Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Infos > Société > Poutine se préoccupe des ours polaires

Poutine se préoccupe des ours polaires

C’est dommage que le gouvernement russe ne se préoccupe pas autant du sort de ses citoyens russes. Pas la peine d’aller jusqu’au pôle nord pour se rendre compte que l’espérance de vie d’un homme en Russie est tombé à 57 ans.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a montré une nouvelle fois qu’il n’avait rien perdu de son goût pour les visites symboliques, dans son rôle favori de Sauveur.

Sa visite en Terre d’Alexandra a été organisée avec soin et diffusée simultanément jeudi matin par les principaux médias russes. Située à un millier de kilomètres du Pôle Nord, cet archipel de près de 200 îles a été intégré dans l’Union soviétique dans les années 20.

Les superbes images diffusées par les télévisions, ciel bleu, soleil vif, et animaux polaires sur fond de neige immaculée, atteignent leur paroxysme lorsqu’on peut y voir M. Poutine agenouillé et caressant un énorme ours blanc. Vêtu d’une veste rouge vif brodée à son nom en lettres d’or, le Premier ministre aide les scientifiques à effectuer des prélèvements sur l’ours endormi.

On le voit ensuite prendre congé de l’animal en lui serrant longuement la patte et lui grattant la tête : "Salut, porte-toi bien !" lui lance-t-il.
"La patte est lourde. C’est le maître de l’Arctique, cela se sent", sourit-il peu après devant les caméras."Mais cette domination est aujourd’hui menacée et la population d’ours blancs a été réduite à quelque 25.000 individus, souligne-t-il.

Belle initiative !... C’est dommage que le gouvernement russe ne se préoccupe pas autant du sort de ses citoyens russes. Pas la peine d’aller jusqu’au pôle nord pour se rendre compte que l’espérance de vie d’un homme en Russie est tombé à 57 ans et que la Russie perd chaque année 700.000 habitants à cause du chômage, de la pauvreté, de la criminalité et de l’alcoolisme.

Il faut tout simplement quitter Moscou et s’éloigner à 200 km vers la campagne pour constater que les villages sont abandonnés faute de manque d ‘infrastructures, aucun emploi n’a été créé ici depuis la perestroïka et on s’entretue pour survivre en laissant des centaines de milliers d’orphelins dans la rue. Mais pour affronter ces problèmes il faut avoir un vrai courage. Quant au show préprogrammé et orchestré par les médias russes, à part eux, plus personne y croie.

© vendredi 30 avril 2010, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.