Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Infos > Société > Vladimir Poutine s’offre un léopard persan...

Vladimir Poutine s’offre un léopard persan...

Vladimir Poutine, critiqué par de nombreux écologistes, cherche à améliorer son image. Il y a 3 mois, Poutine a autorisé la production de cellulose dans une usine située sur le lac Baïkal, appartenant à l’oligarque Oleg Deripaska. Greenpeace Russie veut lancer une procédure en justice contre la décision du Premier ministre russe.

Vladimir Poutine a accueilli un léopard persan, l’exhortant personnellement à entrer dans son enclos dans une réserve naturelle près de Sotchi (sud), dernier épisode en date du Premier ministre russe au côté d’un animal sauvage, selon des images lundi de télévisions russes.

Vladimir Poutine, arborant ses lunettes de soleil, a été filmé par les télévisions au volant de sa jeep dans cette réserve naturelle près de Sotchi, puis au côté du félin.

"N’aie pas peur, marche un peu", a dit le Premier ministre au félin, pour le faire entrer dans sa cage. Après une hésitation, le léopard a avancé en gratifiant l’assistance d’un puissant rugissement.
"Partons, laissons-la, nous n’allons pas la déranger", a dit M. Poutine à ses collaborateurs. La deuxième femelle léopard qui est en quarantaine parce que malade, a également reçu la visite du Premier ministre russe, a indiqué une télévision.

La Russie, critiquée par de nombreux écologistes, cherche à améliorer son image, en tentant notamment de réintroduire ce type de félins avant les jeux d’hiver de Sotchi.

En janvier 2010, les écologistes russes ont dénoncé la décision du Premier ministre russe Vladimir Poutine d’autoriser à nouveau la production de cellulose et de papier dans une usine située près du lac Baïkal et qui menace de polluer la plus grande réserve d’eau douce du monde.

Selon un document publié par le gouvernement, la production de ces produits dans la zone écologique du Baïkal a été autorisée par M. Poutine, rapporte le journal Kommersant, qui s’attend dès lors à la réouverture prochaine du combinat de cellulose et de papier de Baïkalsk.

L’entreprise fondée en 1966 et qui employait 16.000 personnes avait été fermée en octobre 2008, le recours à un système fermé de circulation des eaux usées, construit pour éviter la pollution du lac, ayant coûté à l’usine sa rentabilité.

La fabrique appartient à l’oligarque Oleg Deripaska, qui jusqu’à la crise économique mondiale était considéré comme l’homme le plus riche de Russie.

"Ce décret est un crime, car pour protéger les intérêts d’un oligarque en particulier, Poutine rejette tout le cadre légal russe sur l’écologie (...) au lac Baïkal, un site protégé par l’Unesco et qui fait la fierté du pays", s’est emporté Roman Vajenkov, directeur des projets Baïkal de l’ONG Greenpeace.

C’est le lac le plus vieux, le plus profond et le plus propre du monde. Le lac Baïkal représente 20% des réserves d’eau douce de la planète, quel autre mot que ’crime’ peut on utiliser lorsqu’on y autorise le déversement de produits chimiques !.

Greenpeace Russie a d’ores et déjà prévu de s’adresser à l’Unesco, dont le mandat à l’ONU couvre l’éducation ainsi que la protection de sites historiques et naturels dans le monde entier.

L’organisation n’exclut par ailleurs pas de lancer une procédure en justice contre la décision du Premier ministre russe.

© lundi 3 mai 2010, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.