Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Infos > Société > La France pollue la Russie de ses déchets nucléaires

La France pollue la Russie de ses déchets nucléaires

par GREENPEACE

Depuis le début des années 1970, EDF et Areva exportent des déchets nucléaires vers la Russie.

Les convois ferroviaires traversent toute la France en quelques jours pour arriver à Cherbourg ou au Havre où les déchets sont chargés sur un cargo qui les achemine en Russie. Ce circuit est très régulier, c’est environ 600 tonnes de déchets nucléaires français qui sont exportés tous les 15 jours depuis des années.

En 2005 déjà, et, plus récemment fin 2009, Greenpeace a largement perturbé le départ du navire vers la Russie. Cette année, Greenpeace s’est déjà mobilisée à Cherbourg et au Tricastin pour empêcher le train d’arriver à bon port.

Le Haut comité sur la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire (HCTISN) a été officiellement saisi par le ministre de l’Écologie et de l’Énergie Jean-Louis Borloo et l’Office parlementaire des choix technologiques, afin de tenter de faire la lumière sur le trafic d’Areva et EDF. Le HCTISN doit rendre son rapport dans le courant du mois de mars.

En attendant, Greenpeace demande aux pouvoirs publics et en particulier à Jean-Louis Boorlo un moratoire immédiat sur ces exportations de déchets nucléaires.

Moratoire immédiat sur les exportations de matières nucléaires

Monsieur le ministre d’État,

Vous n’êtes pas sans savoir qu’Areva poursuit ses exportations de matières nucléaires depuis le port du Havre à destination de la Russie. Non seulement la nature des matières qu’Areva s’apprête à envoyer en Russie reste très confuse, mais la question du devenir de ces matières qui défraie la chronique depuis une dizaine de jours n’a toujours pas été élucidée.

Conscient de ce grave manque de transparence, vous avez-vous-même saisi le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sûreté nucléaire qui s’est réuni le 19 octobre et a demandé aux industriels du nucléaire l’inventaire global des matières et déchets produits dans le cycle du combustible et va organiser des auditions et une enquête.

Voilà pourquoi je vous demande aujourd’hui d’appliquer le principe de précaution et de décréter un moratoire immédiat et total sur les exportations de matières nucléaires le temps que toute la lumière soit faite et qu’aboutissent les enquêtes en cours.

Ce trafic de matières nucléaires dure depuis plus de trente ans, ces déchets vont et viennent dans l’opacité la plus totale. Le Haut comité sur la transparence a raison d’exiger la publication par les exploitants des inventaires et flux des matières et déchets nucléaires. En tant que responsable politique vous avez un droit, voire une obligation d’inventaire face à des industriels qui ont trop longtemps agi dans l’absence totale de contrôle démocratique.

En vous remerciant des suites que vous donnerez à cette demande urgente, je vous prie d’agréer, monsieur le ministre d’État, l’expression de ma très haute considération.

STOP EXPORTATION, LA RUSSIE N’EST PAS UNE POUBELLE !

Visionnez la vidéo et signez la pétition adressée à Jean-Louis Boorlo, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer :

- http://www.greenpeace.fr/stop-nucleaire

Liens utiles :

- Greenpeace Russie

© dimanche 7 mars 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.