Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Infos > International > Syrie-Russie : les relations depuis le début de la révolte

Syrie-Russie : les relations depuis le début de la révolte

La Syrie, secouée depuis la mi-mars 2011 par une révolte contre le régime de Bachar al-Assad, a des liens étroits avec la Russie, son alliée depuis la période soviétique qui lui vend l’essentiel de son armement.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), plus de 13.400 personnes ont été tuées en près de 15 mois de révolte, en majorité des civils morts dans la répression.

2011

- 27 avr : La Russie et la Chine bloquent à l’ONU une déclaration proposée par des pays occidentaux condamnant la répression.
- 13 mai : Moscou met en garde contre un "scénario libyen".
- 17 août : La Russie continue de livrer des armes à la Syrie (groupe public russe).
- 4 oct : Veto sino-russe à un projet de résolution du Conseil de sécurité condamnant la répression.
- 7 oct : Le président Dmitri Medvedev estime que le régime doit faire des réformes ou partir, mais souligne qu’une telle décision n’est pas du ressort de l’Otan ou de certains pays européens.
- 17 nov : Moscou accuse l’opposition de pousser à "la guerre civile".

2012

- 8 jan : Un groupe de navires de guerre russes accoste dans la base de Tartous (nord-ouest), la seule dont dispose la Russie en mer Méditerranée.
- 4 fév : 2e veto sino-russe contre une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la répression.
- 7 fév : Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, accompagné du chef du renseignement extérieur, rencontre Assad à Damas.
- 21 fév : Le montant des échanges commerciaux entre les deux pays a bondi de 58% en 2011 pour atteindre 1,97 milliard de dollars (ambassade de Russie à Damas).
- 4 avr : L’opposition syrienne "ne battra pas" les forces d’Assad même si elle est armée "jusqu’aux dents" (Lavrov).
- 13 avr : La Russie a décidé de déployer des navires de sa flotte "en permanence" près des côtes syriennes (agence d’Etat Ria Novosti).
- 26 avr : Moscou accuse l’opposition de recourir à la "tactique du terrorisme".
- 27 mai : Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne Damas pour le massacre de Houla (centre, 108 morts), dénonçant dans une déclaration adoptée à l’unanimité, y compris par la Russie, "des bombardements par les chars et l’artillerie gouvernementale contre un quartier résidentiel".
- 28 mai : Moscou estime que régime et rebelles sont impliqués dans le massacre, arguant de la présence de blessures à bout portant en plus des tirs d’artillerie, et appelle l’Occident à cesser de viser le changement de régime.
- 1er juin : "La Russie ne soutient aucune des parties", déclare le président Vladimir Poutine, qui dément livrer à Damas des armes utilisables dans une guerre civile.
- 3 juin : La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton exhorte la Russie à soutenir une transition politique, déclarant que le départ d’Assad doit en être le "résultat".
- 4 juin : Le président de l’UE presse le président russe Vladimir Poutine de surmonter les divergences pour éviter une guerre civile, avec pour objectif une "transition" politique.
- 5 juin : Visite de Poutine en Chine.
La Russie ne considère pas le maintien d’Assad comme une condition préalable pour un règlement du conflit (vice-ministre russe des Affaires étrangères).

© lundi 4 juin 2012, par Russie.net avec AFP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document