Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2004 > ’Oncle Vania’ d’Anton Tchekhov au Havre

’Oncle Vania’ d’Anton Tchekhov au Havre

Jeudi 27 mai à 19h30 et vendredi 28 mai à 20h30 au Grand Volcan

Qui était donc Anton Tchekhov pour que, cent ans après sa mort, ses pièces conservent une telle actualité ? Chaque année, des metteurs en scène de tous horizons nous font entendre cette ’petite musique’ empreinte de nostalgie heureuse, de douce mélancolie qui caractérise son écriture. De Oncle Vania, écrit en 1897, trois ans avant Les Trois sœurs, Anton Tchekhov disait : ’Ce sont des scènes de vie à la campagne’. Pourquoi nous parlent-elles tant ?

Oncle Vania d’Anton Tchekhov, mise en scène Yves Beaunesne par la Compagnie de la chose incertaine avec Hervé Pierre, Nathalie Richards, Roland Bertin

Oncle Vania est l’histoire d’un homme vieillissant, dévoué et attentif qui s’occupe de la propriété de sa nièce Sonia, fille de sa sœur défunte. Le père de Sonia, célèbre professeur remarié depuis peu, en perçoit les revenus. La vie de labeur de Vania et de Sonia est troublée par l’installation, dans la maison, du professeur et de sa jeune femme.

La pièce Oncle Vania sera créée en mars 2004 par Yves Beaunesne, metteur en scène et directeur de la toute nouvelle Haute Ecole de Théâtre de la Suisse romande, à Lausanne. On retrouve dans le rôle-titre un formidable comédien bien connu du public du Volcan, Hervé Pierre. Il fut la saison dernière l’interprète du Rêve de la veille, de Jean-Luc Lagarce.

Parce qu’elles sont précisément des scènes du quotidien. Parce qu’elles parlent de choses de rien, anodines, banales qui font et défont la vie, aujourd’hui comme il y a cent ans. Parce que Tchekhov décrit avec une totale lucidité le tragique des petits côtés de l’existence, la lâcheté et la médiocrité des hommes, englués dans leurs regrets, impuissants à vivre le présent et qui se bornent à « rêver ». Mais aussi parce que l’écrivain porte sur ses personnages, ces « antihéros », un regard d’une intense compassion, s’interdisant de juger qui que ce soit, de démontrer quoi que ce soit. Le bon docteur Tchekhov avait compris qu’il fallait soigner les âmes autant que les corps...

Jeudi 27 mai à 19h30 et vendredi 28 mai à 20h30
Grand Volcan :

- plein tarif 15€
- abonnement petite croisière 13€
- abonnement grande croisière 11€
- tarif réduit (moins de 26 ans et chômeurs) 10€
- abonné jeune 8€

- Par téléphone au 02 35 19 10 20 aux horaires d’ouverture de la billetterie (paiement immédiat par carte bancaire uniquement)
- Par correspondance : service Billetterie
Le Volcan
BP 1106
76063 Le Havre cedex

© mardi 18 mai 2004, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document