Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2006 > Le célèbre studio soviétique et russe Soyuzmultfilm fête ses 70 (...)

Le célèbre studio soviétique et russe Soyuzmultfilm fête ses 70 ans

10 juin 1936 - 2006

En 1935, trois films de Walt Disney sont projetés à Moscou. Fedor Khitrouk, alors étudiant en art, est présent aux projections et n’en croit pas ses yeux, persuadé d’avoir assisté en direct à un véritable miracle. Il ignore à l’époque qu’il fera partie des grands de l’animation russe.

Son histoire nous permet de découvrir une expression artistique fabuleuse qui est restée de l’autre côté du rideau de fer pendant des décennies. Contrairement à d’autres formes artistiques - notamment la littérature et le théâtre -, l’animation, que l’on considère davantage destinée aux enfants, passe sans grande difficulté à travers la sévère censure de l’Union soviétique.

Comme toutes les autres institutions de l’époque, les studios d’animation Soyuzmultfilm sont financés en intégralité par le gouvernement, ce qui permet aux artistes de bénéficier de budgets généreux de production et de distribution dans 112 000 salles de cinéma à travers l’URSS. C’est cette situation qui permet au bout du compte le développement d’un style d’animation pas uniquement destiné aux enfants.

Soyuzmultfilm nous fait découvrir tour à tour des paysages et ambiances russes, puis les décors et histoires des films d’animation eux-mêmes. Dans ces œuvres, on retrouve l’âpreté teintée d’humour de l’expérience soviétique, mais aussi le riche héritage culturel de la Russie.

Aujourd’hui, suite à l’effondrement de l’Union soviétique, tandis que la Russie effectue sa transition vers le capitalisme, les artistes du monde de l’animation apprennent que les règles du marché et les indices d’écoute ne sont pas forcément moins contraignants que la censure idéologique.

Tout au long de cette incursion exceptionnelle dans le processus artistique et la création d’une certaine magie, les artistes échangent leurs idées sur l’art, le cinéma et la manière dont les deux peuvent être liés.

Nous garderons une vision poétique et nostalgique de l’animation russe à travers de 1 500 films d’animation parmi lesquels Cheburachka, Katerok, Winni Poukh / Winnie the Pooh, Karlson, Chipollino, Varezhka, Antochka, Bremenskie muzikanti, Prostokvachino, Konek Garbunok, Umka, Skazka skazok, Nu pogodi, etc...

© vendredi 9 juin 2006, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document