Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2004 > Exposition de Raymond Depardon ’Les instantanés olympiques de Tokyo, en 1964, (...)

Exposition de Raymond Depardon ’Les instantanés olympiques de Tokyo, en 1964, à Moscou en 1980’

Du 7 mai au 28 août 2004 - GRATUIT

De Tokyo, en 1964, à Moscou en 1980, Raymond Depardon a couvert avec son regard l’histoire du sport et l’histoire internationale. Notre histoire tout simplement. A l’occasion de l’exposition de ses photos - parfois inédites - qui aura lieu à l’Hôtel de Ville
du 7 mai au 28 août, le reporter-photographe revient sur ses moments forts.

J’avais acheté un moteur pour appareil photos qui venait de sortir et qui me permettait de ne pas avoir à armer entre deux photos. Je me suis vite rendu compte qu’on ne triche pas avec les photos de sport. Il faut être au bon emplacement et au bon moment pour capter la force qui se dégage de l’athlète. Cette force grandit la photo parce qu’elle montre ce que la télévision ne peut pas rendre : cet instant où le sportif est emporté par sa propre énergie.

L’athlète est seul face à l’effort. C’était la première fois, que je photographiais de l’athlétisme. C’est très difficile car il faut toujours devancer l’action, mais j’y prends un grand plaisir, au départ comme à l’arrivée. Il y a beaucoup de photos ratées pour peu de réussies, mais le challenge en vaut la peine. Il n’y a rien, dans cette discipline, en dehors de l’être humain qui fait un effort.
Lors des Jeux de Munich en 1972, Valery Borzov, spécialiste du sprint, remporte 2 médailles d’or, 200 m et 100 m ! 100 m, rapidement devenue la distance « reine » de ce sport ; explosive, intense et spectaculaire, cette épreuve intègre une dimension supplémentaire en ce qu’elle désigne l’athlète le plus rapide.

Les athlètes soviétiques ont gagné 50 médailles d’or à Munich en 1972 ! La gymnaste russe Ludmila Tourisheva détient le record important de victoires olympiques : 4 médailles d’or ! J’ai réussi sa photo au téléobjectif de 800 mm qui donne à voir toute la puissance de cette gymnaste. Je suis content du résultat parce que la mise au point était difficile. Je me souviens surtout qu’elle a su garder le contrôle de ses émotions avant la competition et ne pas se laisser impressionner par la foule.

Du 7 mai au 28 août, de 10h à 19h.
Tous les jours, sauf dimanches et jours de fêtes.
Salon d’accueil de l’Hôtel-de- Ville.
29, rue de Rivoli (4e).

© dimanche 13 juin 2004, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.