Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2004 > LES NUITS BLANCHES d’après la nouvelle de Fiodor Dostoïevski

LES NUITS BLANCHES d’après la nouvelle de Fiodor Dostoïevski

Lecture publique (entrée libre) - lundi 03 mai 2004 à 18 h 30

Saint Pétersbourg, période des nuits blanches, sur un quai de la Néva, un jeune homme pauvre, lunaire et rêveur, sauve une jeune et jolie fille, Nastenka, pourchassée par un inconnu. Ils décident de se rencontrer le lendemain sur le même quai, puis le surlendemain. De nuit en nuit, les deux jeunes gens finiront par se confier l’un à l’autre...

Lecture publique (entrée libre)
lundi 03 mai 2004 à 18 h 30
au théâtre 13

LES NUITS BLANCHES

ou les souvenirs d’un rêveur d’après la nouvelle de Fiodor Dostoïevski :

- Adaptation théâtrale et mise en lecture : Philippe Eretzian
- Collaboration artistique : Maurice Boyer
- Avec Jana Bittnerova, Sibylle de Crombrugghe, Philippe Eretzian, Rosine Favey, Veronica Isola, Vadim Piankov...

À Saint-Pétersbourg, à la fin du mois de Juin, se produisent ce qu’on appelle ’Les Nuits Blanches" nuits où le soleil ne disparaît que peu avant minuit pour réapparaître presque aussitôt. Lors d’une de ces nuits, un jeune homme rêveur et mélancolique fait la rencontre impromptue d’une jeune femme qui tout comme lui déambule dans les rues de la ville endormie, en proie à un grand tourment. Ils se revoient ensuite pendant trois autres nuits, ces furtives rencontres donnent lieu à des confidences où Nastenka confie la raison de son angoisse : elle attend des nouvelles d’un homme qui devait revenir à Saint-Pétersbourg un an jour pour jour a près son départ. Il est donc sûrement revenu mais n’entre pas en contact avec elle, elle demande à son nouvel ami, doué pour les belles tournures de phrases de lui écrire une lettre.

Le jeune homme timide et voulant lui plaire acceptera, mais sans lui avouer son amour pour elle. Alors qu’elle reste sans nouvelles, ils se rapprocheront, l"espace d’un court instant, partageant un furtif moment ce qui aura semblé être de l’amour jusqu’à ce que le destin accomplisse son oeuvre, le tout en quatre nuits et un matin.

Encore une fois, un roman de Dostoïevski aura fait l’objet d’une adaptation théâtrale. Celle-ci est très réussie, la mise en scène est imaginative dans un décor minimaliste mais très bien exploité.

Réservation théâtre 13 au 01 45 88 62 22
Théâtre 13, 103 a bd Auguste Blanqui Paris 13, M° Glacière.

© dimanche 25 avril 2004, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document