Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Moscou et les environs



Galerie Tretiakov

Fondée à partir de la collection privée du marchand Pavel Tretiakov, autodidacte qui a rassemblé la plus grande collection de peinture russe de l’époque, 1 287 toiles, dont il fit cadeau à la ville de Moscou en 1892, la Galerie Tretiakov réunit aujourd’hui plus de 130 000 oeuvres.

Pavel
Tretiakov
, riche marchand et fabricant de textile, commença à acheter
des oeuvres d’artistes russes en 1856 et s’intéressa aux Ambulants.

Sa collection pris de l’importance, il décida d’agrandir son
hôtel particulier et d’en faire un musée.

En 1892, il fit don de son musée privé d’art russe à la ville
de Moscou et dirigea la galerie pendant les 6 dernières années de sa vie. Son
frère, Sergueï, légua également un certain nombre d’œuvres
et de nombreuses collections privées furent nationalisées par le régime
soviétique.

Les négociants moscovites Pavel et Sergueï Tretiakov ont constitué la plus importante collection d’art russe, principalement des peintures, parmi lesquelles les œuvres du célèbre iconographe russe, Andreï Roublev. Le musée Tretiakov a récemment ouvert ses portes après dix ans de réaménagement. La collection d’icônes russes est indiscutablement la plus belle du monde. Aujourd’hui, les collections rassemblent plus de 130.000 pièces, qui couvrent l’histoire de la Russie du XIe au XXe siècle.

L’étonnante façade, réalisée d’après les dessins de l’artiste Victor
Vasnetsov
, est ornée en son centre d’un bas-relief représentant
Saint-Georges et le dragon. Une aile supplémentaire fut ajoutée à la galerie
en 1930.

La Galerie Tretiakov de Moscou s’est étendue à un nouveau bâtiment, la "Nouvelle Galerie Tretiakov", situé sur le pont Krymski où sont regroupées les oeuvres postérieures à 1912 (dont le fameux "Carré noir" de Malévitch, des oeuvres du groupe "Valet de carreau", de Popova, Larionov, Filonov, ou d’artistes plus contemporains, qui ne furent pas reconnus par le régime précédent et durent s’expatrier, comme Erik Boulatov, qui vit en France depuis 1988).

Le musée reçoit plus d’un million et demi de visiteurs par an et participe souvent à des échanges internationaux pour des expositions (jusqu’à 15 prêts par an).



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

  A la une !


L’URSS des cinéastes...
Du 18 octobre au 27 décembre 2017, Paris

6 rencontres autour de spectacles russes...
Du 25 octobre au 5 novembre 2017, Arcueil & Paris

1917, le Limousin et la Révolution russe, regards inversés...
Ouvrage signé Anne Manigaud (Sous la direction de)



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !