Russie.net

Le Web franco-russe

Accueil > Agenda culturel > Cinéma > Soy Cuba

Soy Cuba

de Mikhaïl KALATOZOV

Un film de Mikhaïl KALATOZOV

Récompensé d’ une Palme d’ Or à Cannes en 1958 pour son film Quand passent les
cigognes
, Mikhaïl Kalatozov réalise en 1964 un chef-d’œuvre sur la révolution cubaine,
Soy Cuba. Interdit dans les cinémas américains pendant la guerre froide ,
Soy Cuba est exhumé au Festival de Telluride en 1992. Présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2003 ,
Soy Cuba sort en France pour la première fois le 16 juillet 2003.

SOY CUBA en DVD le 17 mars 2004

Un film qui donne foi dans le cinéma
MARTIN SCORSESE

Éléments
techniques :

DVD 9 & 5 - Film N & B - PAL - Zone 2 - Tous publics - Durée DVD 1 : 145’ - Durée DVD 2 : 43’ -
Format vidéo : 4/ 3 - Format image : 1 : 33 - Son : VO espagnole mono - Sous- titres : Français

SOY CUBA (1964) Un film de Mikhaïl Kalatozov / Producteurs : Miguel Mendoza et Simyion
Maryachim / Scénario : Enrique Pineda Barnet et Ievgueni Ievtouchenko / Photo : Sergeï
Iourouzevski / Musique : Carlos Farinas / Montage : N. Glagoleva / Production : ICAIC -
MOSFILM / Avec la participation du Centre National de la Cinématographie et des Laboratoires
Éclair - Ker Productions - Emeric Le Maître - Bertrand Fèvre - MK2 - ICAIC - Wanda Vision
Avec : Luz Maria Collazo, José Gallardo, Raul Garcia, Sergio Corrieri, Salvador Wood, Jean Bouise,
Celia Rodriguez, Roberto Garcia York, Luisa Maria Jimenez, Mario Gonzalez Broche, Raquel
Revuelta

DVD 1 Préface de Samuel Blumenfeld. Critique de cinéma.
Le Film (VOST/140’) - Image entièrement restaurée
DVD 2 Interview exclusive de martin Scorsese (VOST/26’). Il évoque les liens de Soy Cuba avec ses propres films et le cnéma russe classique.
3 scènes du film commentées par Samuel Blumenfeld (VF/12’)
Le poèmeLa Voix de Cuba’ présenté dans son intégralité (VOST/5’)
Bande-annonce

A travers quatre histoires, Soy Cuba décrit la lente évolution de Cuba, du régime de Batista jusqu’à la révolution de Fidel Castro. Quatre récits qui renforcent l’idéal communiste face à la main mise du capitalisme. Tout au long de ces épisodes, Cuba se libère de ses dépendances politiques pour affirmer son identité, singulière et autonome, avec ses contradictions et ses espérances.

La Havane, 1958 . Cuba subit la colonisation et croule sous les chaînes d’un assujettissement mercantile.
Dans un luxueux hôtel, Maria monnaye son corps auprès de vulgaires américains. L’un d’eux passe la nuit avec elle. Le lendemain, il
est confronté à la misère du quartier.

Depuis des années, Pedro travaille dans les champs de cannes à sucre à la sueur de son front . Au moment d’une récolte qui s’annonce fructueuse, le propriétaire des terres lui annonce que sa maison, ainsi que les terres, ont été vendues à une société américaine. Fou de rage, il met le feu aux champs, à sa maison et meurt parmi les flammes.

A l’université de la Havane, Enrique fait partie d’un jeune groupe d’opposants au régime de Batista . Il est sur le point d’assassiner un policier, mais au moment fatidique, le courage lui fait défaut. Plus tard, il verra sous ses yeux ce même
policier abattre un jeune dissident. Il se dressera alors seul, face au régime en place, sacrifiant ainsi sa vie.

Dans la Sierra Maestra, Mario et sa famille vivent pauvrement, retirés de tout . Après avoir accueilli un jeune soldat luttant aux côtés de Fidel Castro, Mario et sa famille sont bombardés sans raison apparente par les forces aériennes
de Batista. Déterminé à s’engager à son tour, Mario quitte sa femme et ses enfants pour rejoindre les révolutionnaires. Après une première victoire, Mario meurt au combat.

© mardi 24 août 2004, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.