Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2005 > Le Festival d’Angoulême : le prix du Scénario pour une histoire (...)

Le Festival d’Angoulême : le prix du Scénario pour une histoire ’soviétique’...

27 - 30 janvier 2005

À travers le destin brisé d’une famille ordinaire dans l’URSS d’après-guerre, Denis Lapière donne à lire une magnifique et poignante histoire d’amour ! Lapière et Pellejero nous entraînent dans l’URSS de l’ère stalinienne où une femme est prête à tout risquer pour retrouver son mari, prisonnier politique.

L’édition 2005 sera riche en événements, avec un très prestigieux plateau d’auteurs de premier plan et de multiples nationalités dont des russes, et la mise en place de dialogues autour d’un thème donné, permettant de confronter plusieurs univers d’auteurs, dans toute leur diversité.

Avec la troisième édition des Rencontres internationales, le Festival d’Angoulême conforte sa fonction essentielle de forum mondial de la création en bande dessinée. Rappelons que ces grands entretiens en public offrent aux festivaliers l’occasion de voir s’exprimer des auteurs issus de toutes les nationalités et de tous les horizons artistiques. Un décryptage au plus près, en quelque sorte, des processus de la création et de la narration en images...

SÉLECTION OFFICIELLE

Le tour de valse par Lapière et Pellejero

Une histoire d’amour peut-elle tout traverser ? Eloignement, pauvreté et même trahison ? C’est la question centrale de ce récit où Lapière et Pellejero nous entraînent dans l’URSS de l’ère stalinienne où une femme est prête à tout risquer pour retrouver son mari, prisonnier politique. Le chemin sera long. Et le goulag ne laissera personne indemne. Ni ceux du dedans ni ceux du dehors qui ont attendu sans savoir. Sans savoir ce qu’était le fameux « tour de valse ».

Dans cette leçon de vie, véritable ode à l’amour, les auteurs parviennent à éviter la mièvrerie par la grâce combinée des dialogues et de la mise en scène graphique. Sans doute faut-il y voir la suite logique de leur démarche amorcée dans Un peu de fumée bleue, leur précédente collaboration. Denis Lapière (né en 1958) alterne depuis le début des années 1980 les projets pour la jeunesse et les projets adultes avec le même sens de l’humanisme.

Ruben Pellejero (né en 1952) a reçu le Prix du Meilleur Album Etranger en 1997 à Angoulême pour Le Silence de Malka.

HISTOIRE

" Vosto, le 14 juillet 1953. Youlie, Seriojenka, mes chéris, mes chéris, Vous me manquez beaucoup. Aujourd’hui, comme les autres jours, je porte de la tourbe volée pour mémère Grounia. Elle ne parle toujours pas des camps ni des prisonniers, mais je saurai la convaincre, croyez-moi. Parfois, dans ses regards muets, je lis une envie brûlante de dire, mais les mots ne lui sortent pas de la bouche, elle se méfie. Du reste, moi aussi. Il nous reste du chemin à parcourir. J’ai capturé un moustique - un gros, un de plus - pour le livre de papa. Ici, l’été, on dirait qu’il en naît dix sous chaque caillou.

La Sibérie est un pays carnivore. Je vous embrasse. Maman. " À travers le destin brisé d’une famille ordinaire dans l’URSS d’après-guerre, dressant en même temps le portrait sensible et juste d’une femme prête à tout pour retrouver son mari "disparu", Denis Lapière donne à lire une magnifique et poignante histoire d’amour, sublimée par le dessin magistral de Ruben Pellejero.

Une réussite exceptionnelle.

© mercredi 26 janvier 2005, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document