Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






2007
Accueil > Archives > 2007 > Le grand pianiste Sviatoslav Richter est mort le 1er août 1997 à Moscou



Le grand pianiste Sviatoslav Richter est mort le 1er août 1997 à Moscou

Le 1er août 1997- 2007



Le pianiste Sviatoslav Richter est mort le 1er août 1997 à Moscou d’une crise cardiaque à l’âge de 82 ans. Né en Ukraine mais d’ascendence allemande, Richter fut l’un des plus grands musiciens de l’époque soviétique, et aux yeux d’un très grand nombre, l’un des plus grands pianistes du 20e siècle.

Le public occidental commence à découvrir Richter pendant les années 60, suite aux louanges ébruitées par son contemporain Emil Gilels quant à ses prouesses au clavier. Bien qu’il commence tard (ce n’est qu’en 1937, à l’âge de 22 ans, que Richter entame une pédagogie sérieuse avec Heinrich Neuhaus - éminent pédagogue et professeur de Gilels), il devient, néanmoins, l’un des artistes des plus déroutants que le monde de la musique classique ait jamais connu.

En Europe, Richter était fêté comme une véritable célébrité, notamment en Allemagne, et surtout en France où il avait une deuxième demeure et où il passait beaucoup de son temps.


Sviatoslav Teofilovitch Richter est né à Jitomir (Ukraine) le 20 mars 1915 et mort à Moscou le 1er août 1997, était un très grand pianiste soviétique. Richter commença l’étude du piano en autodidacte et avec son père, organiste et pianiste d’origine allemande, avant d’entrer au Conservatoire de Moscou pour étudier avec le professeur Heinrich Neuhaus.

Contrairement à ce qui s’est passé à l’Ouest et particulièrement en France, l’école russe était depuis toujours ouverte aux apports extérieurs. Elle a profondément marqué l’histoire de l’interprétation de la musique en apportant tout ce qui s’est fait de mieux dans l’art du piano : la fidélité au texte et le polissage du son, la position naturelle des doigts et l’abord physiologique du clavier.

En l’occurrence, l’école russe s’ouvre dès ses débuts aux autres influences progressistes et devient la synthèse des meilleurs courants d’enseignement européens. En 1861, Anton Rubinstein fonde le Conservatoire de St-Pétersbourg et engage les plus grands professeurs de piano de l’époque, les élèves de Beethoven, Clementi, Czerny, Chopin & Liszt (John Field, Alexandre Villoing, Anton Door,Theodor Leschetizky, Vassili Safonov, Alexandre Siloti, etc.) L’école russe de piano deviendra ainsi une école du son, du jeu chantant et de la liberté qui laisse une large place à la personnalité de l’interprète. La passion de la musique et les grandes aptitudes pédagogiques des Slaves font le reste, et c’est pourquoi cette école produira et continue de produire autant d’excellents pianistes !

Les successeurs de cette école prestigieuse sont Heinrich Neuhaus (1888-1964), mais aussi Alexandre Goldenweiser (1875-1961) et Konstantin Igoumnov (1873-1948) à Moscou. Chacun de trois maîtres a sa propre descendance, son arbre généalogique : Richter, Guilels, Lupu pour Neuhaus ; Ashkenazi, Davidovich, Feltsman pour Igoumnov ; Bashkirov, Berman, Nikolaieva pour Goldenweiser. Le toucher des pianistes issus de cette école est le plus équilibré. Il habite le son avec un sens élevé de l’improvisation et une liberté inouïe.

À partir de l’âge de 25 ans, Sviatoslav Teofilovitch Richter choisira dans le répertoire les œuvres qu’il jouera toute sa vie durant. Il ne s’écartera jamais de cet esprit et de cette exigence, ce qui lui permit d’aborder un nombre impressionant de partitions (836 oeuvres).

Ami de Prokofiev, Richter crée les sonates pour piano 6, 7 et 9 dont la dernière lui est dédiée. Il se montre particulierement remarquable dans ses interprétations de Rachmaninov, de Prokofiev, de Chopin et de Beethoven et de Schubert. Il connaîtra la célébrité à l’Ouest après une tournée triomphale aux États-Unis en 1960, mais rapidement son style de vie refusait toute médiatisation.

CD de Richter disponibles chez www.slavika.com





Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  A la une !


Table ronde littéraire “Plumes d’Octobre”...
Samedi 21 octobre 2017 à 14h, Restaurant Mandala, Strasbourg

Groupe Vocal de Champagne et le chœur Shkatoulka...
Dimanche 22 octobre à 16h30, église de Saint Parres aux Tertres (Aube)

Exposition « Modigliani, Soutine et les autres légendes de Montparnasse »...
Du 25 novembre 2017 au 25 mars 2018, Musée Fabergé à Saint-Pétersbourg



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !