Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2006 > Film ’Le Chien jaune de Mongolie’ sort en France

Film ’Le Chien jaune de Mongolie’ sort en France

Date de sortie : le 1 Février 2006

Nansal, une gamine de six ans, est l’aînée d’une famille de nomades du Nord de la Mongolie. Un jour, elle ramène chez elle un chien abandonné, mais son père pense qu’il va leur porter malheur et veut qu’elle s’en débarrasse.
Nansal tente de le cacher, mais le jour où la famille déménage, elle doit abandonner le chien...

Film ’Le Chien jaune de Mongolie’ :

- Réalisé par Byambasuren Davaa
- Avec Urjindorj Batchuluun, Daramdadi Batchuluun, Nansa Batchuluun

En Mongolie, nous croyons au cycle éternel de la réincarnation. L’âme passe d’un corps à un autre, d’une plante à un animal, puis du chien à l’homme.

A l’époque contemporaine, ces croyances se perdent, ce qui affecte la relation qu’entretient l’homme avec l’animal. De nombreuses familles nomades abandonnent leur chien, lorsqu’elles partent s’installer en ville. Les chiens pactisent alors avec les loups, et ensemble ils attaquent les nomades encore présents. En tuant leur troupeau, ils mettent en péril leur survie.

C’est en septembre 2003, lors de la première projection de mon film “L’histoire du chameau qui pleure" à Ulaanbatar, que quelqu’un m’a rappelé ce conte de Gantuya Lhagva,“La Cave du chien jaune“, que j’avais oublié, et dont la force poétique et émotionnelle m’est soudain apparue.

J’ai aussitôt décidé d’en faire la base de mon prochain film. Jadis, une famille très riche vivait dans ce pays. Les parents chérissaient leur enfant, une jeune fille ravissante. Un jour, elle tomba très malade. Aucun médecin ne parvenait à la soigner. Son père demanda conseil à un sorcier, qui déclara : "Le chien jaune est fâché. Chassez-le de votre maison." Le père, incrédule, répondit : "Pourquoi ?

Il protège les miens et notre troupeau. Ma fille l’aime tendrement." “J’ai dit ce que j’avais à vous dire, il n’y a point d’autre remède." insista le sorcier. "Vous savez ce que vous devez faire." Le père n’eut pas le coeur de tuer son chien jaune. Mais sa fille devait absolument guérir. Alors il décida de cacher le chien dans une cave dont il ne pourrait s’échapper, et où nul ne le retrouverait.

Chaque jour, il quittait la maison pour aller lui apporter à manger. La santé de sa fille commençait à s’améliorer, chaque jour, elle reprenait des forces. Un matin, lorsque le père arriva devant la cave, le chien avait disparu. Sa fille se rétablit complètement. Le secret de sa guérison était le suivant : elle était tombée amoureuse d’un jeune homme, qu’elle rencontrait parfois, secrètement. Grâce au chien jaune, qui éloignait son père quotidiennement de la maison, elle put chaque jour retrouver le garçon qu’elle aimait...

La Mongolie

La Mongolie est un pays indépendant depuis 1921. Elle compte plus de 2 millions et demi d’habitants pour une superficie de 1 566 500 km2. Les pays frontaliers sont au nord, la Russie, et au sud, la Chine. Les températures sont continentales mais il existe une grande amplitude thermique entre l’hiver et l’été. Sa capitale, Ulaanbatar, abrite près de 850 000 habitants. En dehors de quelques grandes villes, la population est bien plus éparse.La plupart des Mongols vivent dans des régions agricoles et appartiennent à la culture nomade.

La population est plutôt jeune : deux tiers des Mongols ont moins de 30 ans. Malgré leur pauvreté, ils sont avides de culture. 99% de la population de plus de 15 ans sait lire et écrire.
Les nomades se déplacent souvent à la recherche de pâturages pour nourrir leur élevage et leur famille. Les chevaux sont essentiels à leurs déplacements. Mais d’autres animaux tels que les moutons, les chèvres, les chameaux et les yaks sont essentiels à leur survie. Ils permettent de fabriquer du fromage, des yoghourts, du lait, de la graisse et de la viande. Les animaux leur servent à se nourrir, à s’habiller et à se chauffer.
Les nomades vivent dans des yourtes, de simples tentes posées sur un cadre en bois. La porte, en bois également, fait toujours face au Sud, à l’opposé des vents mauvais. Face à la porte, à l’intérieur, se trouve l’autel qui rend hommage aux ancêtres. La cheminée occupe la place centrale. L’alcool préféré des nomades,
à base de lait fermenté, l’airag, a selon eux des vertus curatives. Les Mongols pratiquent un bouddhisme très influencé par le Dalaï Lama.

© mercredi 1er février 2006, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.