Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






International
Accueil > Actualités > International > UE, Otan, départ de la flotte russe : programme électoral de Iouchtchenko



UE, Otan, départ de la flotte russe : programme électoral de Iouchtchenko




Le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, s’est fixé comme priorité en cas de sa réélection l’adhésion de son pays à l’Union européenne et à l’Otan, tout en excluant la prolongation de l’accord sur le stationnement en Ukraine de la flotte russe de la mer Noire.

"Mon objectif, c’est l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne" et sa "pleine participation au système de sécurité euro-atlantique", a déclaré M. Iouchtchenko lors de la présentation de son programme électoral pour l’élection présidentielle du 17 janvier 2010.

"L’Ukraine continuera de définir indépendamment sa politique extérieure", a-t-il poursuivi, dans une allusion claire à la Russie voisine, qui voit d’un très mauvais oeil les initiatives atlantistes de M. Iouchtchenko.

Il a enfin exclu toute prolongation de l’accord de 1997 autorisant le séjour en Crimée (sud de l’Ukraine) de la marine russe.

"La flotte russe de la mer Noire quittera l’Ukraine en 2017, conformément à la Constitution nationale", a-t-il ajouté, au risque de fâcher davantage Moscou.

M. Iouchtchenko n’a pas pu s’empêcher d’attaquer le Premier ministre Ioulia Timochenko, son ancienne alliée devenue ennemie jurée, qu’il accuse de populisme et de manque de patriotisme.

"La seule chose qui nous manque, c’est un Premier ministre pro-ukrainien. Mais il viendra", a-t-il dit, accueilli par les applaudissements de ses partisans, réunis dans un centre culturel à Kiev.

"J’espère qu’elle ne vaincra pas", a-t-il encore déclaré, alors qu’un des slogans de la campagne de Mme Timochenko est "Elle vaincra".
M. Iouchtchenko a encore critiqué ce qu’il a appelé les "décisions non professionnelles et souvent populistes" du cabinet Timochenko, qui a, selon lui, triplé en quinze mois le montant de la dette extérieure du pays et prévoit encore de l’augmenter en 2010.

"Je me présente pour la deuxième fois devant le peuple ukrainien car je n’ai pas le droit d’abandonner le champ de bataille pour notre Nation et pour notre Etat", a-t-il conclu.

Viktor Iouchtchenko avait été porté au pouvoir par la Révolution orange de fin 2004. Faute d’avoir réalisé les réformes promises, il a perdu son aura de héros depuis et n’est crédité que de 4 ou 5% des intentions de vote.

Egérie de la Révolution, Mme Timochenko bénéficie de 20 à 25% des intentions de vote, derrière le leader de l’opposition pro-russe Viktor Ianoukovitch (28-41%).

Ce dernier avait été candidat du pouvoir ouvertement soutenu par Moscou à la présidentielle de 2004, mais sa victoire avait été annulée pour "fraudes" par la justice, ce qui avait permis à M. Iouchtchenko de remporter le "troisième tour" du scrutin.





Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120

  A la une !


"Spéculations" - Exposition d’Alexandre Barberà-Ivanoff...
Du 20 novembre au 18 décembre 2017, Fréjus



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe


Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !