartes que se sont échangées Pierre le Grand et Louis XV, les lettres d’Alexandre I et de Napoléon Bonaparte, du Président de France Félix Faure et du dernier Empereur russe Nikolaï II.

Sont présentés les portraits et les photos des hommes politiques et des diplomates russes et français qui ont joué un rôle important dans les relations entre la Russie et la France.

Le fleuron véritable de l’exposition est le buste en marbre de Napoléon Bonaparte fait par le sculpteur Chaudet et exposé pour la première fois.

Parmi les œuvres graphiques une place à part a été accordée aux ouvrages d’Auguste Cadole qui présentent l’image de Moscou début XIX siècle.

Une partie de l’exposition porte sur la participation de la Russie aux expositions commerciales et industrielles de Paris. Particulièrement, à l’Exposition Universelle de 1900 quand les entreprises russes gagnèrent cinq médailles d’or. L’exposition fait connaître deux gagnants - la manufacture de Prokhorov et la fabrique de parfum Brocare.

L’exposition raconte aussi une page glorieuse dans l’histoire des rapports réciproques des peuples de nos deux pays - la fraternité d’armes avec les pilotes français de l’escadrille « Normandie - Niémen ».

L’autre partie de l’exposition est consacrée aux résidences des Ambassadeurs de Russie et de France - les monuments uniques de l’architecture nationale de chaque pays.

La résidence de l’Ambassadeur de France à Moscou - le célèbre hôtel particulier du marchand Igoumnov, fut construit en 1888-1893 selon les traditions du style ancien russe qui combine la brique rouge, la pierre blanche et les carreaux éclatants. Les intérieurs du premier étage présentent un intérêt particulier, faits dans le style du classicisme français.

La résidence de l’Ambassadeur de Russie en France - l’hôtel d’Estrées qui accueille l’exposition, fut construit en 1713 par l’architecte Robert de Cotte pour la marquise d’Estrées. Selon la conclusion de l’inspection des monuments de France, l’hôtel d’Estrées présente une grande valeur historique et d’art comme un monument du classicisme en architecture. L’hôtel d’Estrées a été inscrit sur la liste des monuments historiques protégés par l’Etat.

Parmi les objets exposés se trouve un petit buste d’argent d’Elisabeth -Pierre de Montesquieu, Président de la Chambre des Députés de France, qui habita l’hôtel au début du XIX siècle. Ce buste a été mis aimablement à notre disposition par la famille de Montesquieu. Il y a aussi l’acte d’achat de l’hôtel daté de 1863 et le portrait de l’Ambassadeur de Russie M. Andrey Boudberg qui a choisi cet immeuble pour l’Ambassade russe.

Voir le reportage vidéo, cliquez ici !

© jeudi 13 septembre 2001, par MAE de Russie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.