Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2005 > Le nouveau film de Sokourov, célèbre cinéaste russe ’Le Soleil (...)

Le nouveau film de Sokourov, célèbre cinéaste russe ’Le Soleil (Solnze)’

Né en 1951 près d’Irkoutsk, Alexandre Sokourov grandit en Pologne et au Turkménistan. Il travaille pour la télévision de 1969 à 1975. Après des études d’histoire, Il rentre à la VGIK, célèbre école de cinéma de Moscou. Après Moloch qui dépeignait la figure d’Hitler et Taurus consacré à Lénine, Sokourov (Sokurov) brosse à nouveau le portrait d’un personnage historique qui fait le bilan de sa vie à un moment sombre de l’histoire.

Le Soleil (Solnze) Alexandre Sokurov

2005 / Russie, Italie, France, Suisse
1h50 / 35 mm / couleur
Japonais et anglais sous-titré français.

Japon, 15 août 1945. L’empereur Hirohito exhorte son armée et son peuple à mettre fin aux hostilités. Par cet appel, il permet aux Alliés de débarquer sans rencontrer de résistance et sauve ainsi des milliers de vies. Peu après, il renonce à ses origines divines et devient alors le symbole de la nation et de l’unité du peuple.
En l’absence de sources historiques conséquentes sur le sujet, Sokurov choisit de donner le visage de l’innocence et de l’enfance à Hirohito, magistralement interprété par Isseï Ogata. Fidèle à son esthétique filmique, Sokurov parle avec justesse du pouvoir qui façonne et détermine les hommes.

Scénario : Jurij Abarov
Production : Nikola Film / Proline Film / Downtown
Pictures / MACT Productions / Riforma Films
Image : Alexandre Sokurov
Montage : Sergeï Ivanov
Son : Sergeï Moskov
Musique : Andreï Sigle
Interprétation : Isseï Ogata, Robert Dawson, Kaori Momoi, Shiro Sano.

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE :

- Maria (cm) (1978)
- Dni zatmenia (1988)
- Krug vtoroj (1990)
- Mère et fils (Mat i syn) (1997)
- Moloch (Monox) (1999)
- Dolce (doc) (1999)
- Taurus (2000)
- L’Arche russe (Russki kovtcheg) (2002)
- Père et fils (Otez i sin) (2003).

ALEXANDRE SOKUROV

Né en 1951 près d’Irkoutsk, Alexandre Sokourov grandit en Pologne et au Turkménistan. Il travaille pour la télévision de 1969 à 1975. Après des études d’histoire, Il rentre à la VGIK, célèbre école de cinéma de Moscou. Son film de fin d’études ainsi que tous ses longs métrages produits de 1980 à 1985 par Lenfilm n’ont pu être projetés qu’après 1986. Il reçoit les honneurs de l’Académie du cinéma européen en 1995. Après Moloch qui dépeignait la figure d’Hitler et Taurus consacré à Lénine, Sokourov brosse à nouveau le portrait d’un personnage historique qui fait le bilan de sa vie à un moment sombre de l’histoire.

© vendredi 22 juillet 2005, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.