Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2006 > La ville slovaque de Bardejov à la frontiere polonaise, la fierté slave (...)

La ville slovaque de Bardejov à la frontiere polonaise, la fierté slave !

Au nord-est de la Slovaquie, a proximité de la frontiere polonaise, s’étend la ville de Bardejov. La fondation de cette ville est liée a de nombreux événements du passé. En 1242, le prince Daniel de Galicie se rendit en Hongrie pour demander la main de la princesse de Hongrie, fille du roi Belo IV, pour la marier a son fils mais les Tatares envahirent le pays et le prince Daniel fut obligé de regagner rapidement sa région.

Selon les historiens, elle existait déja avant le 11eme siecle, mais la plus ancienne mention écrite date du 13eme siecle et se trouve dans les annales d’Ipatijev. Son auteur anonyme écrit qu’en 1241, le prince Daniel de Galicie se rendit en Hongrie pour demander la main de la princesse de Hongrie, fille du roi Belo IV, pour la marier a son fils. Mais ses desseins ne se réaliserent pas car au printemps de la meme année, les Tatares envahirent le pays et le prince Daniel fut obligé de regagner rapidement sa région. Le chroniqueur de son voyage écrit ceci : « ... ide izo Ougor vo Ljachy na Bardoujev i pride vo Soudomir... » - « ...allant de Hongrie en Galicie par Bardejov et arrivant a Soudomir... ». Cette observation anodine confirme que la ville de Bardejov existait déja avant 1241 et qu’elle devait etre un lieu important. Au cours des 13eme et 14eme siecles, Bardejov se développa pour devenir l’une des premieres villes royales de Hongrie, grâce a sa position géographique favorable sur la vieille route commerciale, aux nombreux privileges royaux qu’elle reçut, mais également grâce au savoir-faire de ses artisans et a l’habileté de ses marchands. Les seigneurs hongrois de la famille d’Anjou accorderent une importance particuliere au développement économique de la ville. Ceci est prouvé par le privilege de l’année 1320 accordés aux colons allemands, le droit de protéger la ville par des remparts (1352), le droit d’organiser des marchés et celui d’appliquer la peine de mort aux malfaiteurs, mais avant tout, l’accession au privilege de ville royale libre (1376). C’est en partie grâce a ce dernier privilege que Bardejov devint réellement ville indépendante, a l’image de Košice et de Buda. Louis le Grand signifia dans ce privilege, « que nos citadins fideles et les hôtes de Bardejov jouissent du droid d’élire leur bailli et d’autres choses et qu’ils usent de l’immunité, de la liberté, de la grâce et des privileges dont jouissent nos citadins de Košice et de Buda » Au 15eme siecle, les seigneurs hongrois, Sigismond de Luxembourg et plus tard Mathias Corvin, apporterent également leur soutien a Bardejov, tout en s’efforçant d’en tirer financierement profit.

La ville et ses commercants reçurent de nombreuses garanties et privileges de plusieurs rois polonais : Casimir le Grand (1363), Vladislav (1388), Casimir (1450), Alexandre (1504) et Sigismond (1530). Au 15eme siecle, Bardejov était a l’apogée de son développement économique. Y contribua la qualité de l’ensemble des corps de métiers mais d’un en particulier : le tissage de la toile. De par l’organisation unique de la fabrication, du blanchiment et de la vente, cet artisanat s’inscrit dans l’histoire de l’économie hongroise et slovaque.

© lundi 14 août 2006, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.