Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Politique
Accueil > Actualités > Politique > L’ONG Golos présente une "carte des fraudes" à la présidentielle russe du 4 mars



L’ONG Golos présente une "carte des fraudes" à la présidentielle russe du 4 mars

L’ONG russe Golos a présenté mercredi son projet interactif pour recenser les fraudes à la présidentielle russe du 4 mars pour laquelle seront mobilisés plus de 2.000 volontaires.

Ce projet intitulé "carte des fraudes" (http://www.kartanarusheniy.ru) et réalisé en coopération avec l’édition russe du magazine américain Forbes, sera mieux protégé des cyber-attaques que celui mis en place pour les législatives du 4 décembre, ont assuré les auteurs au cours d’une conférence de presse.

"Le projet interactif aidera les électeurs à rédiger des plaintes et permettra de suivre leur sort (...) Il sera muni de supports permettant d’envoyer des fichiers audio et vidéo" prouvant les infractions, a déclaré Grigori Melkoniants, responsable de Golos.

Selon lui, plus de 2.000 volontaires travailleront pour l’ONG pendant la campagne présidentielle et le jour du vote.

Roman Badanine, rédacteur en chef de Forbes online en Russie a expliqué la participation de la publication à ce projet.

"Après toutes les attaques contre Golos, tout homme normal doit soutenir l’organisation", a-t-il déclaré.

A l’approche de la présidentielle pour laquelle le Premier ministre et homme fort du pays Vladimir Poutine est le grand favori, la pression monte sur Golos qui était déjà dans le collimateur des autorités russes pendant la précédente campagne électorale.

La présidente de Golos Lilia Chibanova avait été brièvement interpellée à la veille des législatives et le site "carte des fraudes" avait été la cible de cyber-attaques le jour du vote.

Mardi, Golos a été sommée par le propriétaire de quitter ses locaux sans délai à Moscou, une manœuvre inspirée selon l’ONG par les services spéciaux russes et visant à bloquer ses activités.

L’un des leaders de l’opposition, l’avocat et blogueur anticorruption Alexeï Navalny a de son côté mis en place un site (http://rosvybory.org), pour aider les citoyens qui le souhaitent à devenir observateurs pour la présidentielle.

"Inscrivez-vous comme observateurs pour ne pas vous plaindre par la suite que les voleurs et les escrocs ont volé votre voix sans combat", écrit Alexeï Navalny dans son blog.

Les analystes ont relevé le rôle central de l’internet, qui a connu un essor rapide en Russie ces dernières années, dans la mobilisation de l’opposition et de la société civile lors de ces élections.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280

  A la une !


L’URSS des cinéastes...
Du 18 octobre au 27 décembre 2017, Paris

6 rencontres autour de spectacles russes...
Du 25 octobre au 5 novembre 2017, Arcueil & Paris

1917, le Limousin et la Révolution russe, regards inversés...
Ouvrage signé Anne Manigaud (Sous la direction de)



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !