Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Société
Accueil > Actualités > Société > Un médecin qui s’était plaint à Poutine poursuivi en justice



Un médecin qui s’était plaint à Poutine poursuivi en justice

Le jeune médecin russe Ivan Khrenov, devenu célèbre en Russie pour s’être plaint en direct à la télévision au Premier ministre Vladimir Poutine de l’état du système de santé, est poursuivi en justice, rapportait vendredi le quotidien Izvestia.

Selon le journal, le jeune médecin est poursuivi par l’hôpital d’Ivanovo (nord-est de Moscou) où il travaille, et une clinique de la ville.

"J’ai reçu une convocation au tribunal pour le 19 janvier", écrit-il dans une lettre au journal, où il ajoute être écarté progressivement de son travail, et annonce qu’une pétition en sa faveur a déjà rassemblé 2.000 signatures.

L’administration d’Ivanovo, citée par l’agence Interfax, a cependant affirmé vendredi soir que les établissements médicaux avaient retiré leurs plaintes pour diffamation à l’encontre du médecin.

Ce jeune cardiologue avait dénoncé en décembre, lors d’un appel téléphonique à Vladimir Poutine au cours d’une séance de questions-réponses en direct à la télévision, l’état réel du système de santé russe.

Il avait notamment affirmé qu’une mise en scène avait eu lieu pour améliorer l’image de l’hôpital d’Ivanovo lors d’une visite de M. Poutine cet automne, avec des équipements modernes démontés dans d’autres établissements, et des membres du personnel déguisés en malade.

Selon lui, les médecins de l’hôpital avaient reçu pour consigne de déclarer au Premier ministre, s’il les interrogeait, qu’ils percevaient un salaire bien supérieur à la réalité.

Dès le lendemain, le médecin avait fait l’objet de nombreuses critiques de la part des autorités locales, et le parquet avait annoncé qu’il convoquait le cardiologue pour vérifier ses propos.

Vladimir Poutine l’avait ensuite rappelé, l’assurant qu’il ne le laisserait pas "dans le pétrin".

Selon Izvestia, un médecin gagne entre 8.000 et 15.000 roubles (200 à 370 euros) en province, et environ 25.000 (620 euros) à Moscou.
"Diagnostic : des hôpitaux Potemkine", titre l’article du journal, selon lequel 70% des Russes sont mécontents de l’état du système de santé, dans lequel ils sont souvent contraints de verser des bakchichs de milliers de roubles pour être soignés.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170

  A la une !


L’URSS des cinéastes...
Du 18 octobre au 27 décembre 2017, Paris

6 rencontres autour de spectacles russes...
Du 25 octobre au 5 novembre 2017, Arcueil & Paris

1917, le Limousin et la Révolution russe, regards inversés...
Ouvrage signé Anne Manigaud (Sous la direction de)



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !