Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2002 > L’exposition collective de 15 photographes russes et français ’Histoires (...)

L’exposition collective de 15 photographes russes et français ’Histoires Russes’

Du 18 octobre au 7 novembre 2002

L’exposition propose à la fois un reportage sur la Russie d’aujourd’hui vue par les français et une rencontre avec l’art de la photographie en Russie à travers les oeuvres des photographes russes.

’Histoires Russes’ est une exposition collective de 15 photographes russes et français :

- Juillet 2001<br<
Quelques photographes russes viennent en France prendre contact avec des photographes français, à Toulouse et Besançon.

- Août 2001
Les Français partent en Russie où ils réalisent un reportage photographique à Saratov, Moscou, Saint-Pétersbourg et dans les villes du cercle d’or (Sergueï Possad, Ouglitch...).

Le programme :

- Vernissage de l’exposition
Vendredi 18 Octobre à 18h en présence des photographes français.
Galerie Paris Déco, place Pasteur, Besançon.

Pendant le temps de l’exposition, nous vous proposerons des rencontres, des soirées lecture.

Les photographes russes

Serguéï Karméev

Serguéï Karméev, qui a exercé le travail de caméraman de films documentaires, a aussi travaillé comme photo-reporter pour différentes revues russes et pour l’Académie d’Art théâtral. Aujourd’hui, son travail s’articule principalement autour de la photgraphie en studio, mais c’est surtout sa façon de travailler les images au laboratoire qui lui a permis d’acquérir un style très personnel.

Nikolaï Klienov

Nikolaï klienov pratique la photographie depuis l’école. A la fin, des années soixante-dix, après avoir travaillé plusieurs années comme assistant-opérateur à la télévision et assistant aux studios cinématogra-phiques à Saratov, il décide de se consacrer uniquement à l’art photographique. Son travail se décline sur plusieurs thématiques telles que la ville de Saratov, le portrait et le nu.

Mikhail Gavriuchov

Peintre, photographe et designer, Mikhail Gavriuchov travaille pour le théâtre et pour la publicité.
Pour son travail, Mikhail Gavriucho, se sert d’objets usuels et les détourne de leurs fonctions premières.
Chaque objet se trouvant dans ces créations a déjà une histoire dans l’imaginaire collectif dûe à son utilisation habituelle. Chacun représente quelque chose de concret et a une fonction bien précise. C’est en assemblant ces différents éléments qu’il leur donne une dimension artistique singulière.
L’aboutissement de ce travail se concrétise par des ensembles visuels qui favorisent l’imagination du spectateur grâce au choix judicieux de la disposition ironique des objets.

Vladimir Kouprianov

Membre de "l’Union des photographes d’art de Russie", Vladimir Kouprianov est photographe professionnel depuis le début des années 90. Il expose à Saratov, Moscou, Saint Petersbourg, Engels. Son oeuvre met en valeur l’éternelle poésie du passé grâce aux ombres et lumières, au papier et à la peinture, à l’amour et à la vie.

Konstantin Zalesni

Fasciné par la beauté du corps des femmes, on peut dire que Konstantin Zalesni écrit des histoires d’amour avec son appareil photo.

Les photographes français

Philippe B.Tristan

Photographe et réalisateur, Philippe B. Tristan aime à travailler ses expositions photographiques comme des ensembles aussi complexes qu’un film de fiction. L’usage du grand format, l’utilisation de sons, le traitement de l’espace (obscurité) ont été utilisés dès ses premières expositions pour casser les repères extérieurs et introduire pleinement les visiteurs dans l’exposition.
Cette notion de sujet dans un milieu est donc à double sens. Le visiteur est sujet d’un milieu, de l’exposition. Mais au sein de ce milieu, les photographies sont elles-mêmes la représentation d’un sujet dans un milieu. Ce fut le cas de personnes en difficultés interviewées et photographiées dans leur appartement ("L’enfer, c’est de ne pas se connaître" ; 1994), de nus intégrés dans le milieu extérieur urbain ("Nus en extérieurs-villes", 1997), de lettres écrites à même la peau des modèles ("Corps de lettres", 2000).
En 2001, Philippe B. Tristan décide d’abandonner la lumière artificielle pour le grand jour. Aller à la rencontre d’autres sujets, d’autres milieu, en Russie, en République Tchèque, pour des reportages photographiques, sonores et biographiques, sera une autre façon de poursuivre sa démarche où l’être humain tient la première place.

Elsa Potreau

Le regard d’Elsa à la fois plein de fraîcheur et de perspicacité, s’arrête sur les signes de notre modernité, les transpose aussitôt dans un univers de lumière et de sérénité, de joie de vivre et de sensualité innocente.
Visages apaisés et pleins de ferveur des autoportraits, mouvements généreux et harmonieux des drapés et de voiles qui habillent et dénudent, flashs de lumière sur l’arrondi d’un bras et la courbure d’un sein... ou bien au détour d’un champ aride, la chaleur devinée d’une masure inconfortable pourtant ; l’appel au rêve, sur un panneau publicitaire, d’une star gigantesque et pulpeuse, juste au bout d’une rue sordide et banale...
Expose depuis 1999 en France (Toulouse, Pézenas, paris, Bordeaux, Lyon...) et à l’étranger (Amsterdam, Berlin, Barcelone, Saratov...)

Emilie Cayre

Emilie Cayre pratique la photographie depuis une dizaine d’années. Possédant une façon très singulière de prendre ses prises de vues, elle développe généralement sur petits formats qui prennent toute leur dimension créative lorsqu’il sont assemblés.

Ségolène Royon Chalendard

Professeur de lettres. Elle a participé au voyage en Russie d’août 2001. Elle aurait voulu écrire sur cette rencontre avec l’âme russe. Mais la plume est restée sèche.
La photographie a donc pris la place des mots. Pour ne pas oublier ces visages lumineux, quelques images réalisées avec un appareil russe : le LOMO.

Sandra Tardieu

Graphiste, webdesigner et photographe, Sandra Tardieu travaille aujourd’hui en indépendant. (www.waprod.com)
Ses photographies de Russie ont été prises avec la volonté de privilégier les rencontres humaines plutôt que de rendre compte de l’état d’un pays. Mais il ne s’agit que d’un premier coup d’oeil, une première ébauche vers un travail plus conséquent.

Philip Chopin

Philip Chopin débute la photographie sans le savoir en 1992 lors de quelques jours d’errance à Prague. Mais c’est quelques temps après, en ressortant ses négatifs pour s’exercer au tirage, lors d’une formation à l’école de photographie de l’ETPA de Toulouse, qu’il décide de s’y remettre sérieusement. Il écrit sur cette ville un récit-photo pour accompagner ces nouvelles images.

Bastien Roy

Photographe amateur depuis 1998, Bastien Roy affectionne particulièrement la photographie de reportage.
Lieux insolites, situations étranges ou exceptionnelles font partie de ses thématiques favorites. C’est en 1999 qu’il découvre la photographie noir et blanc et le travail en laboratoire. C’est pour lui une passion mais aujourd’hui, il s’oriente de plus en plus vers le traitement numérique des négatifs pour des applications informatiques.

Bruno Deshayes

Plasticien, sculpteur et photographe, Bruno Deshayes enseigne aussi les arts plastiques. Alternant entre des expositions de sculptures et de photo-graphies, il expose en France et à l’étranger (Grande Arche Paris-La Défense, Grenade - Espagne...).

Patrick Dumas

Passionné de photographie et de science, Patrick Dumas est arrivé à pénétrer ce domaine de la recherche où la prise de photographies est souvent interdite, les chercheurs étant par nature discrets.
Il essaie de mettre au service de la vulgarisation scientifique des images conceptuelles où l’esthétique et l’abstraction provoquent l’intérêt et la curiosité des lecteurs envers la recherche. Ce travail sera bientôt exposé ; il réfléchit en ce moment à sa mise en forme. Parallèlement, il travaille aussi autour du portrait de ces mêmes chercheurs, et montre que finalement, ils nous ressemblent beaucoup !

Les horaires d’ouverture :
- Galerie Paris Déco, place Pasteur, Besançon
- Du mardi au samedi de 10hà 12h30 et de 13h30 à 18h
- Dimanche de 13h30 à 18h
- Fermé le lundi.

© jeudi 17 octobre 2002, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.