Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2003 > ’Le costume’, premier film en dehors du Tadjikistan de Bakhtiar (...)

’Le costume’, premier film en dehors du Tadjikistan de Bakhtiar Khudojnazarov

Date de sortie : 30 Avril 2003

Trois amis d’enfance russes, le Muet, le Fonceur et Gueka, n’ont qu’une seule idée en tête : se procurer un costume taillé par un couturier occidental qui leur ouvrira, pensent-ils, les portes de l’âge adulte. Après avoir tenté de le voler, ils finissent par l’acheter grâce à l’argent gagné à l’occasion de petits travaux. Chacun trouve un échappatoire en le portant. Mais le muet sera tué par le soupirant éconduit d’une jeune fille dont il était tombé amoureux. Ce drame provoquera une prise de conscience sur la superficialité de leur vie et marquera véritablement leur entrée dans l’âge adulte.

Réalisé par Bakhtiar Khudojnazarov
Avec Ivan Kokorin, Artur Povolotsky, Alexander Yatsenko
Durée : 1h 45min
Année de production : 2001

Le réalisateur Bakhtiar Khudojnazarov décrit son long métrage comme "une tragi-comédie" sur la notion du paraître, notion particulièrement présente chez les jeunes russes. "Mes trois héros, par cette obsession du paraître symbolisée par le costume, sont en quête de paillettes, de superficialité à cause desquelles ils sont à deux doigts de verser dans le banditisme", explique le cinéaste d’origine russe. "On a tous connu ce besoin d’être bien habillé, or ce besoin passe, en Russie, par des marques forcéments importées car, quelle que soit la qualité de la production nationale, elle ne représente rien dans l’imaginaire des jeunes."

Le Costume est le premier long métrage que Bakhtiar Khudojnazarov tourne en dehors du Tadjikistan, son pays d’origine. Quand on lui demande d’expliquer les raisons de ce changement, le cinéaste met en exergue la situation géopolitique de ce petit pays de l’Est : "Tout d’abord, il est devenu extrêmement difficile de tourner là-bas, mais surtout je ne m’y sens plus en sécurité. Quels que soient les arguments qu’on m’avance pour que j’y retourne, je ne le souhaite pas pour l’instant. J’ai donc tourné ce film en Crimée, au bord de la mer Noire, car je trouve dans les paysages de cette presqu’île une ressemblance très forte avec ceux que j’ai connus dans mon pays."

Le Costume a été présenté à la Berlinale 2003 dans la sélection officielle Panorama. C’est la seconde fois que le cinéaste Bakhtiar Khudojnazarov voit l’un de ses films projeté à la manifestation allemande : en 1991, Bratan, le frere avait concourru au Forum du Festival de Berlin.

Les quatres longs métrages de Bakhtiar Khudojnazarov présentent chacun la particularité d’avoir été présenté au sein de festivals internationaux prestigieux, marque certaine de la qualité des oeuvres du cinéaste d’origine russe. En 1991, Bratan, le frere est ainsi présenté à Berlin, Mannheim, Nantes ou encore Turin (où il remporte le Grand Prix). Deux ans plus tard, Oeil pour oeil est sacré Lion d’Argent au Festival de Venise. En 1999, Luna papa se voit présenté aux festivals de Tokyo et Bruxelles. Enfin, Le Costume reçoit les honneurs de la Berlinale 2003, où il est présenté dans la sélection officielle Panorama.

© vendredi 28 mars 2003, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.