Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2004 > IXème Festival Russe ’Toursky’

IXème Festival Russe ’Toursky’

Du mardi 9 mars au dimanche 4 avril à 20 h 30

La proximité avec les artistes, musiciens, cinéastes, chanteurs et danseurs russes, ainsi que l’esprit de fraternité qui s’en dégage, donne à ces soirées la dimension de moments rares et conviviaux. Une athmosphère pleine de moments colorés et un sentiment unique d’union et de joie rassemblent le public autour des rythmes de la musique, de la danse et du chant.

Programme, très riche, du IXème Festival Russe ’Toursky’ !

Cycles Théâtre-Cinéma-Concert-Cabarets-Exposition

Cinéma

du mardi 9 au samedi 13 mars à 20 h 30. Séances cinéma suivies de cabarets russes. L’ouverture officielle de la semaine cinéma se fera en la présence exceptionnelle de Iouri Solomine !

Le cinéma russe a le don de nous communiquer une pensée, un art, une culture et une âme dans toute la richesse et le bouillonnement de sa diversité ethnique. Sa forme, son expression et sa singularité en font un art de tout premier plan :

- Mardi 9 mars à 20 h 30
DERZOU OUZALA - 1975
D’après Valery Arseniev
Réalisateur : Akira Kurosawa
Produit par le studio Mosfilm en 1975
URSS, en couleur
Durée : 140 minutes

Mardi 9 mars à 20 h 30
Séance cinéma suivie d’une soirée cabaret russe
Sous-titrage en français

- Mercredi 10 mars à 20 h 30
LAOUTARI - 1972
Réalisateur et scénariste : Emile Lotianou

- Jeudi 11 mars à 20 h 30
LOUP FEROCE - 1973
Réalisateur : Tolomouch Okeev
Scénario : Andreï Mikhalkov-Kontchalovski, Edouard Tropinin.

- Vendredi 12 mars à 20 h 30
MIMINO - 1977
Réalisateur : Gueorgui Danelia

- Samedi 13 mars à 20 h 30
TEMPLE D’AIR - 1989
Réalisateur : Rassim Odjagov
Scénario : Roustam Ibraguimbekov

Théâtre

- Vendredi 19, samedi 20 mars à 21 h, dimanche 21 mars à 15h

Carmen
Une fantaisie d’après l’Opéra de Georges Bizet
Création mondiale
Sous-titrage en français
Théâtre Académique Central d’Etat de Marionnettes de Moscou
Mise en scène : Andreï Dennikov
coproduction Théâtre Toursky

Un émerveillement qui vaut toutes les découvertes, tous les voyages.
Andreï Dennikov et son étonnant théâtre de marionnettes triomphent au Toursky depuis 2 ans. Il nous a semblé essentiel de poursuivre avec cet artiste virtuose cette aventure unique.

Héritier de la grande tradition russe de ce théâtre de poupées, transfiguré dans les années soviétiques par Sergueï Obraztsov qui tentait par le conte de contourner les idéologues, ce marionnettiste génial est à 25 ans un artiste complet.

Le visage poupin, les boucles blondes sagement coiffées, les yeux d’un bleu très clair, le sourire enjôleur, Dennikov est, sous ses airs angéliques, un bourreau de travail, un metteur en scène exigeant et un chanteur lyrique dont la voix phénoménale passe du baryton au mezzo-soprano, de l’opéra au flamenco.

Son obsession est de tout maîtriser et sa rigueur le classe parmi les plus grands marionnettistes internationalement reconnus. Il crée lui-même ses poupées somptueuses aux belles têtes sculptées très expressionnistes. Certaines sont petites, d’autres quasiment grandeur nature. La façon dont il les manipule à vue se rapproche du Jidaïmono japonais. Il leur insuffle vie. Masqués ou non, les personnages vivants dialoguent avec les figurines.

On est dans une réalité qui dépasse la fiction et l’émotion est omniprésente.
Nul doute que sa Carmen nous donnera le vertige.

- Vendredi 26, samedi 27 mars à 21 h, dimanche 28 mars à 15h

Hamlet de Shakespeare

Sous-titrage en français
Mise en scène : Sergueï Artchibachev
Théâtre d’Etat Russe sur la Pokrovka
Durée : 2 h 30 avec entracte

Shakespeare encore et toujours !
Incontournable, Shakespeare transcende le temps. Ce dramaturge de génie, ce poète brillant a légué son œuvre au monde entier.

Il possédait un don d’observation, une force de pensée si exceptionnelle qu’il a pu produire d’immortels chefs-d’œuvre. Il a tellement marqué son époque qu’on a donné son nom à sa langue maternelle.
Les mots de Shakespeare dénoncent l’intolérance, la guerre, la haine et l’animosité. Il prône la raison, l’amour et démontre les effets de la jalousie et de la perversion. Ses récits sont intemporels. Son verbe est puissant.
Dans Hamlet, le thème de la vengeance n’est qu’un prétexte que Shakespeare utilise pour remuer toute une série de thèmes centraux : les relations père-fils, mère-fils, Hamlet et ses amis, les relations amoureuses, les rapports de force à la tête d’un état, la folie réelle, la folie feinte, la dissimulation, la jeunesse, la vieillesse, l’action, l’inaction, le pouvoir corrompu, les questions existentielles... To be or not to be ?
Etre ou ne pas être... C’est là la question.
Hamlet est au centre de tout.
Est-il dans la littérature, un personnage plus riche, plus complexe, tout à la fois énigmatique, opaque et transparent ?

Son personnage s’impose à nous par sa complexité, son caractère mystérieux, à la limite indéchiffrable et sur lequel notre propre personnalité peut venir se mouler. C’est peut-être le seul personnage de théâtre dans lequel chacun de nous, quel que soit son âge, peut se reconnaître et façonner le mythe à son image.

Spécialiste de la méthode de Stanislawski, maître des portraits psychologiques au théâtre, Sergueï Artchibachev s’intéresse à travers l’histoire de la vengeance à la philosophie et à la psychologie de la passion.
Découvert lors de la création de notre festival russe avec son répertoire des grands auteurs classiques : Gogol, Tchekov, Tourgueniev, il a été notamment très remarqué par le public marseillais pour sa mise en scène de la Cabale des dévôts, une coproduction franco-russe en hommage à Boulgakov.
Nous retrouvons avec sa troupe une équipe d’acteurs de tout premier plan.

Concert

- Mardi 30 mars à 21 h
Hommage à Rachmaninov, Chostakovitch et Tchaïkovsky

Avec : Michel Bourdoncle au piano
Marc Peskanov au violon
François Baduel au violoncelle
Durée : 1 h 30 avec entracte

Michel Bourdoncle a cette démesure qui lui permet de restituer le charme poétique et l’intensité dramatique d’œuvres musicales souvent difficiles à travers lesquelles il peut donner libre court à son tempérament intuitif et ardent.

Cet artiste passionné s’est très vite imposé dans le monde de la musique grâce à une sensibilité vive et très nuancée qui sait allier un sens original de l’interprétation à un travail en profondeur des œuvres qu’il aborde.
Soliste international de tout premier plan, il mène une carrière qui le conduit fréquemment sur la plupart des scènes musicales du monde entier.
Son répertoire vaste et diversifié s’étend de Bach aux compositeurs d’aujourd’hui.
De nombreux prix, distinctions et récompenses jalonnent sa carrière de concertiste.

La Chine lui a demandé d’être conseiller artistique du 1er Festival International de l’île du piano Gulangyu.

Cabarets

Saison après saison, les Cabarets russes sont attendus comme le prolongement d’une fête indispensable.
Au programme : assiettes russes, vodka...

Important : afin d’organiser au mieux ces rencontres, nous vous remercions de réserver vos soirées cinéma ou théâtre et de bien vouloir confirmer votre présence pour les cabarets.

- Vendredi 2, samedi 3 avril à 21 h, dimanche 4 avril à 15 h

Cabaret - Comédie musicale

Les soirées cabarets russes proposent une transition qui aiguise le charme et la magie d’une atmosphère particulière.
Pendant la semaine cinéma, mais aussi pour Carmen et Hamlet, les cabarets seront animés par : Arcadi Yagoudine, Oleg Alekseenko, Valentina Svetlova, Natalia Grebienkina, Dimitri Novikov, Tatiana Chitova, Alla Kovnir, Tatiana Yakovienka.
Les autres cabarets seront animés par la troupe du Théâtre Lensoviet de St. Petersbourg.

Sous-titrage en français
d’après le roman de Joe Masteroff
Théâtre National Académique Lensoviet de St Pétersbourg
Mise en scène : Vladislav Pazi
Durée : 3 h avec entracte
Création le 22 mars 2003 au Théâtre Lensoviet

Brian, jeune étudiant anglais, débarqué à Berlin au début des années 30, fait la connaissance de Sally Bowles, la vedette du Kik Kat Club qui, soir après soir, chante à ses clients que la vie est un cabaret.
Mais loin des paillettes et des chansons légères, Brian découvre un Berlin en proie à la haine et à l’intolérance. Jour après jour, le nazisme progresse et personne ne sera épargné.

Interprétée par Lisa Minnelli, cette comédie musicale, récompensée par plusieurs Oscars, valut à Bob Fosse un succès public et critique qui affermit sa notoriété de cinéaste talentueux.
La toile de fond de cabaret, la montée du nazisme et ses implications tragiques, trouble les conventions de la comédie musicale traditionnelle, genre en nette régression en 1972.
Vladislav Pazi fait partie de ces réalisateurs majeurs qui ont marqué de leur empreinte l’art scénique depuis de nombreuses années.
Artiste hors norme aux intuitions capitales dans l’évolution et les conceptions du jeu d’acteurs, il a remis en question toute une partie du théâtre dramatique.

Sa version de Cabaret n’est ni un pamphlet ni une tragédie sociale, mais une métaphore de la réalité que nous vivons aujourd’hui et dans laquelle la horde des danseurs, prostituées et garçons, exprime toute l’intensité d’un monde brutal et pervers, hanté par la violence et la haine.

’Toursky’ pratique

Réservations - Locations :

- Par téléphone au 0 820 300 033
Le réglement doit parvenir au Théâtre 48 heures avant le spectacle.

- Par courrier au Théâtre Toursky
16, promenade Léo Ferré - 13003 Marseille.
Joindre un chèque du montant correspondant ainsi qu’une enveloppe timbrée.

- Au Théâtre.

Ouverture de la billetterie :

- du lundi au vendredi de 10 h à 20 h
- le samedi de 10 h à 19 h (les jours de spectacle uniquement)
- Pendant la période des vacances scolaires, les horaires d’ouverture de la billetterie pourront être modifiés.

Autres points de vente :

- Espace Culture,
- FNAC,
- Centre Culturel de la Poste Colbert,
- Espace Ecureuil,
- Offices du Tourisme de Marseille et d’Aix-en-Provence,
- Virgin.

Accueil :

- Parkings gardés rue Auphan et traverse de Gibbes : 2€
- La cafétéria est ouverte une heure avant la représentation.
- Le restaurant du Toursky vous accueille après chaque spectacle. Places limitées.Horaires des représentations : 21 h
Sauf le mercredi à 19 h et le dimanche à 15 h
Avantages de l’abonnement.
- Si un abonné ne peut venir sur un spectacle choisi dans sa formule d’abonnement, il pourra en choisir un autre équivalent.

Au Théâtre Toursky, le placement étant libre, les abonnés bénéficient d’un droit d’accès prioritaire
30 minutes avant l’ouverture officielle des portes.

Ouverture des portes aux abonnés :

- les mardi, jeudi, vendredi, samedi à 20 h,
- le mercredi à 18 h, le dimanche à 14 h.

Réservations prioritaires :

- Tarif réduit préférentiel de 10€ au lieu de 22€ pour les spectacles supplémentaires
choisis dans les 2ème et 3ème colonnes de la formule d’abonnement.
- Tarifs réduits sur tous les spectacles de la 1ère colonne (voir rubrique Tarif réduit abonné).
- Les abonnés reçoivent nos informations et nos invitations à domicile.
- Pour les abonnements, possibilité de régler en deux ou trois paiements échelonnés.

© samedi 6 mars 2004, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.