Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Voyage en Russie > Patrimoine mondial de l’Unesco > Réserves de biosphère UNESCO dans les pays PECO

Réserves de biosphère UNESCO dans les pays PECO

Dix-neuf nouveaux sites dans 13 pays, ont été ajoutés au Réseau mondial des réserves de biosphère de l’UNESCO. Ce Réseau compte désormais 459 sites dans 97 pays.

19 nouvelles réserves de biosphère rejoignent le réseau l’homme et la biosphère de l’UNESCO.

Dix-neuf nouveaux sites dans 13 pays, ont été ajoutés au Réseau mondial des réserves de biosphère de l’UNESCO. Ce Réseau compte désormais 459 sites dans 97 pays. Une extension et une modification des frontières d’une réserve existante ont également été approuvées, ce qui illustre la vitalité du Réseau et son souci d’améliorer en permanence les sites existants.

Les réserves de biosphère sont des lieux reconnus par le MAB, dans lesquels les communautés locales sont activement impliquées dans la gouvernance et la gestion, la recherche, l’éducation, la formation et le suivi, cela dans l’intérêt à la fois du développement socio-économique et de la conservation de la biodiversité.

Les sites désignés ou ayant fait l’objet d’une extension sont les suivants :

- La Réserve de biosphère de Pribuzhskoye-Polesie (Bélarus), qui s’étend sur les vastes zones humides de la région transfrontalière de Polésie, abrite différentes communautés naturelles et culturelles. Elle se caractérise par des forêts de pins, des tourbières, des prairies et des forêts inondables, lesquelles sont extrêmement rares. Elle complète la Réserve de biosphère de Polésie occidentale en Pologne, limitrophe, et la Réserve de biosphère de Shatsky, en Ukraine. À l’avenir, ces dernières pourraient former la base d’une réserve de biosphère transfrontalière trilatérale pour la région de Polésie.

- La Réserve de biosphère de Kedovaya Pad (Fédération de Russie), sur la côte Pacifique du pays, vise à protéger des espèces en danger, comme le léopard de l’Amour en développant les efforts de préservation et les possibilités de revenus durables pour les générations à venir.

- La Réserve de biosphère de Kenozerskiy (Fédération de Russie), dans le nord-ouest du pays, comprend des écosystèmes de forêts vierges de taïga et une zone tampon dans laquelle les techniques de sylviculture durable sont pratiquées. C’est aussi une zone de transition dont les activités, comme le tourisme mais aussi l’artisanat et le commerce traditionnels, sont relancées. Le site est un habitat d’importance mondiale pour les oiseaux migrateurs et il présente des écosystèmes forestiers et marécageux uniques.

- La Réserve de biosphère de Valdaisky (Fédération de Russie) est située dans le plateau des Valdaï, au nord-ouest du pays. Créée autour d’un parc national, elle s’appliquera à fournir des emplois dans la région en encourageant une utilisation des ressources respectueuse de l’environnement.

- La Réserve de biosphère du Karst (Slovénie) s’organise autour des grottes de Skocjan, sa zone centrale, qui figurent aussi sur la Liste du patrimoine mondial et relèvent de la Convention de Ramsar relative aux zones humides d’importance internationale. La réserve entend intégrer et coordonner pratiques agricoles durables et préservation des grottes et des processus hydrologiques locaux, en contrôlant la pollution en surface et la pollution des sols par les engrais et les eaux usées.

- Le Conseil du MAB a également examiné le cas de la Réserve de biosphère de Dunaisky en Ukraine, composante de la Réserve de biosphère transfrontalière du Delta du Danube qui s’étend aussi en Roumanie. La construction d’un canal de navigation menant à la mer Noire dans la Réserve de biosphère de Dunaisky a en effet suscité une controverse. Le Bureau a exprimé son inquiétude concernant la modification des zones, effectuée sans consultation sur le plan local, national ou international. Le Bureau a encouragé les autorités ukrainiennes à renforcer les discussions bilatérales avec la Roumanie, son partenaire dans la réserve de biosphère transfrontalière. Le bureau du MAB doit prendre une décision sur cette question après le 20 novembre, lorsque l’Ukraine aura soumis son zonage officiel final pour la réserve.

© mardi 28 mars 2006, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document