Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Infos > Société > La mère d’un homme d’affaires russe en exil retrouvée morte à Moscou

La mère d’un homme d’affaires russe en exil retrouvée morte à Moscou

La mère de l’homme d’affaires russe Evgueni Tchitchvarkine, lui-même exilé à Londres, a été retrouvée morte dans un appartement à Moscou, ont déclaré des enquêteurs.

"Le corps de Lioudmila Tchitchvarkina a été trouvé dans un appartement sur Leninski Prospekt (Avenue Lénine) avec une blessure sur le côté gauche du front", a affirmé le comité d’enquête du parquet russe dans un communiqué, ajoutant que les circonstances de la mort faisaient l’objet d’investigations.

M. Tchitchvarkine, co-fondateur et ex-propriétaire du premier distributeur russe de téléphones portables Euroset, s’était enfui il y a près d’un an vers la Grande-Bretagne après avoir fait l’objet d’une enquête pour enlèvement et extorsion de fonds, des accusations qu’il avait qualifiées de fabriquées.

La justice russe avait ordonné son arrestation en janvier en 2009 et demandé deux mois plus tard à Interpol d’émettre un avis de recherche international à son encontre. Une demande d’extradition du Parquet général russe sera examinée en août par un tribunal londonien.

Dans une interview dimanche à la radio Rousskaïa Sloujba Novosteï (RSN), M. Tchitchvarkine a indiqué ne pas croire à l’hypothèse d’une mort accidentelle de sa mère qui se serait cognée la tête lors d’une chute, en référence à des déclarations d’enquêteurs.

"Je pense que c’était un meurtre. Il y avait des taches de sang dans tout l’appartement. Mon père a vu cela, la femme de ménage est venue et a vu cela", a dit M. Tchitchvarkine à RSN.

Le corps Lioudmila Tchitchvarkina, qui était âgée de 60 ans, a été découvert "quatre heures après sa mort par la femme de ménage", samedi vers 18h30 locales (14H30 GMT).

M. Tchitchvarkine voit derrière ce "meurtre" la main des autorités russes qui tenteraient ainsi de l’attirer en Russie pour l’interpeller, a-t-il déclaré au site internet Life.ru.

"Le Département K cherche par tous les moyens à me faire quitter la Grande-Bretagne, c’est un fait réel", a-t-il dit en citant ce service du ministère russe de l’Intérieur qui enquête sur les délits liés aux télécommunications.

Interrogé après ces déclarations, le chef du comité d’enquête du parquet de Moscou, Anatoli Bagmet, a indiqué à l’agence Interfax qu’il n’avait "pas l’intention d’entamer une discussion avec Evgueni Tchitchvarkine sur les causes de la mort de la mère" de celui-ci.
"Si on trouve des signes montrant qu’il pourrait s’agir d’un crime, une enquête criminelle sera ouverte", a ajouté M. Bagmet.

Outre M. Tchitchvarkine, plusieurs opposants et hommes d’affaires russes se sont installés en Grande-Bretagne après l’ouverture d’enquêtes les visant en Russie, des affaires qui ont entraîné des tensions diplomatiques entre Londres et Moscou.

© dimanche 4 avril 2010, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document