Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






St-Pétersbourg



Petrodvorets

Palais de Peterhof




Situé à environ 30 km de Saint-Pétersbourg dans le Golfe de Finlande, le Château de Petrodvorets est l’une des résidences d’été de Pierre Ier. Compte tenu de son architecture inspirée du château de Versailles, on le surnomme parfois le Versailles du Nord.

Le tsar décide en effet de construire ce palais en 1720, suite à un voyage en France. Il veut alors en faire un palais plus grandiose que son équivalent français. Ses successeurs le font sans cesse remanier au fil du temps. En 1770, Catherine II s’emploie même à restaurer toute sa décoration intérieure.

Le château de Petrodvorets n’est pas seulement un palais de plus dans le paysage saint-pétersbourgeois, il est remarquable et unique pour ses jardins animés de nombreuses statues et surtout de fontaines aux jets d’eau incroyables.

Visite du parc
Le parc se divise en deux parties. Situé à l’arrière du Grand Palais, le Parc Supérieur est un jardin à la française orné de trois belles fontaines. Le Parc Inférieur - dessiné à l’anglaise - est le plus attrayant. Moins classique et plus boisé, il dévoile toute l’originalité de Petrodvorets. C’est dans cette partie du domaine que vous pourrez apprécier la fameuse Grande Cascade, où l’eau dévale plusieurs vasques successives flanquées de différentes statues de bronze doré dont une au centre figurant Samson (Pierre Ier) ouvrant la gueule d’un lion (la Suède).

Au pied de la Grande Cascade, vous découvrirez aussi la Cascade au Lion et la Fontaine d’Eve (pour Catherine II). C’est dans cette partie du parc que vous pourrez accéder au baroque Palais de Marly et sa cascade la Montagne d’or ainsi qu’au Pavillon de l’Ermitage qui borde la mer.

De l’autre côté du canal maritime (reliant la mer aux portes du Grand Palais), vous verrez des fontaines plus ludiques. La Fontaine soleil décrit les rayons de l’astre solaire. Quiconque s’assoie sur un des bancs de la Fontaine champignon se retrouve encerclé d’un rideau liquide. La Fontaine chêne lance quant à elle des jets d’eau de ces branches métalliques. Sur la route des Fontaines, des jets d’eau surgissent de derrière les bancs.

La plus impressionnante des fontaines du parc inférieur est celle de Samson - en forme de Lion - qui symbolise la victoire de Pierre Ier sur la Suède. Elle laisse en effet jaillir le plus haut jet du domaine (20 mètres). Plus classiques, la Fontaine de la Pyramide, la Fontaine d’Adam et la Cascade de l’Echiquier complètent ce cadre enchanteur.

Quelques pavillons contribuent également au décor. Réplique miniature du Grand Palais, le Palais Monplaisir servait de cadre à de nombreuses fêtes du temps de Pierre Ier. Son aile Est abrite le Pavillon de Bains, entièrement dédié aux soins du corps. A l’ouest se tient le bâtiment de Catherine, ajouté par la tsarine Catherine II, durant son règne.

Visite du Grand Palais
Même si la visite du parc suffit à nous faire apprécier le Château de Petrodvorets, c’est quand même pour voir le palais que l’on vient ici. Attention, l’attente aux caisses peut dans certains cas être dissuasive.

Une fois dans le Grand Palais et équipé de chaussons de protection en plastique (pour ne pas détériorer les parquets), on peux débuter la visite par l’escalier d’honneur baroque, signé Rastarelli, architecte attitré de Pierre Ier.

Se succèdent ensuite diverses salles d’apparat richement ornées de stucs, de plafonds polychromes, de parquets marquetés ou encore de murs tapissés d’or.

Quelques unes parmi d’autres retiennent particulièrement l’attention : la salle de danse et ses 300 m² de miroirs et de boiseries dorées, le grand salon bleu et son incroyable lustre à candélabre de porcelaine, la salle de la couronne - ou chambre d’apparat de Catherine II - et ses panneaux de soie de Chine ou encore la salle du trône agrémentée des portraits de la famille royale, depuis Pierre Ier. Bref, au fil des salles, vous irez vraiment de surprises en surprises.



Accès
Prendre le train de banlieue depuis la gare de la Baltique (Baltiyski) jusqu’à la gare de Novyi Petrodvorets (40 min) puis prendre le bus n° 350, 351, 352 ou 356 jusqu’au château de Petrodvorets (5e arrêt - 10 min).

Prendre l’hydroglisseur en face du musée de l’Ermitage. De mai à octobre, des liaisons directes entre Saint-Pétersbourg et Petrodvorets sont proposées toutes les 30 à 60 min à partir de 9h30.

Prendre le bus n° 424 ou 300 depuis la station de métro Avtovo ; le bus n° 420 ou 103 depuis la station de métro Leninskiy Prospekt ou le bus n° 404 depuis la station de métro Baltiyskaya. Le trajet dure en moyenne 45 minutes lorsqu’il n’y a pas trop de circulation.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

  A la une !


L’Oiseau de Feu...
Du 23 au 29 décembre 2017, Paris

Exposition « Modigliani, Soutine et les autres légendes de Montparnasse »...
Du 25 novembre 2017 au 25 mars 2018, Musée Fabergé à Saint-Pétersbourg

Exposition de Julia LEVITINA : NE REVEILLEZ PAS JUNIPERE...
Du 27 octobre au 14 novembre 2017, Paris



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !