Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Histoire de la Russie > Repères historiques

Repères historiques

  • 862 : les Slaves de Novgorod prennent pour chefs trois vikings appartenant
    à la tribu des Ross, Rurik, Sineus et Truvor
  • 988 : le prince Vladimir converti les premiers Russes au christianisme
  • 1000 : origine de l’Etat russe
  • 9ème - 12ème siècle : les peuples de la région de Kiev commencent à
    se considérer comme Russes
  • 1147-1397 : invasions mongoles du 13ème siècle
  • 1341 : le pouvoir se déplace vers le Nord, d’abord à Novgorod puis à
    Moscou
  • 1362 : le prince de Moscou Dimitri Donskoi commence à réunir les
    différentes principautés de la région au sein d’un Etat souverain
  • 1480 : Ivan III (le Grand) devient le pouvoir "Souverain de tous
    les Russes"
  • 1547 : son fils Ivan IV (le terrible) adopte le titre de tsar de Russie
  • 16ème-17ème siècle : l’Etat russe s’étend par la conquête des
    fiefs (Khanâts) de Khazan, d’Astrakhan et de Sibérie
  • 1613 : Michel Romanov devient tsar et fonde la dynastie qui a régné
    sur la Russie jusqu’à la Révolution de 1917
  • 1689 : le tsar Pierre I (le Grand) accède au pouvoir
  • 1712 : fondation de la ville de Saint-Pétersbourg, capitale de la
    Russie
  • 1721 : Pierre le Grand devient le premier empereur de Russie
  • 1762-1796 : Catherine II (la Grande) modernise le pays et l’européanise
  • 1812 : la Guerre patriotique se termine par l’expulsion des troupes
    napoléoniennes du territoire de l’Empire russe
  • 1853-56 : la défaite de Crimée aggrave la crise du système féodal
    russe
  • 1861 : la réforme agraire entreprise par Alexandre II supprime le
    servage
  • 1881-1913 : la Russie bénéficie d’un volume considérable d’investissement
    étrangers
  • 1905 : guerre avec le Japon
  • 1914 : participation à la Première Guerre Mondiale en tant que
    membre de la Triple Entente
  • 1917 : Nicolas II abdique à la suite du triomphe de la révolution
    de février et la Russie devient une république
  • Octobre 1917 : révolution bolchevique : Vladimir Oulianov (Lénine)
    devient le chef du "Premier gouvernement des ouvriers et des
    paysans"
  • 1921 : lancement de la Nouvelle Politique Économique de Lénine ou
    NEP
  • 30 décembre 1922 : création de l’Union soviétique comprenant
    plusieurs républiques, notamment celle de la Russie
  • 1924 : mort de Lénine : le pouvoir est consolidé à la fin des
    années 20 par Joseph Staline
  • 1928 : course massive à l’industrialisation conformément au
    premier plan quinquennal
  • 1941 : entrée en Seconde Guerre Mondiale : 20 millions de Russes meurent
    au cours du conflit
  • 1945 : capitulation de l’Allemagne
  • 1949 : fondation à Washington de l’OTAN
  • 1953 : la mort de Staline est suivie d’un assouplissement du régime
    autoritaire
  • 1959 : lancement du spoutnik, le premier satellite de la Terre
  • 1961 : premier vol de l’homme dans l’espace, Youri Gagarine
  • 1968-70 : les limites de l’économie à planification centralisée
    apparaissent
  • 11 mars 1985 : membre depuis 1979 du Politburo, Mikhaïl Gorbatchev est nommé Secrétaire Général à la mort de Tchernenko.
    Elu Président du præsidium du Soviet suprême en remplacement de Gromyko en 1988, Gorbatchev cumule la direction du Parti et celle de
    l’État. Comme aucun de ses prédécesseurs avant lui, Gorbatchev a bousculé les structures rigides de la politique soviétique.
    Avec la Perestroïka (restructuration) il a tenté de transformer l’Union Soviétique en un état moderne.
  • Mai 1985 : mesure extrêmement impopulaire contre l’abus de consommation d’alcool.
  • Février 1986 : le 27ème Congrès du Parti adopte un nouveau programme, des réformes radicales doivent accélérer l’économie.
  • Avril 1986 : annonce tardive de la catastrophe de Tchernobyl.
  • 1987 : tentative pour encourager l’investissement étranger en
    adoptant un décret sur les entreprises communes
  • 1988 : Gorbatchev engage la Glasnost (« transparence ») pour la liberté d’expression et d’information.
    Sur volonté expresse de Gorbatchev, libération d’Andrei Sakharov, jusque là assigné à résidence à Gorki et réhabilitation d’anciennes victimes du communisme.
  • 1989 : fin du communisme en URSS et dans les démocraties populaires
    satellites
  • 1989 : retrait de l’armée russe d’Afghanistan
  • 1990 : Gorbatchev reçoit le Prix Nobel de la Paix
  • 12 juin 1991 : élection à la présidence de Boris Eltsine
  • 18-20 août 1991 : échec du coup d’Etat conduit par Guenadi Ianaev
  • Novembre 1991 : Boris Eltsine est autorisé par le parlement à diriger le
    gouvernement et s’octroie les fonctions de Premier ministre. Il entame
    d’importantes réformes économiques.
  • 8 décembre 1991 : l’URSS est dissoute et la Communauté des Etats
    Indépendants (CEI) créée. Tentative de coup d’état dirigé par les conservateurs du Parti.
    Affaibli par la volonté d’indépendance des différentes Républiques et la disparition du parti communiste, Gorbatchev est finalement contraint de démissionner le 25 décembre. 
    Eltsine devient le premier président démocratiquement élu de la Fédération de Russie.
  • 1992 : la Russie remplace l’URSS au Conseil de sécurité de l’ONU
  • 1er janvier 1992 : plan de réformes économiques (libération des prix),
    organisé par le libéral Egor Gaïdar
  • Juin 1992 : Eltsine nomme Egor Gaïdar au poste de Premier ministre mais
    la Douma, chambre basse du parlement russe, ne ratifiera jamais cette
    nomination
  • 14 Décembre 1992 : sous la pression des députés, Eltsine limoge Gaïdar
    et nomme à sa place Victor Tchernomyrdine, ancien directeur de l’influente
    compagnie gazière Gazprom.
  • 5 janvier 1993 : rétablissement du contrôle des prix par Victor
    Tchernomyrdine
  • 20 mars 1993 : administration directe décrétée par Boris Eltsine
  • 25 avril 1993 : référendum élargissant les pouvoirs de Boris Eltsine
  • 4 octobre 1993 : assaut des troupes contre le Parlement en révolte
  • 12 décembre 1993 : adoption de la nouvelle Constitution
  • 28 décembre 1993 : décret sur la privatisation des terres et le
    démantèlement des kolkhozes
  • Janvier 1994 : le ministre des finances Fiodorov démissionne
  • Octobre 1994 : le rouble perd 21 % en une journée
  • 9 février 1995 : prise de Grozny par les troupes russes
  • Décembre 1995 : le Parti communiste arrive en tête des élections législatives, mais en janvier 1996, Eltsine se débarrasse du vice-premier ministre, le « jeune réformateur » Anatoli Tchoubaïs et annonce qu’il sollicite un nouveau mandat.
  • 31 mars 1995 : loi sur le budget fédéral pour 1995, qui prévoit un
    déficit de 73 000 milliards de roubles (7,9% du PIB)
  • 24 août 1995 : une dizaine de banques commerciales se déclarent en
    cessation de paiement ; crise de liquidités
  • 24 janvier 1996 : décret présidentiel prévoyant d’allouer 16000
    milliards de roubles et un milliard de dollars de crédits étrangers à la
    reconstruction de la Tchétchénie
  • 25 janvier 1996 : entrée de la Russie au Conseil de l’Europe
  • 1996 : la Russie entre au centre de l’Europe ; fin de la
    guerre en Tchétchénie
  • 1 février 1996 : grève générale des mineurs qui réclament le
    paiment de leurs arriérés de salaires
  • 3 juillet 1996 : réélection de Boris Eltsine avec 53,5% des voix
    face à son opposant communiste Guennadi Ziouganov. Eltsine disparaît 3 semaines du Kremlin pour entrer dans un sanatorium.
    Raisons officielles : fatigue colossale, épuisement. En septembre, il annonce à la télévision qu’il subira une chirurgie cardiaque mettant fin à deux ans de silence et de rumeurs sur son état de santé
  • Avril 1997 : Boris Eltsine revient au Kremlin après 8 mois d’absence et rencontre Bill Clinton à
    Helsinki. Accord entre la Russie et l’OTAN
  • Mai 1997 : Signature d’un traité de paix avec les indépendantistes tchétchènes
  • Juillet 1997 : Eltsine assiste au sommet du G7 à Denver
  • Août 1997 : Eltsine confirme que les missiles 
    stratégiques russes ne sont plus pointés sur les capitales occidentales
  • Janvier 1998 : Il rentre au Kremlin après une nouvelle absence due à une infection respiratoire aigüe
  • Mars 1998 : La ronde des premiers ministres commence, orchestrée en coulisses par les oligarques du Kremlin dont Berezovski.
    Tchernomyrdine est remercié. Raison invoquée, sa lenteur à
    mettre en place les réformes économiques russes. Eltsine le remplace par
    le ministre de l’Energie, alors inconnu du grand public, Sergueï Kirienko.
    Les députés votent à deux reprises contre son investiture et ne le
    confirme à son poste que sous la menace d’une dissolution brandie par
    Eltsine
  • Avril 1998 : des milliers de Russes manifestent dans plusieurs villes pour réclamer leurs arriérés de salaire. Grave crise budgétaire et financière
  • Août 1998 : en pleine crise financière, Elstine limoge Kirienko et
    rappelle Tchernomyrdine. La Douma rejette deux fois son investiture et le
    Kremlin fait finalement marche arrière en proposant la candidature d’Evgueni
    Primakov, ancien ministre des Affaires étrangères. Primakov est finalement
    confirmé au poste de Premier ministre le 11 septembre
  • Septembre 1998 : les communistes accusent Eltsine d’être responsable de la crise, et la Douma réclame sa démission.
    Dans un geste surprise, le président renvoie Kirienko et rappelle Tchernomyrdine. Devant la dégringolade de la rouble, la Douma exige la nomination de Primakov au poste de Premier ministre.
    A partir de septembre 1998, les absences pour raisons de santé d’Eltsine se multiplient et c’est Primakov qui gère les affaires courantes de la Russie.
  • Mars 1999 : la Chine et la Russie demandent la fin des frappes de l’OTAN contre la Yougoslavie.
  • 12 mai 1999 : Les députés communistes ne parviennent pas à obtenir la démission d’Eltsine à la Douma - Eltsine limoge
    Primakov, expliquant que la Russie a besoin
    d’un Premier ministre plus efficace. Il nomme Sergueï Stepachine, ancien
    ministre de l’Intérieur et de la Justice qui est investi dès le premier
    tour de scrutin, le 19 mai
  • 9 août 1999 : Stepachine est limogé moins de trois mois après son
    entrée en fonction. Vladimir Poutine, chef des services secrets et
    président du Conseil de sécurité russe, est nommé en remplacement. La
    Douma a une semaine pour approuver cette nomination. Crise dans la république du Daghestan, des groupes rebelles armés se réclament du Wahhabisme et occupent plusieurs villages ; l’armée russe lance une opération d’envergure. Le conflit s’étend et réembrase la Tchétchénie.
  • Septembre 1999 : une série d’explosions secoue la banlieue de Moscou et d’autres villes du pays. Vladimir Poutine attribue ces explosions aux islamistes tchétchènes et commence une campagne de bombardements.
  • Octobre 1999 : Boris Eltsine et sa famille sont plongés dans un scandale financier international, et sont accusés d’ avoir participé au détournement et au blanchiment de dizaines de milliards de dollars provenant du Fonds Monétaire International.
  • 31 décembre 1999 : à quelques mois de la fin de son mandat Boris Eltsine remet ses pouvoirs à Vladimir Poutine qui, par décret accorde au président sortant une immunité totale qui le protège de toute enquête criminelle ou administrative.
    Boris Eltsine laisse derrière lui une Russie en guerre, une corruption endémique qui ronge les structures politiques et administratives, une économie chancelante où le marché noir et la mafia font la loi.
    Beresovski avait joué un rôle important dans l’élévation de Poutine à la tête des services de sécurité, et dans sa nomination au poste de Premier ministre. Pourtant, à peine deux mois plus tard, le nouveau président russe se retournait contre son patron
    politique...
  • 26 mars 2000 : élection à la présidence de Vladimir Poutine
  • 7 mai 2000 : Nomination de Mikhaïl Kassianov en tant que Premier ministre.

© mardi 25 décembre 2001, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.