Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Histoire > Le mystère Anastasia Nicolaevna Romanova

Le mystère Anastasia Nicolaevna Romanova

18 juin 1901 - 17 juillet 1918

La quatrième fille de l’empereur Nicolas II de Russie et de l’impératrice Alexandra Feodorovna (Alix de Hesse et du Rhin) aurait survécu au massacre de la famille impériale russe le 17 juillet 1918 à Villa Ipatiev à Iekaterinbourg, grâce aux bijoux et aux diamants cousus dans sa robe, qui auraient fait ricocher les balles sans la toucher.

Lors d’un interrogatoire, un soldat a certifié qu’il manquait un corps avant de les enterrer et que pendant le chemin, il a entendu des gémissements humains, de plus Anastasia a survécu aux coups de feu et aux coups des soldats léninistes dans la maison, les soldats l’ont frappée de nouveau mais n’ont pas vérifié si elle était morte, le mystère commence à cette scène, l’erreur de la non-vérification d’Anastasia et l’empressement d’enterrer tous les corps. De nombreuses femmes ont prétendu, tout au long du XXe siècle, être la grande-duchesse Anastasia. Anna Anderson est la plus célèbre d’entre elles avec Eugenia Smith (mais des tests ADN prouvent leur impostures).

En 1990, les corps de la famille impériale ont été retrouvés et exhumés, puis identifiés par une analyse ADN. Deux corps manquent, celui du tsarévitch Alexei et celui de la grande-duchesse Anastasia ou celui de la grande-duchesse Maria. D’après le rapport de Yourovsky, qui dirigea l’exécution, ces deux corps furent brûlés dans les bois voisins. Cependant, il n’existe aucune preuve réelle de la mort du frère et d’une des sœurs.

Le 16 juillet 1998, Nicolas II a été inhumé avec les membres de sa famille (sauf Alexei et Anastasia ou Maria, dont les corps n’ont pas été retrouvés) et les quatre membres de sa suite dans la Cathédrale Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg. Ils furent inhumés en présence des descendants de la famille Romanov, notamment du prince Nicolas Romanov, chef de la maison impériale de Russie. Le 14 août 2000, Nicolas II et sa famille ont été canonisés par l’Église orthodoxe de Russie, qui les considère comme morts martyrs.

Mais d’après des fouilles récentes et la découverte des deux corps introuvables jusque là, on a pu certifier que les corps qui manquaient étaient ceux de la grande-duchesse Maria Nicolaevna Romanov (et non celui de la grande duchesse Anastasia) et de son frère, le tsarévitch Alexei, et qu’ils sont bel et bien morts avec leur famille (vérifié grâce à des tests ADN).

© mardi 17 juillet 2007, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document