Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2001 > Exposition collective russe ’Des nouvelles de Tchékhov’

Exposition collective russe ’Des nouvelles de Tchékhov’

Du mardi 27 novembre au dimanche 23 décembre 2001

Au programme lors de cette soirée à 20 h : une lecture d’extraits des 15 nouvelles dirigée par Luce Pelletier et interprétée par Catherine Bégin, Jacques Godin, Anne-Catherine Lebeau, François L’Écuyer, Danielle Proulx et Paul Savoie. Heureuse occasion d’entendre des extraits de Vanka, Romance avec contrebasse, L’Étudiant et plusieurs autres...

Publié aux Éditions d’art Le Sabord, le livre Des nouvelles de Tchékhov comprend, entre autres, les traductions québécoises des nouvelles par Anne-Catherine Lebeau ainsi que les reproductions des œuvres. Ce livre sera lancé le soir du vernissage, le mardi 27 novembre 2001 à 19 h à Plein sud.

Du 27 novembre au 23 décembre 2001, le Théâtre de l’Opsis et Plein sud, centre d’exposition et d’animation en art actuel à Longueuil, vous convient à une exposition qui réunit trois disciplines artistiques : arts visuels, littérature et théâtre. Sous le commissariat de Bernard Lamarche, l’exposition Des nouvelles de Tchékhov, présentée à Plein sud, regroupe les œuvres de quinze artistes de disciplines variées, chacune d’elle inspirée d’une nouvelle de l’auteur russe Anton Tchékhov.

Pour cet événement réalisé en partenariat avec le Théâtre de l’Opsis, Plein sud a invité l’historien et critique d’art Bernard Lamarche à concevoir une exposition de groupe réunissant quinze artistes en art actuel provenant de disciplines diverses - peinture, sculpture, dessin, photographie, vidéo. Chacun des quinze artistes recevra une nouvelle de Tchékhov et réalisera une œuvre à partir de celle-ci. Dramaturge russe réputé, Tchékhov (1860-1904) est également un maître de la nouvelle brève. Dans ce genre, il a réussi d’une façon remarquablement concise à cerner la tragédie de la vie humaine dans toute sa complexité et sa richesse. L’angle avec lequel le commissaire a demandé aux artistes d’aborder les textes de Tchékhov est celui du silence, du non-dit, de l’absence de communication. Cette notion que l’on peut rapprocher de celle du vide est très présente dans l’écriture de l’auteur russe. Ainsi, l’exposition présentera les quinze nouvelles ainsi que les quinze " lectures plastiques " que les artistes en auront faites du point de vue des arts plastiques. Sans nul doute, cet événement sera l’occasion d’une rencontre des plus fertiles entre la littérature et les arts visuels.

Quinze nouvelles, quinze artistes, quinze œuvres d’art. Les grands axes de cette exposition dont le propos puise dans une poignée de nouvelles de Tchékhov pourraient se résumer ainsi. Des lectures soumises aux artistes se sont dégagées quelques grandes lignes, quelques motifs qui se sont imposés, vites rejetés. Procéder à partir de ce que le texte offrait de plus ostensible revenait à donner de la place à ce que le texte affirmait d’emblée. Ainsi, l’absence de parole et les communications avortées semblaient-elles plus propices à un investissement des arts visuels dans la matière du texte tchékovien. C’est en vain que les visiteurs chercheront dans cette exposition des énoncés parfaitement univoques. Les artistes retenus ont évolué sur des trajectoires obliques. Le silence dans les nouvelles de l’auteur russe a nourri le travail précédant l’exposition Des nouvelles de Tchékhov.

© lundi 26 novembre 2001, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.