Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > La Russie administrative > Républiques autonomes (21) > Sakha (Yakoutie) > La fin d’un règne en Yakoutie

La fin d’un règne en Yakoutie

Kommersant, gazeta.ru 13-12-01

Le 23 décembre prochain, la république de Yakoutie (Sakha) élira son nouveau président. La campagne électorale qui s’est déroulée ces derniers mois sur cet immense territoire dont les richesses naturelles fournissent une part importante du budget russe a été la plate-forme d’une lutte sans merci entre le Président sortant, Mikhaïl Nikolaev, et le ’candidat du Kremlin’, le procureur général adjoint, Vassiliï Kolmogorov.

Le 25 septembre dernier, la Haute cour de justice de la Fédération de Russie avait jugé contraire à la législation fédérale l’article de la Constitution yakoute qui stipulait que le Président ne pouvait être élu que pour deux mandats consécutifs. La formulation du jugement était cependant tellement floue que le Président yakoute en avait déduit qu’il pouvait se représenter pour un troisième mandat. Le responsable de la Commission électorale fédérale, Alexandre Vechniakov, avait, à son tour, dénié ce droit à Mikhaïl Nikolaev. Ce dernier avait maintenu sa candidature avec l’aide de la cour de justice yakoute : la bataille était lancée. A l’image du Président tatar, qui avait obtenu après de nombreux tours de passe-passe juridiques le droit de se représenter pour un troisième mandat à la tête de sa république, le président yakoute souhaitait poursuivre son règne à la direction d’une des plus riches régions de Russie. Cependant, à la différence du président tatar, Mikhaïl Nikolaev n’a pas obtenu les faveurs du Kremlin, désireux de voir à la présidence de cette république une figure plus malléable. Ainsi, à la suite d’une campagne de pression incessante, Mikhaïl Nikolaev a cédé. Le 12 décembre, il a annoncé à ses électeurs, lors d’une allocution télévisée, qu’il retirait sa candidature et appelait à voter pour le président de la compagnie d’extraction de diamants Alrosa, Viatcheslav Chtyrov. Ce dernier est présenté comme la doublure du président sortant. Selon le journal en ligne, gazeta.ru, le président yakoute aurait pris cette décision à la suite d’une rencontre avec le Président russe où il aurait obtenu une sorte de compromis : il retirerait sa candidature tandis que, en échange, le Kremlin refuserait son soutien au procureur général adjoint Vassiliï Kolmogorov et rétablirait la candidature de Viatcheslav Chtyrov. En effet, ce dernier avait été retiré de la course après avoir été incriminé de violation des règles électorales au cours de la campagne.

De même qu’Alexandre Routskoï, l’ancien gouverneur de Koursk, retiré de la course la veille de l’élection par décision de Justice, et Evguenni Nazdratenko, l’ancien gouverneur du Primorie à qui le Kremlin avait proposé la direction du Comité à la pêche en échange de son retrait de la course électorale, Mikhaïl Nikolaev est contrait de quitter son fief. Ainsi, la nouvelle équipe présidentielle poursuit son avancée pour reprendre le contrôle des régions qui, depuis l’époque eltsinienne, étaient dirigées par des barons régionaux ayant obtenu les pleins pouvoirs sur leur territoire.

Kommersant, gazeta.ru 13-12-01

© samedi 15 décembre 2001, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.