Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Voyage en Russie > Saint-Pétersbourg > Les Nuits blanches de Saint-Pétersbourg

Les Nuits blanches de Saint-Pétersbourg

24 mai - 17 juillet

Après 8 mois d’un long hiver, les petersbourgeois attendent les mois de juin et juillet pour fêter à leur manière les ’nuits blanches’ et profiter pleinement de leur ville. Un phénomène qui rend la ville encore plus magique pendant quelques semaines.

Les phénomènes naturels exceptionnels : les nuits blanches du solstice d’été

Saint-Petersbourg, la ville où le soleil ne se couche jamais ... ou presque. Située sur le 60ème parallèle, la nuit ou plutôt la pénombre ne dure que deux heures dans la ville de Pierre-le-Grand.

Après 8 mois d’un long hiver, les petersbourgeois attendent les mois de juin et juillet pour fêter à leur manière les "nuits blanches" et profiter pleinement de leur ville.

Chaque année entre 25/26 mai et 16/17 juillet, Saint Pétersbourg connaît un phénomène magique "les Nuits Blanches de Saint Pétersbourg" ! Ainsi la periode des nuits blanches dure plus de 50 jours.

Les nuits blanches, un phénomène qui a inspiré Dostoïeski pour l’une de ses nouvelles "Les Nuits Blanches". Un phénomène qui rend la ville encore plus magique pendant quelques semaines.


Ces longues nuits du mois du juin ne sont pas vraiment des nuits ... mais plutôt une "absence de jour", comme le disait Alexandre Dumas-père. Il s’agit bien d’un phénomène septentrional, à la différence des zones tempérées, où le soleil "se précipite à l’Occident et ne laisse après lui qu’un crépuscule fugitif".

Ici, à Saint-Pétersbourg, il "rase lentement une terre dont il semble se détacher à regret". Ainsi s’exprime Joseph de Maistre, qui n’a pas été le seul à consacrer quelques-unes de ses meilleures pages aux nuits blanches de Saint-Pétersbourg - il est difficile de citer tous leurs admirateurs ...!

Les nuits blanches de la fin mai offrent un cadre somptueux aux très nombreuses manifestations culturelles. Inaugurations de monuments, expositions, concerts et spectacles s’enchaînent sans répit !

© lundi 13 mars 2000, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.