Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2005 > Forum ’Beethoven et Chostakovitch, les artistes face au pouvoir’

Forum ’Beethoven et Chostakovitch, les artistes face au pouvoir’

Samedi 22 janvier à15h

Beethoven face à Napoléon, Chostakovitch face à Staline : autour de ce quatuor, le dialogue entre musique et politique peut déployer sa symphonie des temps modernes. Le mythe héroïque veut le grand compositeur épris de liberté, et libérant l’humanité par l’expérience esthétique de ses oeuvres : Embrassez-vous, millions d’êtres !

Cité de la musique de Paris : 3 concerts, 1 opéra, 1 forum !

La réalité est, comme souvent, plus complexe. Oui, Beethoven admira Bonaparte, puis détesta l’Empereur ; mais son rapport au pouvoir, tout au long d’une vie plus pleine de perruques poudrées que de damnés de la terre, ne se résume pas à cette image prométhéenne. Oui, Chostakovitch écrivit des oeuvres contre le régime totalitaire, qui l’accusa de formalisme et autres abominations ; mais son histoire n’en fut pas moins celle du musicien le plus en vue de l’Union Soviétique.

Jusqu’à aujourd’hui, leur musique - le pouvoir de leur musique - remplit d’émotion des gens qu’inspirent les idéologies les plus diverses. Chacun y retrouve l’image sonore de son idée du beau et du bien. De l’intimité de la musique de chambre aux grandes masses orchestrales, Beethoven et Chostakovitch semblent contenir tous les registres de l’humain. Mais que dire de la valeur morale de l’art lorsque cette idée-là s’avère un cauchemar ?

Samedi 22 janvier - 15h - Amphithéâtre

Forum ’Beethoven et Chostakovitch’ : les artistes face au pouvoir

Esteban Buch, concepteur et présentateur
Avec la participation d’André Lischke, Grégoire Tosser,
musicologues :
- Le mythe héroïque
- Images de Beethoven
- Le « nouveau Chostakovitch »
- Le compositeur et l’Etat
- Beethoven et le pouvoir des Habsbourg
- Chostakovitch et le pouvoir soviétique
- Stratégies de soutien
- Le patriote Beethoven
- Chostakovitch et la figure du peuple
- Stratégies de résistance
- Beethoven contre les tyrans
- Chostakovitch contre les tyrans
- L’oppression
- Beethoven suspect
- Chostakovitch censuré
- Le repli sur soi
- Beethoven et la musique de chambre
- Chostakovitch et la musique de chambre.

Beethoven et Chostakovitch dans l’histoire :
- La réception politique de Beethoven
- Scènes de la vie future de Chostakovitch
- OEuvres et extraits de Ludwig van Beethoven

Ludwig van Beethoven Variations pour piano sur Rule Britannia, Sonate en mi majeur, op. 109

Abschiedsgesang an Wiens Bürger
Kriegslied der Österreicher
Matthieu de Laubier, baryton
Michaël Wladkowski, piano

- OEuvres et extraits de Dmitri Chostakovitch

Sonate n° 2 en si mineur, op. 61
Prélude et fugue en ré mineur, op. 87, n° 24
Michaël Wladkowski, piano

Beethoven face à Napoléon, Chostakovitch face à Staline : autour de ce quatuor, le dialogue entre musique et politique peut déployer sa symphonie des temps modernes.

Le mythe héroïque veut le grand compositeur épris de liberté, et libérant l’humanité par l’expérience esthétique de ses oeuvres : Embrassez-vous, millions d’êtres ! La réalité est, comme souvent, plus complexe. Oui, Beethoven admira Bonaparte, puis détesta l’Empereur ; mais son rapport au pouvoir, tout au long d’une vie plus pleine de perruques poudrées que de damnés de la terre, ne se résume pas à cette image prométhéenne. Oui, Chostakovitch écrivit des oeuvres contre le régime totalitaire, qui l’accusa de formalisme et autres abominations ; mais son histoire n’en fut pas moins celle du musicien le plus en vue de l’Union Soviétique. Jusqu’à aujourd’hui, leur musique - le pouvoir de leur musique - remplit d’émotion des gens qu’inspirent les idéologies les plus diverses. Chacun y retrouve l’image
sonore de son idée du beau et du bien. De l’intimité de la musique de chambre aux grandes masses orchestrales, Beethoven et Chostakovitch semblent contenir tous les
registres de l’humain. Mais que dire de la valeur morale de l’art lorsque cette idée-là s’avère un cauchemar ? /
Esteban Buch

Les débats seront également agrémentés de documents audio-visuels.

Durée totale du forum : 3h

TARIFS :

- Tarif plein : 16€
- Tarif -20 % : 12,80 €
- Les chômeurs, les bénéficiaires du RMI et du minimum vieillesse.
- Tarif -30% : 11,20€ les titulaires d’un Parcours concerts.

RÉSERVATIONS 01 44 84 44 84
Métro Porte-de-Pantin

© vendredi 21 janvier 2005, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.