Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2007 > Le premier film soviétique important à Cannes ’Quand passent les cigognes’ de (...)

Le premier film soviétique important à Cannes ’Quand passent les cigognes’ de Grigori Chukhrai, réalisé en 1957

Le Festival de Cannes 2007

Le cinéma soviètique a été particulièrement choyé en 1946, l’année de la création du Festival de Cannes. Mais le premier film important de cette époque est l’oeuvre de Grigori Chukhrai, réalisé en 1957, Quand passent les cigognes, distribué à l’étranger en 1958 !

Depuis 1994, Le festival de Cannes boude les films russes. ’Père et fils’ de Sokourov, en sélection officielle en 2003, était vraiment extraordinaire. Mais il passe inaperçu... Pourtant Sokurov aurait voulu enfin voir récompensé à sa juste valeur... Bonne chance, alors...

Le cinéma soviètique a été particulièrement choyé en 1946, l’année de la création du Festival de Cannes.
Mais le premier film important de cette époque est l’oeuvre de Grigori Chukhrai, réalisé en 1957, Quand passent les cigognes, distribué à l’étranger en 1958, s’est avéré le premier chef-d’oeuvre de l’ère post-Staline !

CANNES 1946 (du 20 au 5 octobre 1946)
- Palmarès : 8 films soviètiques !

Grand Prix du Festival International du Film :

- LE TOURNANT DÉCISIF de Fridrich ERMLER

Grand Prix International de l’Association des Auteurs de Films :

- MATRICULE 217 de M. ROMM

Grand Prix International de la couleur :

- LA FLEUR DE PIERRE de A. PTOUCHKO

Grand Prix International de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques :

- LE TOURNANT DÉCISIF de B. TCHIRKOV

Grand Prix International du documentaire :

- BERLIN de J. RAISMAN

Grand Prix International du film d’actualite - court métrage :

- LA JEUNESSE DE NOTRE PAYS de Serge YOUTKEVITCH

Grand Prix International du film scientifique - court métrage :

- LA CITE DES ABEILLES de Andrei WINNITSKI

Prix International de la Paix - court métrage :

- LA JEUNESSE DE NOTRE PAYS de Serge YOUTKEVITCH.

CANNES 1951 (du 3 au 20 avril 1951) :

Prix pour le decor :

- MOUSSORSKY de Souvorov A. VEKSLER

Prix spécial du Jury - court métrage :

- AZERBAIDJAN SOVIETIQUE de M. DADACHEV / Réalisation d’Images
- ESTHONIE SOVIÈTIQUE de I. GUIDINE, Réalisateur

Prix spécial :

- AZERBAIDJAN SOVIETIQUE de F. KISSILIOV, Réalisateur
- ESTHONIE SOVIÈTIQUE de V. TOMBER, Co-Réalisateur
- LETTONIE SOVIÈTIQUE de F. KISSILIOV, Réalisateur
- UKRAINE EN FLEURS de M. SLOUTSKY / Scénario et dialogue.

CANNES 1954 (du 25 au 9 avril 1954)

Prix International :

- VELIKY VOINE ALBANY, SCANDER-BEG de Serge YOUTKEVITCH

CANNES 1955 (du 26 au 10 mai 1955), une grande année pour les films soviètiques à Cannes !

Prix de la mise en scène :

- Serguei VASSILIEV pour LES HÉROS DE CHIPKA (GUEROI NA CHIPKA)

Prix d’Interprétation :

- Joseph HEIFITZ pour UNE GRANDE FAMILLE (BOLCHAIA SEMIA)

Prix du film lyrique :

- ROMEO ET JULIETTE de L. LAVROVSKY

Mention spéciale - court métrage :

- L’ANTILOPE D’OR (ZOLOTAIA ANTILOPA) de L. ATAMANOV

CANNES 1956 (du 23 au 10 mai 1956)

Prix International de la meilleur réalisation :

- OTHELLO de Serge YOUTKEVITCH

Prix du film de fiction - court métrage :

- LE PETIT ANE DE MAGDANA (LOURDJA MAGDANY) de Tenguiz ABOULADZE et R. TCHKHEIDZE

CANNES 1957 (du 2 au 17 mai 1957)

Prix spécial :

- LE QUARANTE ET UNIÈME (SOROK PERVYI) de Grigori TCHOUKHRAI

Mention spéciale - court métrage :

- LES CHASSEURS DES MERS DU SUD (OCHOTNIKI IUJNIKH MOREY) de S. KOGAN

CANNES 1958 (du 2 au 18 mai 1958)

Palme d’Or :

- QUAND PASSENT LES CIGOGNES (LETIAT JOURAVLY)
de Mikhail KALATOZOV

CANNES 1960 (du 4 au 20 mai 1960)

Prix de la meilleure participation :

- BALLADE DU SOLDAT (BALLADA O SOLDATIE) de Grigori TCHOUKHRAI
- LA DAME AU PETIT CHIEN (DAMA S SOBATCHKOI) de Iossif KHEIFITS.

CANNES 1961 (du 3 au 18 mai 1961)

Mention spéciale de la Commission Supérieure Technique :

- LE DIT DES ANNÉES DE FEU (POVESTJ PLAMENNYKH LET) de Youlia SOLNTZEVA

Prix de la mise en scène :

- Youlia SOLNTZEVA pour LE DIT DES ANNÉES DE FEU (POVESTJ PLAMENNYKH LET)

CANNES 1963 (du 9 au 23 mai 1963)

Prix de la meilleure évocation d’une épopée révolutionnaire :

- LA TRAGÉDIE OPTIMISTE (OPTIMISTITCHESKAIA TRAGUEDIA) de Samson SAMSONOV

Mais aussi Marina Vlady, actrice française d’origine russe :
Prix d’interprétation féminine du Festival International du Film :

- Marina VLADY pour LE LIT CONJUGAL (L’APE REGINA) !

CANNES 1966 (du 5 au 20 mai 1966)

Prix de la mise en scène :

- Serge YOUTKEVITCH pour LENINE EN POLOGNE (LENIN V POLCHE)

CANNES 1968 (du 10 au 24 mai 1968)

ANNA KARENINE réalisé par Alexandre ZARKHI

CANNES 1969 (du 8 au 23 mai 1969)

Prix de la Critique Internationale - F.I.P.R.E.S.C.I. :

- ANDREI ROUBLEV de Andreï TARKOVSKI

CANNES 1972 (du 4 au 19 mai 1972)

Grand Prix Spécial du Jury :

- SOLARIS de Andreï TARKOVSKI

CANNES 1972 (du 9 au 24 mai 1974)

Grand Prix International du Festival - court métrage :

- L’ÎLE (OSTROV) de Edouard NAZAROV / V. ZUIKOV

CANNES 1975 (du 9 au 23 mai 1975)

Prix spécial du Jury - court métrage :

- JE TE DONNE EN CADEAU UNE ÉTOILE (DARIOU TEBE ZVEZDOU) de Fedor HITROUK

CANNES 1979 (du 10 au 24 mai 1979)

Grand Prix Spécial du Jury :

- SIBERIADE (SIBERIADA) de Andrei MIKHALKOV-KONTCHALOVSKI

CANNES 1981 (du 13 au 27 mai 1981)

Prix du meilleur second rôle feminin au Festival International du Film :

- LE GROUPE SANGUIN ZÉRO (GROUPPA KROVI NOL) de Elena SOLOVEI

CANNES 1983 (du 7 au 19 mai 1983)

Grand Prix du cinéma de creation (Ex-aequo) :

- NOSTALGHIA de Andreï TARKOVSKI

Prix de la Critique Internationale - F.I.P.R.E.S.C.I. :

- NOSTALGHIA de Andreï TARKOVSKI

CANNES 1984 (du 11 au 23 mai 1984)

Prix du court métrage :

- LA PESTE (TCHOUMA) de David TAKAICHVILI

CANNES 1986 (du 8 au 19 mai 1986)

Grand Prix Spécial du Jury :

- LE SACRIFICE (OFFRET/SACRIFICATIO) de Andreï TARKOVSKI

Prix de la Critique Internationale - F.I.P.R.E.S.C.I. :

- LE SACRIFICE (OFFRET/SACRIFICATIO) de Andreï TARKOVSKI

Prix de la meilleure contribution artistique au Festival International du Film :

- LE SACRIFICE (OFFRET/SACRIFICATIO) de Sven NYKVIST, Directeur photo

Prix du Jury - animation - court métrage :

- HEIDUQUE (GAIDOUK) de Y. KATSAP / L. GOROKHOV

CANNES 1987 (du 7 au 19 mai 1987)

Grand Prix Spécial du Jury :

- REPENTIR (POKAYANIYE) de Tengiz ABULADZE

Prix de la Critique Internationale - F.I.P.R.E.S.C.I. :

- REPENTIR (POKAYANIYE) de Tengiz ABULADZE

Prix d’interprétation masculine du Festival International du Film :

- Marcello MASTROIANNI pour ’LES YEUX NOIRS’ (OCI CIORNIE) de Nikita Mikhalkov (Russie).

Prix d’interprétation féminine du Festival International du Film :

- Barbara HERSHEY pour LE BAYOU (SHY PEOPLE), réalisé par Andreï MIKHALKOV-KONTCHALOVSKI, frère de Nikita Mikhalkov, émigré aux USA.

CANNES 1988 (du 11 au 23 mai 1988)

Palme d’Or du Festival International du Film - court métrage :

- FIORITURES (BUKPYTACY) de Gary BARDINE

CANNES 1990 (du 10 au 21 mai 1990)

Prix de la meilleure contribution artistique au Festival International du Film :

- LA MÈRE (LES GENS DÉFENDUS) (MATJ (ZAPRECHTCHIONNYE LIOUDI)) de Gleb PANFILOV

Prix de la mise en scène :

- Pavel LOUNGUINE pour TAXI BLUES

La Caméra d’or :

- Bouge-pas, Meurs, Ressuscite" de Vitali Kanevski.

CANNES 1992 (du 7 au 18 mai 1992)

Prix du Jury :

- UNE VIE INDEPENDANTE (SAMOSTOIATELNAIA JIZN) de Vitali KANEVSKI

CANNES 1994 ( du 12 au 23 mai 1994)

Andreï MIKHALKOV-KONTCHALOVSKI a présenté à Cannes ’RIABA MA POULE’, mais c’est son frère Nikita MIKHALKOV a obtenu
Le Grand Prix du Jury :

- SOLEIL TROMPEUR (OUTOMLIONNYE SOLNTSEM) de Nikita MIKHALKOV

CANNES 1999 (du 12 au 23 mai 1999)

Le film présenté lors de l’ouverture est ’Le Barbier de Sibérie’ de Nikita Mikhalkov (Russie). On aurait aimé sans doute voir ce film russe reconnu (Aucun Prix au Festival !) mais le nombre d’entrées dans les salles disent tout le respect et l’amour que lui portent les professionnels du cinéma et le public. Et ...’Le Barbier de Sibérie’ est un festival à lui seul !
Ce film très cher dans une Russie en grande difficulté économique remonte le moral du peuple russe...

Directeur de la puissante Union des cinéastes russes, Nikita Mikhalkov s’est donné le moyen de mener son rêve à bien. L’économie russe, pourtant exsangue, s’est fendue de dix millions de dollars dans cette coproduction ; l’armée a prêté main-forte.

Prix du scénario :

- Youri ARABOV pour MOLOCH, réalisé par A. Sokourov

CANNES 2000 (du 10 au 21 mai 2000)

Mention spéciale pour l’ensemble des acteurs :

- LA NOCE de Pavel LOUNGUINE

CANNES 2001 ( du 9 au 20 mai 2001)

’Taurus’ de Sokourov est en sélection officielle. Mais on avait très peu parlé du film russe...

Palmarès Cinéfondation

Premier Prix de la Cinéfondation :

- PORTRAIT de Sergei LUCHISHIN

CANNES 2002 ( du 15 au 26 mai 2002)

’Arche Russe’ de Sokourov, en sélection officielle, est vraiment extraordinaire. ’Taurus’ présenté l’année dernière ici était déjà un très beau film. Mais il passe inaperçu...

CANNES 2003 ( du 15 au 26 mai 2003)

Au programme du festival 2003 : "Père et fils" d’Alexandre Sokourov en compétition officielle passe aussi inaperçu... Pourtant Sokurov aurait voulu enfin voir récompensé à sa juste valeur...

CANNES 2004 ( du 13 au 24 mai 2004)

Cannes 2004 : aucun film russe en compétition. La Russie ne sera représentée que par un documentaire sur le cinéaste Serguei Paradjanov réalisé par son neveu Grégori Paradjanov. Ce film en 70 mm, en noir et blanc et couleurs, présente la vie du cinéaste plasticien Sergueï Paradjanov (mort en 1990), à travers son oeuvre, avec des scènes inédites, des fragments inachevés, des témoignages de Jean-Luc Godard, Robert Hossein, Marina Vlady, etc. L’amour, la mort, l’exil, les amis, Tiflis, Kiev et Erevan où il vécut constituent les sept tableaux de ce film-hommage.

Le film russe Koktebel de Boris Khlebniko et Alexeï Popogrebski est présenté au festival de Cannes dans le cadre de la 43 ème semaine internationale de la critique. Le film n’est pas dans la liste des films en compétition mais dans la rubrique "séances spéciales, révélations de l’année".

Le film Soy Cuba de Mikhaïl Kalatozov (1964) reçoit à Cannes le prix du jury "Découverte" pour la version rénovée DVD.

CANNES 2005 ( du 11 au 22 mai 2005)

Le Président de cette année, est Emir Kusturica !
Pour lui, Cannes est le premier festival du monde : il y a reçu deux palmes, en 1985 avec ‘Papa est en voyage d’affaires’ (première visite) et en 1995 pour ‘Underground’. Il a également reçu le Prix de la mise en scène pour ’Le temps des Gitans’, et était en compétition encore l’année dernière avec ‘La vie est un miracle’. Enfin, il a été membre du Jury (en 1993) puis Président du Jury des courts-métrages en 2003. Alors, Cannes, il connaît bien…

Mais l’Europe de l’Est reste mal placée. ‘L’enfer’ tant attendu de Danis Tanovic (’No man’s land’, Prix du meilleur scénario en 2001), avec un scénario de Kieslowski, n’a pas été sélectionné. Et la Russie après Mikhalkov (‘Soleil Trompeur’, Grand Prix du jury en 1994) a du mal à trouver des descendants. Il est loin le temps glorieux de Tarkovski !

Prix du jury : d’Igor Strembitskyy (Ukraine)

Prix Un certain regard : la Mort de M. Lazarescu, de Cristi Puiu (Roumanie).

CANNES 2006 ( du 17 au 28 mai 2006)

Eisenstein a été mis à l’honneur à l’occasion d’une exposition (et de l’affiche d’Un certain Regard).

La journée spéciale dédiée au Cinéma russe : la Russie a préparé une journée spéciale dédiée au Cinéma russe avec la projection de 3 films :

- ’La Neuvième compagnie / 9 rota’ de Fiodor BONDARTCHOUK
- ’Le Cosmos comme pressentiment / Kosmos kak predchustvie’ d’Alekseï OUTCHITEL
- ’Poussière / Pyl’ de Sergueï LOBAN.

Certain Regard du Festival a sélectionné le réalisateur russe Nikolay KHOMERIKI pour son film ’977’.

Jury de la Cinéfondation et des courts métrages a été présidé par Andreï KONCHALOVSKY, Président, réalisateur russe. Grand prix du jury en 1979 (Sibiriada), trois fois en lice pour la Palme (Runaway Train, Shy People, Riaba ma poule), (Maria’s Lovers) avec Nastassja Kinski.

L’Atelier’ du Festival a sélectionné :
- le réalisateur russe Ilia KHRZHANOVSKI pour son film ’Dau’

La Semaine de la Critique du Festival a sélectionné :
- Sonhos de Peixe, film du réalisateur russe Kirill Mikhanovsky.

La Quinzaine des Réalisateurs du Festival a sélectionné :
- Day Night-> de Julia Loktev, réalisateur russe.

CANNES 2007 ( du 16 au 27 mai 2007)

Le Festival de Cannes souffle ses 60 Bougies ! Le cinéma soviètique a été particulièrement choyé en 1946, l’année de la création du Festival de Cannes. Sokourov est sûrement un des grands inventeurs de formes du cinéma contemporain. Au programme du festival 2007 : son film ’Alexandra’ en compétition officielle !

L’acteur russe Konstantin Lavronenko remporte le Prix d’interprétation masculine pour sa performance dans "Le bannissement", d’Andreï Zviaguintsev.


Depuis l’éclatement de l’URSS, il est difficile d’obtenir des nouvelles d’un cinéma lui-même fragmenté en de multiples archipels. Certains cinéastes résistent au découragement et aux conditions d’extrême précarité.

© jeudi 10 mai 2007, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.