Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Economie / Espace PRO
Accueil > Actualités > Economie / Espace PRO > Le gouvernement russe craint une croissance inférieure à 3% en 2013



Le gouvernement russe craint une croissance inférieure à 3% en 2013




Le gouvernement russe s’apprête à réviser sa prévision de croissance pour 2013, actuellement fixée à 3,6% et qui pourrait passer sous les 3%, a indiqué jeudi un vice-ministre du Développement économique.

"Pour l’instant, nous avançons à un rythme bien inférieur à la prévision actuelle, fixée à 3,6% après 3,4% en 2012", a déclaré Andreï Klepatch.

"Nous présenterons début avril une nouvelle prévision. Pour l’instant, si on extrapole (la tendance actuelle), la croissance n’atteindra pas les 3%", a-t-il ajouté.

Une telle expansion serait bien inférieure aux objectifs des autorités russes, qui ne cessent de répéter qu’elles visent une croissance du produit intérieure brut d’au moins 5% par an.

La Russie, dont l’économie repose essentiellement sur la production de pétrole et de gaz, a été violemment frappée par la crise en 2008-2009 avant de renouer avec la croissance.

Mais l’activité a nettement ralenti fin 2012 : la production industrielle a subi en janvier sa première contraction en glissement annuel depuis octobre 2009 (-0,8%) et la tendance s’est nettement accentuée en février (2,1%).

Le gouvernement prévoit actuellement un redémarrage de l’activité au second semestre.

Plusieurs membres du gouvernement ont critiqué le niveau élevé des taux de la banque centrale, qui cherche à lutter contre l’inflation mais qui selon eux bride l’activité.

L’institution, dont une proche de Vladimir Poutine doit prendre la tête cet été, doit tenir sa prochaine réunion mardi prochain, seulement deux semaines après sa précédente décision de politique monétaire.

Cette date "suggère une situation d’urgence et nous l’interprétons comme un signe que la banque centrale va abaisser ses taux dès la prochaine réunion, bien plus tôt que ce que nous pensions jusqu’à présent", ont estimé les économistes d’Alfa Bank.

"Les chiffres de la croissance de février, de 0,1% sur un an, publiés après la dernière réunion, ont entraîné une pression accrue (sur l’institution) pour qu’elle soutienne la croissance économique", ont-ils ajouté.





Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  A la une !


L’Oiseau de Feu...
Du 23 au 29 décembre 2017, Paris

Exposition « Modigliani, Soutine et les autres légendes de Montparnasse »...
Du 25 novembre 2017 au 25 mars 2018, Musée Fabergé à Saint-Pétersbourg

Exposition de Julia LEVITINA : NE REVEILLEZ PAS JUNIPERE...
Du 27 octobre au 14 novembre 2017, Paris



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !