Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Infos > Société > La commémoration de la Grande Guerre patriotique à l’Ambassade russe en (...)

La commémoration de la Grande Guerre patriotique à l’Ambassade russe en France

Le 9 mai 1945 - 2010

65 ans après la victoire soviétique contre l’Allemagne nazie, la Russie s’apprête à commémorer sa "Grande Guerre patriotique", dimanche 9 mai 2010 !

C’est tout le pays qui est plongé depuis quelques semaines dans une effervescence patriotique ! La puissance de cette tradition s’explique aussi par la nostalgie du peuple russe à l’égard du passé soviétique ; nostalgie de l’époque où la Russie n’était pas un simple Etat, mais bien le coeur d’un grand empire !

Dans un pays qui a déploré 27 millions de victimes durant la seconde guerre mondiale, la moitié des personnes interrogées lors d’un récent sondage affirment avoir perdu un membre de leur famille lors du conflit.

"S’il y a un élément fédérateur de tous les Russes, c’est bien le sacrifice du peuple entier dans la Seconde Guerre mondiale, ou ’Grande Guerre patriotique’, et la victoire héroïque de l’URSS sur les nazis", proclame avec force l’Ambassadeur de Russie en France, son Excellence M. Orlov, en embrassant d’un œil satisfait une salle de l’Ambassade comble.


Le clou du programme - un spectacle dans la plus pure tradition soviétique : des images d’archives projetées en toile de fond, accompagnées au piano. Un spectacle plein d’énergie et d’enthousiasme ! Des chants d’amour, de bataille, de passion, un hymne à la Victoire !


Ensuite c’est au tour de l’ensemble cosaque d’exploser sur scène grâce au sens inné du contact avec le public qui apporte énormément de chaleur et de convivialité ! Des cosaques au cœur battant, au tempérament de feu, véritables phénomènes de l’art vocal !

Tandis que invités dansent et récitent la guerre et le sacrifice, le courage et l’amour de la Patrie, au premier rang, les vétérans chantent des airs qui, pour eux, ne sont pas du folklore.

L’URSS supporta l’essentiel de l’effort de guerre sur le théâtre d’opérations européen jusqu’à ce que les Alliés ouvrent un second front en Europe. À la fin de la guerre, on estime qu’environ 27 millions de Soviétiques y avaient perdu la vie, parmi lesquels 12 millions de civils.


L’Armée rouge réussit à arrêter l’avance à l’Est des armées du Reich, notamment grâce à la victoire de Stalingrad (août 1942-février 1943). L’URSS reprit ensuite progressivement l’initiative, surtout après la bataille de Koursk en juillet 1943, et commença à regagner du terrain sur l’armée allemande. En avril 1945, l’Armée rouge pénètre dans Berlin ; le 30 avril Hitler se suicide ; le 2 mai, le drapeau rouge flotte sur le Reichstag et la capitulation sans condition est signée le 9 mai 1945.

Après le concert, les invités et les vétérans vont se retrouver autour d’une table, pour lever leur verre à la mémoire de leur victoire et se souvenir, pour la 65e fois, de leur héroïque passé .

© dimanche 9 mai 2010, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document