Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Archives > 2004 > RELATIONS CULTURELLES RUSSO-FRANCAISES

RELATIONS CULTURELLES RUSSO-FRANCAISES

Des pourparlers sont en cours pour l’organisation, en 2005, d’une Année de la Culture russe en France et d’une Année de la Culture française en Russie, l’année suivante. Cela permettrait de diversifier les relations culturelles et contribuerait au renforcement des rapports amicaux qui unissent les deux peuples !

La coopération culturelle est l’un des principaux maillons des relations entre la Russie et la France. En 2003, elle s’est élargie grâce aux contacts étroits qu’entretiennent traditionnellement les partenaires russes et français, y compris au niveau des administrations régionales et locales, des fondations et autres organismes non gouvernementaux.

Le festival de l’Art russe à Cannes est un projet d’envergure que la Russie réalise dans le domaine de la Culture en France. Le programme de sa sixième édition était bien rempli et présentait divers genres musicaux, picturaux, plastiques et cinématographiques. Cette année, la Mairie de Cannes a décidé de se joindre au Fonds de la Culture russe et au ministère de la Culture de Russie pour sponsoriser le festival.

Durant quatre jours, le Choeur populaire russe Piatnitski (directrice artistique - Alexandra Permiakova) et l’Orchestre Symphonique La Russie Nouvelle (directeur artistique et chef d’orchestre - Youri Bashmet, soliste - Viktor Trétiakov) se sont produits devant le public français. Le Ballet académique de Saint-Pétersbourg (directeur Boris Eifman) a présenté les ballets le Hamlet russe et Tchaïkovski. Une exposition sur la Renaissance de la gravure classique a été organisée dans le foyer du Palais des festivals avec la participation d’artistes de diverses villes de Russie. Dans le cadre du festival, le documentaire du réalisateur Sergueï Mirochnitchenko, consacré au 85e anniversaire d’Alexandre Soljenitsyne, a été présenté en première européenne. La fiction d’Alexandre Rogojkine Le Snipper, deux films de débutants : En marche de Philippe Yankovski et Casus Belli de Igor Ougolnikov, ainsi qu’un dessin animé d’Alexeï Demine Les chats sous la pluie ont été projetés à Cannes.

S’inscrivant dans les cérémonies commémoratives du tricentenaire de Saint-Pétersbourg, "Paris - Saint-Pétersbourg 1800-1830. Lorsque la Russie parlait français..." a été présentée en mai 2003 dans la Chapelle des Invalides. C’était la plus grande exposition de pièces des musées russes à l’étranger de ces dernières années, placée sous le patronage des Présidents français et russe. La compagnie russe Interross était à l’initiative de cet événement. C’est aussi elle qui en était le principal sponsor. Plus de 250 pièces (tableaux, aquarelles, ornements, mobilier, armes, vêtements), provenant de l’Ermitage, du Musée national d’histoire, du Kremlin, des archives de la Fédération de Russie, de Pavlovsk, révélaient l’interpénétration des cultures russes et françaises. L’exposition a été inaugurée par le Président du Conseil de la Fédération Serguéï Mironov qui se trouvait alors en visite officielle à Paris. Un temps fort de cette manifestation a été la présentation du premier Dictionnaire français-russe des termes artistiques. En septembre 2003, l’exposition s’est déplacée à l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg.

Les principaux artistes et collectifs russes se produisent régulièrement en France : Mstislav Rostropovitch, Vladimir Spivakov, Youri Bashmet, Boris Berezovski, Nikolaï Louganski.

Les tournées des théâtres russes continuent d’attirer un public très intéressé. Du 2 au 12 octobre 2003, l’Atelier de Piotr Fomenko a présenté en France sa nouvelle pièce Nuits égyptiennes. Le théâtre central de marionnettes Obraztsov est venu avec son spectacle Rigoletto.

Le public français n’est pas indifférent au cinéma russe. Le film d’Alexandre Sokourov Père et Fils, ainsi que The God de Konstantin Bronzit et Midi d’Alexandre Lomakine ont été présentés lors du Festival international de Cannes.
Le potentiel d’enrichissement réciproque des cultures russe et française est loin d’être épuisé. La Russie élabore de nouveaux projets attrayants pour la France. Parmi ceux programmés pour 2004 : un premier festival des jeunes artistes russes à Bordeaux, l’exposition Léon Tolstoï et son époque, au musée Victor Hugo, à Paris.

© lundi 19 janvier 2004, par MAE de Russie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.