Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Samara



Samara et Togliatti

Samara, ex-Kouibychev, grande ville de 1 230 000 habitants.


La ville de Samara a été fondée en 1586 sur l’ordre du tsar Fiodor Ioanovich. La ville est surtout connué pour la campagne de Stenka Razine. Stepan (Stepka, Stenka) Razine (1630-1671) était un cosaque du Don qui mena un grand soulèvement contre le pouvoir tsariste dans le Sud de la Russie. En 1670, son armée de 7000 hommes composée en majorité de cosaques pauvres et de paysans fugitifs, assiége la ville de Samara. Effrayé le tsar Aleksei Mikhailovitch décide d’envoyer des renforts de l’armée régulière. Le gouvernement étouffa l’insurrection se lançant dans des représailles massives. La révolte de Razine est resté dans la mémoire collective : Stenka Razine est le héros d’un chant populaire russe connu sous le nom de "Volga, Volga mat’rodnaya, Volga - Russkaia reka". Razine préfigure d’une certaine façon la révolte de Iemelian Pougatchev, mené aussi par les cosaques du Don sur la Volga sous le règne de Catherine II. Le 27 janvier 1935, la ville de Samara est rebaptisée en Kouibychev en mémoire de Valerian Kouibychev, leader socialiste-révolutionnaire.

Togliatti, ex-Stavropol-sur-Volga


Elle se trouve à 100 km de Samara. La ville de Stavropol-sur-Voilga a été fondée par l’impératrice Anna I en 1737. La construction d’un barrage hydroélectrique de Voljskaia GESS a inondé la ville et obligé les habitants à immigrer sur les hauteurs. La nouvelle ville est née. En 1964, la ville de Stavropol-sur-Voilga est rebaptisée en mémoire de Palmiro Togliatti, un des fondateurs du PC italien, décédé cette année-là. Deux ans plus tard, le pouvoir central désigne le lieu pour bâtir l’usine automobile. La première voiture d’Avtovaz, une version familiale, très simple, 4 portes, la Jigouli, du nom des monts situés en face de Togliatti - dérivée de la Fiat 124, était sortie le 19 avril 1970. La montée en puissance du plus grand complexe automobile soviétique a été fulgurante. La population de la ville a explosé : 10 000 habitants à la fin des années 50, dix fois plus en 1970, 750 000 aujourd’hui.

Togliatti, la ville russe située à 1 100 kilomètres au sud-est de Moscou est dominée par l’usine Avtovaz : les 24 étages de la tour du siège, la station électrique, les trois chaînes de montage longues chacune de 1,8 kilomètre, une fonderie, un centre d’emboutissage, un atelier de plasturgie, une piste d’essais. En tout, 55 000 km2. A Togliatti, un véhicule est assemblé toutes les 15 secondes. L’an dernier, l’entreprise et ses filiales ont fabriqué 1 000 000 automobiles. Loin devant ses concurrents, comme GAZ, UAZ ou Moskvitch, VAZ demeure le principal constructeur russe : il détient 70% du marché, représente près des trois quarts de la production automobile nationale et emploie quelque 120 000 salariés. Depuis trente ans, 23 millions sont sorties des chaînes. Pour les Français et la plupart des Occidentaux, le nom est d’abord synonyme de Niva - le 4 x 4. Aujourd’hui, VAZ propose 60 modèles dont le dernier (Lada Kalina) a été lancé en 2004.







  Dans la même rubrique



  A la une !


RUSSIE : L’ART DE LA PROVOCATION EN POLITIQUE...
Vendredi 24 mars, à 19h • Petit Toursky (Marseille)

Ballet Igor Moïsseïev...
24 et 25 mars 2017 à Marseille

Les journées cinéma au Théâtre Toursky...
Tous les films sont sous-titrés en français

La cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou...

Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie. 1950-2000...
14 septembre 2016 - 27 mars 2017

SOS de Léonid Andreïev...
Mercredi 29 mars à 19:00 - 20:00



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !