Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2005 > L’exposition ’Les derniers jours des Romanov, présentée pour la première fois (...)

L’exposition ’Les derniers jours des Romanov, présentée pour la première fois en France !

Visible jusqu’au 24 avril 2005

Au début du XXe siècle, le Suisse Pierre Gilliard (1879 -1962) a passé treize années à la Cour de Russie, comme professeur d’Olga, Tatiana, Maria et Anastasia Nicolaïevna, les quatre filles de Nicolas II et d’Alexandra Feodorovna. En 1913, Pierre Gilliard fut nommé précepteur du tsarévitch Alexis Nicolaïevitch, un poste très important qu’il occupa dans la tradition des précepteurs suisses en Russie.

Il devint alors responsable de l’éducation du tsarévitch, dont la santé était très précaire en raison d’une maladie héréditaire restée secret d’Etat, l’hémophilie.

Pierre Gilliard vécut dans l’intimité de la famille impériale russe, dont il a partagé jusqu’aux derniers instants la captivité de manière volontaire. Pour des raisons que lui-même n’a jamais pu percer, il fut au dernier moment épargné par les responsables bolcheviques. Il put sauver ses photographies en lesconfiant discrètement au consul de Grande-Bretagne puis au général français Maurice Janin, qui les a ramenées en France en 1920.

Ces photographies, de caractère privé, sont extrêmement rares, car elles montrent la face intime et la vie quotidienne de la famille impériale, sans censure ni manipulation, très loin des portraits officiels. On peut ainsi voir le tsar jouer avec son fils, ou plus tard, souverain pathétique désormais sans pouvoir, travailler durant sa captivité au jardin potager, scier du bois ou profiter des premiers rayons du soleil. Les moments de bonheur et de souffrance coexistent dramatiquement dans ces photographies, qui mettent en perspective le terrible destin des enfants Romanov.

De mars 1917 à juin 1918, Pierre Gilliard partagea les divers lieux de captivité de la famille Romanov à Tsarskoïe-Sélo, Tobolsk, puis enfin à Ekaterinbourg, en Sibérie, où celle-ci s’achèvera dans l’horreur d’une exécution collective, la nuit du 16 au 17 juillet.

Pierre Gilliard ne put rentrer en Suisse qu’en 1920, après avoir été retenu en Sibérie par la guerre civile et parce qu’il voulut participer avec le juge Sokolov à l’enquête sur la disparition des enfants Romanov, dont la mort était niée par le gouvernement soviétique.

Les photographies, ainsi que tous les manuscrits, notes et journaux intimes de Pierre Gilliard sont aujourd’hui à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne et au Musée de l’Elysée, qui a réalisé cette exposition à partir d’archives qui n’avaient à ce jour jamais été montrées.

Daniel Girardin
Conservateur du Musée de l’Elysée.

BIOGRAPHIE DE PIERRE GILLIARD :

- Automne 1904 Pierre Gilliard est professeur de français engagé pour une année auprès du duc Serge de Leuchtenberg, fils de Georges Romanov, cousin du tsar.

- 1905 Nicolas II et Alexandra Feodorovna engagent Pierre Gilliard comme professeur de français d’Olga Nicolaïevna et de Tatiana Nicolaïevna, leurs deux filles aînées.

- 1907 Maria Nicolaïevna, 3e fille de Nicolas II, devient élève de Pierre Gilliard

- 1909 Anastasia Nicolaïevna, 4e fille du tsar Nicolas II, devient elle aussi élève de Pierre Gilliard, qui se consacre désormais uniquement aux enfants de la famille impériale. Voyages réguliers à Livadia (Crimée), Peterhof et Spala (Pologne). Croisières estivales sur le yacht impérial « Le Standart ».

- Pierre Gilliard habite Saint-Pétersbourg et se rend six fois par semaine à Tsarskoïe-Sélo, au palais, pour donner ses cours.

- 2 octobre 1912 Première leçon de Pierre Gilliard au tsarévitch Alexis Nicolaïevitch.

- automne 1913 Pierre Gilliard est nommé précepteur d’Alexis Nicolaïevitch, s’installe au palais Alexandre et prend en charge toute l’éducation du futur tsar.

- fév - sept 1915 Retraite de l’armée russe. Nicolas II prend le commandement en chef de l’armée.

- sept - déc 1915 Alexis Nicolaïevitch est au Grand quartier général de l’armée à Mohilev avec Pierre Gilliard. Visites au front.

- 1916 Pierre Gilliard vit au Grand quartier général de l’armée. Campagne de Galicie.

- décembre 1916 Mécontentement populaire et tensions politiques. Mort de Raspoutine.

- février 1917 Révolution de février. Abdication de Nicolas II. Le gouvernement provisoire de Kerenski est opposé au soviet de Pétersbourg.

- mars - août 1917 Captivité des Romanov et de Gilliard à Tsarskoïé-Sélo.

- août - mai 1918 Captivité des Romanov et de Gilliard à Tobolsk (Sibérie).

- juin - juillet 1918 Captivité des Romanov à Ekaterinbourg. Pierre Gilliard est libéré.

- 16 - 17 juillet 1918 Mort de la famille impériale, exécutée dans la maison Ipatiev, à Ekaterinbourg.

Bibliothèque Les Jacobins
Ville de Fleury les Aubrais
Loiret (45)

© vendredi 1er avril 2005, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.