Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Société
Accueil > Actualités > Société > Le maire de Stavropol dit avoir été torturé en détention



Le maire de Stavropol dit avoir été torturé en détention

Le maire de Stavropol, grande ville du sud-ouest de la Russie, actuellement en détention provisoire et inculpé de corruption, a affirmé mercredi via son avocat être passé aux aveux sous la torture, sur fond de multiplication des révélations concernant les violences policières dans ce pays.

Devant un tribunal de Stavropol, Inna Denissova, l’avocate du maire Igor Bestouji, a lu une lettre de son client dans laquelle il raconte avoir été torturé par les agents qui l’ont arrêté le 2 février dernier afin qu’il avoue avoir tenté d’obtenir un pot-de-vin de 50 millions de roubles (1,3 million d’euros), a rapporté l’agence de presse Interfax.

"Ils m’ont frappé à coups de poing à la tête, à la nuque, ensuite ils m’ont mis un sac en plastique (sur la tête) et l’ont scotché. Après, ils m’ont menacé d’électrocution, puis de viol", raconte le maire de cette ville de 400.000 habitants dans la lettre lue par Mme Denissova.

M. Bestouji a aussi affirmé que les forces de l’ordre avaient menacé de s’en prendre à sa famille, après quoi le maire a accepté de signer des aveux, poursuit Interfax.

Selon la même source, les enquêteurs, présents au tribunal, ont rejeté ces accusations, les qualifiant de "faits inventés".

M. Bestouji a pour sa part expliqué qu’il avait fait part des tortures à son avocat le 19 mars à leur première rencontre, les enquêteurs et les policiers l’ayant empêché de voir un avocat jusqu’à cette date.

Interfax ne précise pas si ce sont des policiers ou les enquêteurs du Comité d’enquête de Russie -l’organe chargé des enquêtes criminelles- qui sont accusés de ces violences.

Les révélations et scandales sur des violences policières et des tortures commises par les forces de l’ordre se multiplient depuis début mars, après la mort au Tatarstan (centre) d’un homme, violé à l’aide d’une bouteille de champagne dans un commissariat.

Les autorités russes, qui ont longtemps assuré que ces abus étaient des cas "isolés", ont depuis reconnu que les violences policières étaient courantes.

Le Comité d’enquête, accusé d’avoir couvert des policiers, a annoncé mardi le passage en revue de toutes les plaintes déposées par le passé pour des violences policières.







  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  A la une !


Ludmila Oulitskaïa est née le 23 février 1943...

Kasimir Malevitch est né le 23 février 1878...
Kiev, Ukraine

23 février - ’Journée des défenseurs de la Patrie’...
Version russe de la fête des pères

Participez à un chantier de jeunesse en Russie !...

Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie. 1950-2000...
14 septembre 2016 - 27 mars 2017

Les Matriochkas de Semenov...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !