Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2004 > ’Le Baiser de l’ours’, le dernier film de Sergei Bodrov fils (1971-2002). (...)

’Le Baiser de l’ours’, le dernier film de Sergei Bodrov fils (1971-2002). Adieu, Serezha...

Date de sortie en France : 31 Décembre 2003

Le Baiser de l’ours a été présenté en compétition à la 59e Mostra de Venise, en 2002. Le Baiser de l’ours est la dernière apparition à l’écran de Sergei Bodrov Jr, le fils du cinéaste, dans le rôle de Misha. Le 20 septembre, peu après la projection du film à Venise, le comédien, qui a également réalisé un film, Sisters, est décédé dans une avalanche en septembre 2002, avec une centaine de personnes, alors qu’il tournait son deuxième long-métrage en Ossétie du Nord (Caucase russe). Il avait été vu dans d’autres films de son père, notamment Le Prisonnier du Caucase, ainsi que dans Est-Ouest de Régis Wargnier. Une semaine après la disparition de son fils, Sergei Bodrov venait présenter Le Baiser de l’ours au Festival de Hambourg.

Le Baiser de l’ours (Bear’s kiss)

Film espagnol, allemand, italien, français, russe (2002).
Comédie dramatique.
Durée : 1h 32mn.
Avec Rebecca Liljeberg, Sergei Bodrov Jr, Joachim Krol, Ariadna Gil, Maurizio Donadoni
Réalisé par Sergei Bodrov.

La distribution du Baiser de l’ours réunit le Russe Sergei Bodrov Jr, l’Allemand Joachim Krol, la Suédoise Rebecca Liljeberg (révélée par Fucking Amal), l’Anglais Keith Allen, sans oublier les apparitions de l’Espagnole Ariadna Gil et de l’Italien Silvio Orlando. Le film est une coproduction germano-hispano-franco-italienne réalisée en Espagne, en anglais, par le Russe Sergei Bodrov. La légende qui est à l’origine du film est évoquée dans le générique du Baiser de l’ours sous la forme d’un film d’animation. Ce film témoigne de la passion de Sergei Bodrov pour le cirque : "(...)
Le réalisateur évoque les contraintes liées au travail avec les ours. Sergei Bodrov a fait tourner différentes bêtes dans le film et le dresseur d’ours russe Yuri Alexandrov. C’est une histoire sur les gens qui voyagent. "La Strada de Federico Fellini m’a bien entendu beaucoup influencé."

Sergei Bodrov - Réalisateur, Acteur, Producteur, Scénariste russe

Né(e) le 28 Juin 1948 à Khabarovsk (Russie)

Sergei Bodrov commence par étudier les sciences pendant deux ans, avant d’intégrer en 1971, la première école de cinéma de Russie, la VGIK, et d’y apprendre le métier de scénariste.

Après l’obtention de ce diplôme, il travaille comme correspondant spécial pour le magasine Krokodil. En alternance avec son travail de journaliste, il écrit beaucoup de scénarios (Yurka - syn komandira,1984 ; Ne khodite, devki, zamuzh, Nash chevolek v San-Remo, 1990).

En 1984, Bodrov passe à la mise en scène avec Sladkij sok vnutri travy, qu’il réalise en tandem avec Amanbe Alpiev. Il enchaîne ensuite avec plusieurs films tournés en Russie dont Les Amateurs (Amateurs) (1985) et Bely korol, krasnaya koroleva (Russkie) (Roi blanc, dame rouge) (1992). En 1996, il obtient un succès retentissant avec Le Prisonnier du Caucase (Kavkazskij plennik), qui se voit nommer aux Oscar et Golden Globe dans la catégorie meilleur film étranger. Ce long-métrage remporte également, le prix du meilleur film au festival de San Diego.

Parallèllement à son travail de réalisateur, il continue de signer des scénarios dans son pays et à l’étranger comme ceux de Somebody to love (1994) de Alexandre Rockwell ou encore Est-Ouest (1999) de Régis Wargnier.

© dimanche 18 janvier 2004, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.