Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Approche du marché russe
Accueil > Espace PRO > Approche du marché russe > Le plus gros actionnaire privé d’Aeroflot M. Lebedev ’horrifié’ à l’idée d’un achat d’Alitalia



Le plus gros actionnaire privé d’Aeroflot M. Lebedev ’horrifié’ à l’idée d’un achat d’Alitalia

Un des actionnaires privés d’Aeroflot, Alexandre Lebedev, qui détient indirectement 30% du capital de la compagnie aérienne russe, s’est dit mercredi ’horrifié’ par le projet d’acheter la compagnie italienne en difficulté Alitalia. Aeroflot est détenue à 51% par l’Etat.

"C’est révoltant. On ne nous a pas demandé notre avis. On ne nous a pas mis au courant. Dès que nous avons reçu l’information sur cette transaction, nous avons analysé la situation, et nous avons été tout simplement horrifiés", a-t-il déclaré aux quotidiens russes Gazeta.

M. Lebedev, qui est également député à la Douma, la chambre basse du Parlement russe, réagissait à l’annonce du dépôt d’un dossier de candidature auprès du ministère italien de l’Economie et des Finances. Pour le moment, les propositions d’achat ne lient pas les candidats.

"Peut-être y a-t-il un secret que nous ne connaissons pas. Peut-être qu’Alitalia n’est pas du tout en faillite", a ironisé M. Lebedev.

Alitalia a bien quelques atouts. C’est une compagnie qui fait voyager 24 millions de passagers par an sur ses 179 appareils. Mais elle a aussi de sérieux handicaps :
- 1. L’État italien, propriétaire de 49,9 % d’Alitalia, contraint les acheteurs potentiels à reprendre au moins 39,9 % de la compagnie, ce qui les obligera à lancer ensuite une OPA sur la totalité du capital.

- 2. La dette d’Alitalia atteint aujourd’hui 1,02 milliard d’euros. Les repreneurs auront à débourser environ 1,4 milliard d’euros pour une compagnie dont les pertes sont estimées à 380 millions d’euros en 2006 et qui avait perdu 168 millions en 2005.

Le député a fait aussi part au journal de son "impression que les dirigeants d’Aeroflot ne font pas cela de leur plein gré", dans une allusion à une éventuelle intervention dans ce dossier du pouvoir politique russe. Aeroflot est détenue à 51% par l’Etat.

Le directeur général adjoint d’Aeroflot, Lev Kochliakov, a rejeté cette allégation.

L’étape suivante est le prochain conseil d’administration d’Alitalia qui se réunira le 15 mai 2007 pour étudier les offres.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20

  A la une !


Six clichés sur les Russes !...
Macha - Enfants de l’Est

L’URSS des cinéastes...
Du 18 octobre au 27 décembre 2017, Paris



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !