Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Agenda culturel > Cinéma > Fille du Capitaine (La)

Fille du Capitaine (La)

d’Alexandre PROCHKINE
Russie, 2000, 118mn

LA FILLE DU CAPITAINE (RUSSKIY BUNT)
 SORTIE LE 24 JANVIER 2001
Pour en savoir plus, cliquez ici !

Tiré de deux romans de Pouchkine (La Fille du Capitaine et Histoire de la révolte de Pougatchev), le film d’Alexandre Prochkine est une histoire épique d’amour et d’aventure qui se situe à la fin du XVIIIe siècle en Russie, sous le règne de la Grande Catherine. Un jeune officier, Pierre Grigniev, pris dans une tempête de neige, est sauvé de la mort par un inconnu à qui, en remerciement, il donne son manteau. Arrivé dans la lointaine garnison où son père l’a expédié pour le punir, il tombe amoureux de Mâcha, la fille du capitaine, et se fait un ennemi mortel de son rival Shvabrin. Survient la révolte de grande ampleur menée par Pougatchev, qui se fait passer pour le tsar assassiné Pierre III.

Avec : Vladimir Machkov, Mateusz Damiecki, Karolina Gruszka, Sergei Makovetski, Vladimir Ilyin, Piotr Zaisshenko, Olga Antonova.

Scénario : Galina Arbuzova, Stanislas Govorouchkine, Vladimir Zheleznikov, d’après Pouchkine.

Alexandre Prochkine est un spécialiste de l’adaptation littéraire à l’écran. Pendant de nombreuses années, il a été à la tête de la Direction des programmes de littérature et d’art dramatique à la télévision, et a réalisé, sur une trentaine de téléfilms, beaucoup d’adaptations de chefs d’œuvre classiques.

Filmographie

  • 1975 Olga Sergeeva (série TV)

  • 1978 La stratégie des risques (série TV)

  • 1979 L’inspecteur Gull (TV)

  • 1981 L’âge critique (TV)

  • 1984-1986 Mikhail Lomonosov (3 séries TV)

  • 1988 Le froid été de 1953

  • 1990 Nikolai Vavilov (TV)

  • 1992 Voir Paris et mourir

  • 1995 La voile noire

"Le sentiment de la patrie est en chacun de nous. Poussés par ce sentiment, nous avons suivi Pouchkine sur les lieux où l’histoire est arrivée, dans les
steppes d’Orenburg. Pouchkine est allé là-bas, non seulement pour recueillir les témoignages, mais parce qu’il avait besoin d’entendre tous les dialectes, et de voir la beauté envoûtante de la steppe, espace mystique sans limites, où l’homme, est qu’un point minuscule et la vie, juste un court passage. Rien n’a changé depuis l’époque de Pougatchev, et notre caméra a pu voir ce que Pouchkine voyait il y a 170 ans".

Alexandre Prochkine

Prix du public et Prix François Chalais du scénario
Compétition officielle - Festival de Berlin 2000

© lundi 6 août 2001, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.