Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2003 > Les sculpteurs de la Ruche, Photographies - Les expositions de La (...)

Les sculpteurs de la Ruche, Photographies - Les expositions de La Coupole

26 juin 2003 - 30 aout 2003 / Le centenaire de la Ruche

Implantée dans le 15e arrondissement à proximité du parc Georges Brassens, la Ruche est la plus ancienne et l’une des plus prestigieuses cités d’artistes de Paris. Fondée en 1902-1903 par Alfred Boucher, un sculpteur fortuné et généreux, elle a dès ses débuts accueilli des artistes russes : Chagall, Soutine, Archipenko et tant d’autres.

LA RUCHE un siècle d’artistes à Paris.

La Ruche de Montparnasse s’apparente au Bateau-Lavoir de Montmartre. Cet atelier improvisé dans un ancien pavillon de l’exposition universelle de 1900 deviendra rapidement un haut lieu de l’art dès le début du XXe siècle.

La Ruche : histoire d’une naissance

Près de Nogent-sur-Seine naît, en 1850, un certain Alfred Boucher. Son père est jardinier chez le sculpteur Ramuz et le jeune Alfred côtoie quotidiennement cet artiste qui le prend bientôt sous son aile et lui apprend le métier. Au fil des années, il se taille un joli succès, réalisant des commandes privées mais aussi publiques telles des bustes d’hommes politiques.

Reconnaissant la chance qu’il a eu en rencontrant Ramuz et jouissant désormais de revenus confortables, Boucher va mettre en chantier un projet qui lui tient à cœur depuis de nombreuses années :"ouvrir aux jeunes artistes un débouché vers la réussite et la gloire" et va créer une sorte de Villa Médicis, une cité des arts où les artistes pourront créer sans être perturbés par des soucis matériels.

En cette fin de siècle, Paris est un immense chantier pour préparer l’exposition universelle. L’exposition terminée, pavillons et constructions seront vendus aux enchères. Alfred Boucher, qui a depuis longtemps cette idée de cité des artistes derrière la tête, a déjà un terrain du côté de la plaine Vaugirard. C’est donc là qu’il installera le pavillon des vins de Bordeaux mais aussi la grille Art déco du Pavillon de la Femme et les deux cariatides du pavillon du Pérou. Entouré de quelques proches, Boucher se met au travail, surveillant la construction, soignant le jardin et bientôt les locataires vont pouvoir s’installer : les abeilles vont prendre possession de La Ruche.

Il va alors se consacrer à la gestion de ce phalanstère. Artistes et artisans laissent libre cours à leur créativité, louant un atelier pour lequel Boucher oublie bien souvent de leur réclamer le loyer. Nous sommes en 1902, La Ruche est née... La guerre de 14 est déclarée, les temps sont difficiles, aussi en 1915 Marie Vassilieff ouvre une cantine artistique dans son atelier. La cantine meublée de bric et de broc préparait à manger pour 45 personnes. La cuisine était faite sur un réchaud à gaz et un à alcool. Pour 65 centimes les artistes pouvaient manger un bouillon, de la viande et quelques légumes, du café ou du thé. C’était l’occasion de chanter, danser... Cette cantine ne désemplissait pas, au mur s’étalaient les toiles de Chagall, Modigliani, des dessins de Picasso ou de Fernand Léger !
Après la seconde guerre, le bâtiment sombra dans l’oubli et en 1965, une menace de démolition fut mise en échec par un Comité de soutien conduit par Marc Chagall. Classée Monument historique en 1972, la Ruche a été restaurée et des artistes y travaillent dans 23 ateliers.

Ce bâtiment se situe au 2 Passage de Dantzig, métro Convention ligne 12. On y accède par un portail en fer forgé provenant du Pavillon de la Femme de l’exposition Universelle. La visite se fait sur rendez-vous.

La ligne de métro Nord-Sud (ligne 12) qui relie Montmartre à Montparnasse, inaugurée en 1910, fait " descendre " des artistes de Montmartre vers Montparnasse, comme Picasso, et l’ouverture du Boulevard Raspail font du carrefour Vavin le cœur vivant de Montparnasse.

La petite Russie

Le 15e arrondissement de Paris n’a-t-il pas été appelé "la petite Russie" dans les années 1920 ! la ruche fête le 100e anniversaire de sa création. Par delà les vicissitudes qu’elle a connues pendant le XXe Siècle, La Ruche a perpétué cette volonté d’accueil et contribué à faire de Paris une ville de constant dialogue artistique avec le monde.
Ce passé, exceptionnel dans l’histoire de l’art, marqué par la présence dans le 15e de Altman, Archipenko, Chagall, ...reste très présent dans l’arrondissement. Aujourd’hui les artistes d’origine russe et d’Europe centrale sont encore nombreux dans le 15e. C’est cette tradition que revendique plus particulièrement la soixantaine d’artistes qui vivent et travaillent aujourd’hui à la Ruche. Ils ont décidé d’organiser son centenaire autour de la création actuelle, vivante ouverte, multiple, à Paris.
Ils vous proposent une série de rendez-vous pendant l’année 2003.

La Coupole

Le second café d’artistes est la Coupole, crée en 1927. Elle a été fondée par deux anciens gérants du Dôme sur le terrain d’un ancien chantier de bois et charbons. Les architectes Lebouc et Barillet conçurent une vaste brasserie dont les nombreux piliers ont été décorés par les peintres de l’époque : Marie Vassilieff, Fernand Léger, Kisling...etc. Le dancing en sous-sol éclipsa rapidement celui de la Rotonde. Quatre cent dix huit personnes étaient employées dans cet établissement.

A partir de cette date, le Dôme et la Coupole se "partagèrent " les personnalités. Au Dôme, Hemingway, Man Ray le photographe, Henry Miller, Blaise Cendrars, Claudel, Jammes, Breton... A la Coupole : Cocteau, Radiguet, Aragon, Elsa Triolet (Née Kagan), Picasso, Foujita, Zadkine, Kisling, Sartre, Giacometti, Simone de Beauvoir.....

© samedi 19 juillet 2003, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document