Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2001 > Les débuts de Sergueï Mironov, Président du Conseil de la Fédération (...)

Les débuts de Sergueï Mironov, Président du Conseil de la Fédération russe

Kommersant, Nezavissimaïa gazeta 8-12-01 ; Vedomosti, Izvestia 10-12-01

A peine installé dans son fauteuil de Président du Conseil de la Fédération, Sergueï Mironov fait déjà des déclarations politiques tonitruantes.

« J’estime que pour la Russie, un mandat présidentiel de quatre ans, c’est peu » a déclaré le nouveau Président de la Chambre haute. Cette déclaration a immédiatement fait l’objet de débats dans la presse et parmi la classe politique. « Derrière la réplique de Sergueï Mironov, certains se sont dépêchés de voir le lancement d’une action planifiée du Kremlin pour prolonger, peut-être jusqu’en 2018, la présence au pouvoir de Vladimir Poutine.

Bien que Sergueï Mironov ait déjà précisé qu’il avait simplement voulu soulever la question d’un possible passage au quinquennat voir au septennat mais cette question n’était pour l’instant pas à l’ordre du jour, sa précision n’a pas été entendue » écrit le journal Izvestia. Le journal Nezavissimaïa gazeta souligne que l’Administration présidentielle a réagi froidement à cette initiative. « Nous ne sommes pas prêts à étudier sérieusement cette proposition car cela induirait une révision de la Constitution.

Or, le Président a, à plusieurs reprises, affirmé que le potentiel de la Constitution actuelle n’était pas épuisé » a affirmé un représentant de l’Administration présidentielle au quotidien Nezavissimaïa gazeta. Le journal Vedomosti suppose que cette déclaration est un acte d’allégeance du nouveau responsable de la Chambre haute envers le Président. « Toutes les déclarations de Sergueï Mironov, avant et après sa prise de fonction à la tête du Conseil de la Fédération, convergeaient vers une même idée : il ne faut pas contredire le Président et il est impossible de ne pas le soutenir ». La nouvelle déclaration de Sergueï Mironov n’est pas si importante dans le fond, estime le quotidien : « C’est une démonstration de loyauté qui se résume ainsi : « pour vous, Monsieur le Président, nous serions même prêts à revoir la Constitution » ». Vladimir Poutine a mis fin à la polémique le 12 décembre, jour anniversaire de la Constitution, en affirmant qu’une révision n’était pas à l’ordre du jour et que la durée du mandat présidentiel ne serait pas modifiée, « sous la présidence actuelle » a précisé Vladimir Poutine. Cette précision permet aux partisans d’une prolongation du mandat présidentiel d’affirmer que le prochain président, qui a toutes les chances d’être Vladimir Poutine, pourrait revenir sur cette question.

Kommersant, Nezavissimaïa gazeta 8-12-01 ; Vedomosti, Izvestia 10-12-01

© lundi 24 décembre 2001, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document