Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Politique
Accueil > Actualités > Politique > Poutine abandonne cette année sa discussion avec ses concitoyens



Poutine abandonne cette année sa discussion avec ses concitoyens

Le président russe Vladimir Poutine, confronté à une vague de contestation sans précédent depuis près d’un an, ne se livrera pas cette année à la séance de discussion télévisée avec ses concitoyens, devenue une tradition depuis dix ans, a révélé mercredi le quotidien russe Kommersant.

"Cette année, il n’y aura effectivement pas de +ligne directe+", a confirmé au journal le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Cette séance de questions-réponses retransmise en direct à la télévision avait été instituée en 2001, lors du premier mandat présidentiel de M. Poutine. La session était ensuite devenue une tradition, qui n’avait pas été abandonnée entre 2008 et 2012 quand il était Premier ministre.

M. Peskov a toutefois indiqué plus tard que cette séance aurait lieu en 2013, à une saison plus "douce", contrairement aux années précédentes.

M. Poutine répondait en effet lors de cette session qui durait plusieurs heures aux questions - sélectionnées - de ses compatriotes, réunis en petits groupes dans diverses villes du pays et souvent filmés en extérieur.

"Nous allons prendre en compte les conditions climatiques et la ligne directe aura lieu à une saison douce, et pas quand on a les oreilles et les jambes qui gèlent", a déclaré le porte-parole, cité par les agences russes.

Il a ajouté que M. Poutine tiendrait en revanche à la fin de l’année "une grande conférence de presse".

M. Poutine est confronté depuis près d’un an à un mouvement de contestation inédit, né après les législatives controversées de décembre dernier, remportées par le parti au pouvoir Russie unie, au prix de nombreuses fraudes selon l’opposition et les observateurs.

Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour protester contre ces élections et le retour de M. Poutine au Kremlin, où il avait déjà effectué deux mandats avant de devenir Premier ministre, la Constitution l’empêchant de briguer un troisième mandat consécutif à la présidence.

Face à ce mouvement, le pouvoir russe semble avoir choisi de "serrer la vis" vis-à-vis des opposants et d’adopter des lois jugées "répressives" par l’opposition.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280

  A la une !


Six clichés sur les Russes !...
Macha - Enfants de l’Est

L’URSS des cinéastes...
Du 18 octobre au 27 décembre 2017, Paris



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !