Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > La Russie administrative > Territoires administratifs (ou kraïs) > Kraï de Krasnodar > JO-2014 - La ville russe de Sotchi candidate à l’organisation

JO-2014 - La ville russe de Sotchi candidate à l’organisation

Le Comité olympique russe a désigné la ville caucasienne russe de Sotchi comme candidate à l’organisation des jeux Olympiques d’hiver de 2014. La Sotchi située entre la mer Noire et la chaîne du Caucase, s’est développée en exploitant ses atouts touristiques. Les sources thermales de Matsesta sont réputées depuis des siècles pour leurs puissantes vertus curatives. Le CIO désignera en 2007 la ville hôte des Jeux de 2014.

Le ROC va désormais adresser au Comité international olympique (CIO) la candidature officielle de cette ville située entre la mer Noire et la chaîne du Caucase culminant à plus de 5600 m.

Les prochains jeux Olympiques d’hiver auront lieu à Turin (Italie) en 2006. En 2010, ils se dérouleront à Vancouver (Canada). Sofia (Bulgarie), Bakuriani (Géorgie) et Almaty (Kazakhstan) ont déjà annoncé leur candidature à l’organisation de l’édition 2014.

Sotchi

Sotchi est situé sur les bords de la mer Noire. Bordée au nord-est, à l’est et au sud-est par les crêtes du Caucase, l’agglomération de Sotchi s’étire sur 145 km de côtes. La ville appartient à la région de Krasnodar, administrée par le gouverneur, elle-même comprise dans le district fédéral sud à la tête duquel se trouve le représentant plénipotentiaire du Président. La ville compte actuellement 380 000 habitants.

On y rencontre des nationalités variées : Russes, mais aussi Ukrainiens, Biélorusses, Arméniens, Géorgiens, Grecs, Estoniens... Le climat de la ville (300 jours de soleil par an) s’apparente à celui de la Méditerranée, avec son printemps précoce et son automne tardif. En juillet-août, la température de l’air oscille entre 23 et 38o C, tandis que l’eau est à 24 - 25oC.

L’histoire de Sotchi débute en 1838, date à laquelle fut fondé le " fort Alexandrie ", rebaptisé ensuite " Navaguinski ". Il s’inscrivait dans une ligne de défense côtière érigée au cours des guerres du Caucase dans les années 1830. Abandonné à la guerre de Crimée (1853-56), le fort, qui prit le nom de Dakhovski, fut ensuite reconstruit et transformé en bourgade en 1874. Ces appellations ont reproduit les noms des régiments stationnant sur place, ce jusqu’en 1896, lorsque naquit " Sotchi ", en référence à une rivière locale. Dès le début du XXème siècle, Sotchi grandit en devenant station balnéaire. Elle obtient le statut de ville en 1917. Deux périodes de construction intense sont à relever - les années 1930 et les années 1960.

L’industrie locale ne parvenant pas à faire face à la croissance urbaine, Sotchi importa d’Europe de nombreux matériaux, et la France n’est d’ailleurs pas étrangère à l’aménagement de la ville : la plupart des toits du vieux Sotchi sont recouverts de tuiles spéciales fabriquées dans une usine marseillaise. C’est notamment le cas d’une des plus anciennes maisons de la ville, à l’architecture originale, située à l’endroit le plus haut de Sotchi, sur une crête. Plusieurs riches personnalités, dont le prince Youssoupov, avaient leur propriété dans cette partie haute de la ville, rue Ordjonikidze. Près du boulevard Primorié, à la charnière des XIX et XXèmes siècles, les nouveaux établissements à la mode se donnaient des noms à consonance française : ’Grand-Hôtel’, ’Marseille’, ’Bellevue’.

Sotchi est un port important. Mais la Sotchi moderne s’est développée en exploitant ses atouts touristiques. Les sources thermales de Matsesta sont réputées depuis des siècles pour leurs puissantes vertus curatives. Les centres de cure de la ville furent transformés en hôpitaux pour quelques 300 000 officiers et soldats qui y furent soignés pendant la deuxième guerre mondiale.

© mercredi 27 juillet 2005, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.