Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2005 > Le 165ème anniversaire de la naissance de Tchaïkovski, célèbre compositeur (...)

Le 165ème anniversaire de la naissance de Tchaïkovski, célèbre compositeur russe

Le 7 mai 2005

Le célèbre compositeur russe Piotr Illich Tchaïkovski (1840-1893) nous a laissé une série de chefs-d’oeuvre admirables qui dévoilent un lyrisme chargé d’expressivité ainsi que des mélodies populaires merveilleusement adaptées. Concertos (violon, piano), ballets, symphonies (pour ne citer que la Pathétique) et opéras (Eugène Onéguine, La Dame de pique, Mazeppa, etc.), sont à mettre à l’actif de sa remarquable production.

Compositeur russe, une des figures les plus importantes de la musique post-romantique, Piotr Ilitch Tchaïkovski est né le 7 mai 1840 à Votkinsk dans l’Oural en Russie.

Tchaïkovski étudie conjointement le droit et la musique à Saint-Petersbourg. Il a pour professeur, l’illustre pianiste Anton Rubinstein, auprès de qui prend également des cours d’orchestration. A 19 ans, Piotr entre au ministère des finances, ce n’est que quatre années plus tard, en 1963, qu’il opte définitivement pour la musique.

En 1866, le compositeur et pianiste Nikolaï Rubinstein, frère d’Anton, lui obtient le poste de
professeur d’harmonie au Conservatoire de Moscou. Parallèlement, il se consacre à la composition.

Naissent alors les chefs-d’oeuvre admirables : les opéras Eugène Onéguine (1878) ; la Pucelle d’Orléans (1879), Mazeppa (1883), l’Ensorceleuse (1887) ; les ballets le Lac des cygnes (1876) et la Belle au bois dormant (1889) ; les Variations sur un thème rococo pour violoncelle et orchestre (1876), le Concerto pour violon en ré majeur (1878), la Marche slave (1876), Francesca da Rimini (1876), la Symphonie n° 4 en fa mineur (1877), l’ouverture l’Année 1812 (1880), le Capriccio italien (1880), la Sérénade pour cordes (1880), la Symphonie Manfred (1885), la Symphonie n° 5 en mi mineur (1888), l’ouverture-fantaisie Hamlet (1885) et de nombreuses mélodies.

En dépit de son caractère ombrageux et de son existence marquée par les épreuves, Tchaïkovski est parvenu, au travers de ses partitions, à attirer la curiosité du public et finit par devenir très populaire.

De 1887 à 1891, Tchaïkovski effectua plusieurs tournées triomphales, dirigeant ses propres œuvres devant des publics enthousiastes dans les grandes villes d’Europe et des États-Unis.

Le 6 novembre 1893, Tchaikovski meurt du choléra après avoir bu de l’eau de la Néva non bouillie. Certains pensent, sans preuve, qu’il s’est suicidé ou a été empoisonné suite à la dénonciation publique de l’homosexualité du compositeur en raison d’une relation avec le neveu d’un membre de la famille impériale.

Quelles que soient les causes de cette mort prématurée, Piotr a des obsèques grandioses. Le jour de son enterrement est décrété jour de deuil national dans toute la Russie, plus de 8 000 personnes l’accompagnent à sa dernière demeure, il est enterré au Monastère Alexander Nevsky à Saint-Pétersbourg.

Livres sur Tchaikovski

© samedi 7 mai 2005, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document