Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Moscou et les environs
Accueil > Voyage en Russie > Moscou et les environs > Le Théâtre du Bolchoï au XIXème siècle



Le Théâtre du Bolchoï au XIXème siècle




En 1805, le Théâtre Petrovski a brûlé entièrement et jusqu’en 1825, les spectacles des troupes de Petrovski avait lieu dans les autres salles de Théâtres à Moscou. Le projet de construction d’un nouveau Théâtre a
été préparé par le professeur Mikhaïlov et a été approuvé
par l’empereur Alexandre Ier, qui a confié en 1821, le
projet à l’architecte Ossip Bové. La construction a commencé au
même emplacement, sur lequel a été construit le très grand Théâtre
du Bolchoï, le deuxième plus grand Théâtre du monde après "La
Scala
" de Milan. "Bolchoï" signifie grand
en russe. La façade du Théâtre donne sur la place théâtrale.
L’ouverture officielle du Théâtre du Bolchoï a eu lieu le 6 janvier
1825
et ce fût une journée très pathétique. Les spectateurs
étaient tous en admiration par la beauté du lieu, et surtout par les
décors intérieurs. Le répertoire du nouveau Théâtre du Bolchoï a
été tourné vers les œuvres nationales russes, notamment grâce au
compositeurs Verstovski, qui a été nommé inspecteur de la
Musique, et inspecteur du répertoire du Théâtre. C’est lui qui a
favorisé le développement de la Musique nationale et la Dramaturgie
nationale russes. Une autre étape historique au développement du
Théâtre est liée à l’art du compositeur et fondateur de la Musique
russe, Mikhaïl Glinka. En Russie, Michael Glinka (1804-1857), dans
"La vie pour le Tzar", traite pour la première fois un
sujet patriotique avec des thèmes empruntés au folklore de la Russie.

En 1842, avait lieu la première de son opéra héroïco-tragique
"Ivan Soussanine" ou "La vie pour le Tsar".
En 1845, un autre opéra, "Ruslan et Loudmilla".

Deux autres compositeurs ont contribué au développement de l’Opéra
national russe, Dorgomyjski et Serov, notamment avec la mise
en scène en 1859 de "Roussalka" de Dorgomyjski et en
1865 de "Judith" de Serov.

Décors pour l'opéra 'Snegourotchka. Peintre Lavadovski.Mais c’est le groupe des Cinq, parmi lesquels Moussorgski (1839-1881) et Rimski-Korsakov (1844-1908) ont le plus d’importance, grâce à eux, l’opéra russe retrouvera sa véritable individualité. De Moussorgski : "Boris Godounov" et "La Kovantchina" sont les modèles d’un opéra où le chant stylise la conversation parlée, sans rien abandonnée de ses prestiges musicaux (contrairement au récitatif traditionnel). De Rimski-Korsakov, il faut citer "Snegourotchka", "Sadko", "Kitège", opéras légendaires où le lyrisme est soutenu par une instrumentation éblouissante qui contribue à créer une atmosphère très frappante. Plus conventionnel que celui du groupe des Cinq apparaît l’art de Tchaïkovski (1840-1893), dont les opéras "Eugène Onéguine" et "La Dame de pique".

Les premiers travaux de rénovation du Théâtre ont eu lieu pendant
les vacances d’été de 1843, ce fût une grande réussite. Mais
malheureusement le Théâtre du Bolchoï a été poursuivi par les
malheurs, le 11 mars 1853, le feu s’est propagé dans les bâtiments du
Théâtre. Pendant deux jours les pompiers moscovites ont combattu le feu.
D’après les témoignages des moscovites de cette époque, les murs en
pierre et les colonnes fumaient une semaine après le départ des
pompiers.

Tout
a été brûlé : les costumes, les décors, la bibliothèque, les
archives, les instruments de musique très rares. La perte a été estimé
à un montant de 10 millions de roubles- argent. Les moscovites ont été
très affectés par cette tragédie : la carcasse noire au centre ville
semait la détresse parmi les intellectuels de l’époque. La décision de
la reconstruction du Théâtre a été prise le 14 mai 1855 et les
travaux ont commencé très rapidement. Le nouveau bâtiment du Théâtre
a été construit dans un délai de 1 an et 4 mois. Les travaux ont été
dirigé par l’architecte Albert Cavos, qui a utilisé toutefois les
murs extérieur et les colonnes du Théâtre brûlé ; il a aussi gardé la
planification architecturale du bâtiment de Bové mais il a augmenté la
hauteur du bâtiment ; il a étudié comment améliorer les qualités
acoustiques et optiques, ce qu’il a d’ailleurs très bien réussi. Les
dimensions du nouveau Théâtre sont encore plus importantes : la hauteur
minimal est de 36,9 m et maximale- 40,7m. C’est une fois de plus le
Théâtre du Bolchoï qui a battu le record : par exemple, la largeur de la
scène est plus grande que celle du Théâtre de La Scala de Milan.

Pour reconstituer le groupe structural d’Apollon, l’architecte Cavos a invité le sculpteur russe renommé Pietr Klodt, auteur de sculptures célèbres sur le pont Anichkov à Saint-Pétersbourg. C’est lui qui a créé la quadrique sculpturale d’Apollon sur le fronton du Théâtre du Bolchoï, effectuée en alliage de métal dont la surface est couverte par la méthode galvanique par le cuivre rouge. La hauteur de la sculpture est de 6 mètres ½.
L’intérieur du Théâtre du Bolchoï est également magnifique, le plafond contient près de 1000m² de fresques qui ont été confiées à l’académicien russe Titov sur le sujet Apollon et les muses. L’ouverture du Théâtre après les travaux a eu lieu le 20 août 1856 en présence de la famille Impériale et du Tsar. Ce jour là, l’opéra de Bellini, "Le puritain" fût interprété.

Le Théâtre du Bolchoï a aujourd’hui le même aspect, excepté
quelques petites modifications insignifiantes.

Comme nous l’avons déjà précisé, le Théâtre du Bolchoï est très
lié à l’art d’un autre compositeur russe, Piotr Illitch Tchaïkovski ;
c’est bien au Bolchoï qu’a eu lieu la première de l’opéra "Eugène
Onéguine"
en 1881 et "Mazeppa" en 1884.
Tchaïkovski a notamment débuté en tant que chef d’orchestre en 1887 à
la première de son opéra "Tchérévitchki".

Une autre date importante dans l’histoire du Bolchoï : la mise en
scène de l’opéra de Moussorgski "Boris Godounov"
en 1888. La première du compositeur Rymski-Korsakov "Snegourotchka"
en 1893. Et "Prince Igor" du compositeur Borodine
en 1898.

LE BOLCHOI AU XXè SIECLE





Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

  A la une !


Concert - Ensemble Cyrillique...
Samedi 4 août 2018 à 20h30

Le Péché de Zakhar Prilepine...
A PARAÎTRE LE : 23/08/2018 - Prix : 9,00 €

Poltava - Le cavalier de bronze (Alexandre Pouchkine)...
En librairie le 7 juin 2018 - Prix : 7,00 €

En escarpins dans les neiges de Sibérie (Sandra Kalniete)...
En librairie le 7 juin 2018 - Prix : 10,00 €



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !